Accéder au contenu principal

Même en perdant (1-0), les FAR restent confiants

Source : Le Matin

Ni la rapidité de l'excellent Babayaro, ni les assauts répétés des joueurs nigérians du Dolphin, ni les encouragements incessant d'un public tout acquis à la cause de son équipe, les FAR sont restés de marbre. Ils ont géré la rencontre à leur guise, imprimant au match le rythme qu'ils voulaient.


Tout au long du premier acte, les joueurs de M'hamed Fakhir ont subi le match sans le subir ; autrement dit, d'apparence les joueurs de Dolphin donnaient l'impression qu'ils pressaient les Marocains, mais en réalité c'était un feu de paille. Babayaro de son côté faisait son petit numéro sans pour autant impressionner l'inébranlable Ouchella qui en avait vu d'autres.


A des individualités nigérianes très techniques s'opposait une défense intraitable des FAR. Mais le jeu dur des joueurs des adversaires des coéquipiers d'Ajadou va automatiquement engendrer des réponses assez tranchantes que l'arbitre de la rencontre va sanctionner par des cartons jaunes à tout bout de champ. Il faut reconnaître cependant qu'il n'était pas mauvais. Le football et les FAR en ont vu bien pire !


Le 3-6-1 avec un centre-avant assez esseulé en la personne de Ouaddouch avait quelque peu ébranlé la confiance des Nigérians.


Ces derniers, bloqués par un milieu de terrain très attentif, tentaient de passer par les ailes. Mais Naoum, Ajraoui, Abdessadek et Ouchella veillaient au grain.
En attaque, les Ouaddouch, Maaroufi et Ajadou donnaient, par moments, quelques frayeurs à leurs adversaires du jour.


De retour des vestiaires, les deux clubs entamaient le match avec les mêmes intentions. Les Nigérians attaquaient, mais de manière trop hâtive. Ils voulaient absolument en finir avec les FAR en marquant un but qui leur permettrait d'envisager le match – retour à Rabat le 19 novembre avec davantage de sérénité. Mais devant cette volonté se dressait la détermination des hommes du rusé Fakhir qui tenaient à revenir au pays avec le moins de dégâts possible ; et pourquoi pas la victoire ?


Alors que les FAR tenaient la rencontre à bras le corps et contre le cours du jeu, une balle tirée nonchalemment fit mouche en trompant la vigilance du keeper des FAR, irréprochable tout au long de la rencontre. Une balle, pourtant d'apparence inoffensive, allait mourir dans les filets sous le regard impuissant des militaires qui ont perdu, le temps d'un instant, toute leur concentration.


C'était la…85e minute. En tous les cas c'est une défaite dont les FAR n'ont pas à rougir. Au retour à Rabat dans une quinzaine de jour, ils sont en mesure d'ajouter un autre sacre à un palmarès déjà fourni. Fakhir et ses troupes ont livré un match complet sur un champ de jeu qui nous a rappelé une certaine pelouse bien de chez nous !

Mohamed Mellouk

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le