Accéder au contenu principal

Echos du derby casablancais

Source : L'opinion

Lors de la Fatiha, lue à la mémoire de feu Hicham Zerouali, on assista un bel côte à côte, de Chadli et de Lemyaghri au centre du terrain.
Alors qu’ils se croisèrent à la conférence de presse, Chadli demanda à Sarsar de ses nouvelles, car il avait été secoué lors du match.


De Chadli : « La crise du RCA ne concerne que les résultats. Bientôt, nous reviendrons très fort, car notre effectif est désormais au complet ».


De Nejmi : « Je suis au RCA où j’ai des tâches bien précises auxquelles sont venues s’ajouter la prise en main de l’équipe première. Maintenant, je suis à la disposition du RCA et de mes dirigeants quelle que soit la suite qu’ils donneront ».


Du même, Nejmi, après l’expulsion de Meriana, « j’ai senti qu’il y avait un coup à jouer. C’est pourquoi, j’ai mis un attaquant de plus. Cela a failli payer, il est vrai, car le Raja eut des occasions ».


De l’arbitrage, personne n’a voulu s’étendre ni du côté WAC (Menjra, Bonnevay) ni côté RCA.


Contrairement à ce qui a été dit, Bonnevay a été sommé de regagner le banc et n’a pas écopé de carton rouge. C’est du moins ce qu’a confirmé l’entraîneur du WAC.


Y aura-t-il un nouvel entraîneur au RCA ? L’entraîneur Nejmi ne sait rien mais le président du RCA a déclaré qu’une réunion imminente aura lieu à ce sujet dans les prochains jours.


Abrami, d’habitude si sûr, a fait pas mal d’erreurs et sur l’une d’elle, Aboucherouane eut l’occasion la plus nette du match.


Un stade aussi plein, depuis quand le complexe n’avait connu une telle affluence en championnat. En tous cas, l’ambiance était des plus ferventes, et depuis des temps immémoriaux.


Pourquoi est-ce la ligue de l’Oriental qui fournit forcément l’arbitre du derby. Pourtant, les dernières expériences ont été très négatives.


A ce propos, et à propos de son arbitrage, Machmour refusa toute déclaration à la nuée de journalistes qui accostèrent son vestiaire.


C’était le 97ème derby et le 46ème nul entre les deux équipes.


La conférence de presse d’après match fut très suivie dans un climat de conviviabilité qui trancha avec la nervosité du terrain.


De Chadli : « Ce but de Talha, on aurait pu l’éviter et j’ai demandé à un de mes défenseurs d’aller marquer ce joueur mais que voulez-vous, c’est le football ».


Parmi les joueurs les plus émus par la disparition de Zerouali, Benchrifa qui en fit part aux micros de 2M (radio et télé) de notre ami Birouk.


Sarsar était présent à côté de Bonnevay à la conférence de presse. Du même, à qui on demanda pourquoi il n’a plus marqué depuis l’affaire qui porta son nom. Sa réponse : « Ces derniers temps, même Chammakh ne marque plus ».


De Bonnevay à qui on demanda le pourquoi de son intervention auprès de l’arbitre. Il se contenta de s’excuser en ayant gardé « trop longtemps » le ballon. Pourquoi ? « Parce que le RCA était en train de déferler par vagues et c’était un moyen de couper les élans. On m’avait parlé beaucoup de ce derby mais je ne l’imaginais pas d’une telle ampleur. Certes, il m’est arrivé de jouer dans des stades pleins visionné de grands derbies dans de grands stades mais jamais vu de derby casablancais. Là, j’y étais et l’ambiance d’aujourd’hui vaut largement celle de Boca-River. Vraiment, j’ai été étonné par la superbe ambiance d’aujourd’hui ». Ces propos sont de Bonnevay.


Curieusement, le WAC tint bien le ballon quand le RCA était près de gagner. L’entrée d’Oumansour a stabilisé notre défense après l’expulsion de Mariana.


Kabore est en net progrès et fut peut-être le meilleur joueur de champ du WAC, le temps qu’il resta sur le terrain.


Une entrée qui ne passa inaperçue au RCA. Celle du talentueux Nater qui fut longtemps absent des terrains.


A Nejmi à qui on demanda si la crispation n’a pas empêché ses joueurs de faire mieux, il répondit par la négative même si nous avons raté des occasions.


Hadari Salem

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le