Accéder au contenu principal

Coupe du trône (2003-2004): Huitième titre pour les FAR

Source : MAP

La formation des FAR a enrichi son palmarès par un huitième titre de la Coupe du trône de football, après sa victoire sur le Wydad de Casablanca par 3 tirs au but à 0 (0-0) en finale comptant pour la saison 2003-2004, disputée dimanche au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat.


Les Militaires, qui succèdent à eux-mêmes dans le palmarès de cette prestigieuse compétition, ont crânement défendu leur "bien", se montrant déterminés à ne rien laisser au hasard, conscients toutefois que le Wydad, leur victime en finale de la dernière édition, est animé d'un esprit de revanche.


En effet, les hommes de Jacky Bonnevay ont affiché leurs ambitions dès la première minute de cette rencontre lorsque Samir Sarsar, sur une faute du défenseur militaire Faouzi Brazi, a failli donner l'avantage aux siens, mais son tir n'était pas bien cadré.


Sarsar, fringant animateur de l'attaque du WAC, a constitué un véritable poison pour les défenseurs militaires, mais il a été soumis à un marquage impitoyable par Omar Bendriss qui a parfaitement rempli son contrat.


Les Rouge, solidaires, disciplinés mais méfiants à la fois, vont accentuer le pressing au cours du premier quart d'heure qui a servi de round d'observation pour les deux entraîneurs. Le canonnier Mahmoud Benchrifa va tenter sa chance sur une balle arrêtée des 25m (14è), mais Jarmouni était à la parade.


Le jeu se concentra par la suite au milieu du terrain jusqu'à la pause.


De retour des vestiaires, Sarsar se procurera encore une fois la première occasion de renverser la tendance, mais il va buter sur un Jarmouni des grands jours. Sur une contre-attaque rapide, Benhalib et Sarsar mènent un "une-deux" depuis le milieu du terrain, mais manquaient d'efficacité dans le zone de vérité.


Le coach du WAC, le Français Jacky Bonnevay, soucieux d'insuffler une nouvelle dynamique à son compartiment d'attaque, fait entrer Abdelhaq Aït Laarif au lieu du défenseur Mustapha Talha. Ce changement s'est avéré judicieux puisque le WAC pèsera ensuite de tout son poids sur le match.


Les coéquipiers du capitaine Benchrifa dominent en effet les débats, ils ont simplement manqué d'opportunisme devant.


Dans le camps Militaire, M'hamed Fakhir ne restera pas amorphe non plus.


L'incorporation de Youssef Kaddioui aux côtés d'Armoumene et Ahmed Ajddou donnera des ailes aux FAR pour devenir plus menaçants et plus conquérants.


A dix minutes du sifflet final, Armoumene, sur une balle en profondeur, a eu la plus nette occasion, mais son plongeon de la tête trouve un Nadir Lamyaghri intraitable sur sa ligne. C'était la dernière touche de balle d'Armoumene avant de céder sa place à Hicham Zerouali, qui donnera lui aussi du fil à retordre à la défense des Casablancais.


Ces deux occasions ont sonné le glas dans le camp des Wydadis qui semblaient perdre de leur verve, eux qui sont à leur troisième match en une seule semaine, après ceux contre le MCO en championnat lors de la dernière journée (1-0) et chez le NA Hussein Dey d'Alger le lundi suivant (1-1), dans le cadre de la Ligue arabe des champions. Les Militaires n'en profitent pas et les 90 minutes s'achèvent sur le score blanc.


Au cours des prolongations, ce que l'on craignait se confirme. Les joueurs des deux équipes baissaient le rythme après s'être beaucoup dépensés, surtout du côté des "Rouge" qui se sont trop investis le long des deux premières mi-temps.


Les tirs de loin seront ainsi l'arme des deux protagonistes. Zerouali testera Lamyaghri des 30m sur un tir splendide (98è), imité plus tard par Kaddioui d'une frappe enroulée (112è), en vain. Benkassou, entré dans les cinq dernières minutes en remplacement de Omar Bendriss, a réussi à percer la défense wydadie mais il a fait montre d'individualisme pour rater l'occasion de tuer le match.


Pour se départager, les deux équipes ont eu recours à la séance fatidique des tirs au but qui donna raison aux Miliatires (3-0).


Mahamed Fakhir a réussi ainsi le pari. Après deux titres successifs en championnat national avec le Hassania d'Agadir (2001 et 2002), il est venu faire de même avec les FAR au niveau de la Coupe (2003 et 2004).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le