Accéder au contenu principal

Affaire Sarsar : enfin les choses mises au point

Source : Menara

Voici, donc tant attendu, le verdict dans l’affaire Samir Sarsar qui a beaucoup tenu en haleine. La Fédération internationale de football association (Fifa) vient de trancher en faveur du Wydad de Casablanca. Ledit joueur a été jugé libre de jouer pour le club qu’il veut.


Le feuilleton Samir Sarsar, qui a fait beaucoup de bruit, a pris fin. Enfin ! Les responsables du football national (ceux de la Fédération et du Gnfe) pourront pousser un grand ouf de soulagement. Eux qui étaient incapables de trancher dans cette affaire ayant opposé depuis le début de la saison le Wydad de Casablanca et le Kawkab de Marrakech et dont on a failli faire une affaire d’Etat.


Rappel des faits. Samir Sarsar a évolué en Tunisie et aux Emirats arabes unis sans l’aval de son club, le Kawkab de Marrakech. Ce dernier avait saisi la Fifa qui ne lui a pas donné raison puisque ledit joueur n’avait pas de contrat et était donc libre de tout engagement.


De retour au Maroc, Sarsar signe une licence avec le WAC. Le Kawkab ne l’entend pas de cette oreille et réclame son joueur dont il dispose toujours de la licence.
Ledit joueur a donc une double licence. L’Ittihad de Tanger et l’Olympique de Khouribga, tous deux battus par le WAC en championnat, ont déposé des réserves. D’autres équipes feront de même par la suite.


S’ensuit un long épisode de tir à la corde entre responsables wydadis et marrakchis. Et, entre temps, les supputations et spéculations oratoires vont bon train.


Qui a raison qui a tort ? Nul ne se hasarde à le dire. Gnfe et Frmf s’avouent vaincus et s’en remettent à la Fifa. Celle-ci vient d’envoyer un fax à la Fédération marocaine lui confirmant que Samir Sarsar était, avant de signer au WAC, libre.


Les arguments du Kawkab se basant sur la licence qu’avait signé Sarsar, ne tiennent pas. Puisque, selon la Fifa, seul un contrat en bonne et due forme compte et que, en cas de départ à l’étranger, tout joueur est libre de jouer pour qui il veut.


Après ce verdict, le Wydad ne perdra pas ses matchs gagnés face aux équipes qui ont déposé des réserves.
Affaire close, donc. Reste à en tirer les enseignements qui s’imposent.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le