Accéder au contenu principal

Baddou Zaki : «Nous sommes plus que jamais dans la course»

Source : africafoot.gif

Malgré une phase aller en demi-teinte des éliminatoires jumelées de la Coupe du Monde en Allemagne et de la CAN en Egypte en 2006, le sélectionneur national du Maroc, Baddou Zaki, garde le moral et croit dur comme fer que son équipe répondra présente aux deux échéances qui se profilent à l'horizon. Il y a en Badou Zaki une certaine confiance qui laisse à croire que l'homme saura trouver les mots qui conviennent pour que ses poulains se hissent à la plus haute marche du podium. Mais pour cela, il faudra passer sur le corps du Syli national de Guinée d'un certain Patrice Neveu, son entraîneur.



Africafoot.com : Vous semblez persuadé que le Maroc participera à la CAN et à la Coupe du Monde 2006. Si c’est vous qui le dites, nous avons toutes les raisons de le croire. Vous avez de toute évidence souvent raison, vos détracteurs ont pu le constater. La CAN en Tunisie en est d’ailleurs la parfaite illustration.

Baddou Zaki : Partout où je passe, je laisse des traces (rires).

Africafoot.com : Vous avez raté le coche à domicile face à la Tunisie et vous récidivez contre la Guinée à Conakry. Pourquoi ?

Baddou Zaki : Ces choses-là arrivent fréquemment lors des compétitions. Nous perdons des matches que nous devions remporter et on nous gagnons ceux qui semblaient les moins évidents. C’est la principale loi du football. Nous ne sommes plus premiers, mais rien n’est encore perdu. Nous sommes plus que jamais dans la course, à condition maintenant ne plus refaire les erreurs de la phase aller. Il faut assurer la manche retour.

Africafoot.com : Quelles seront vos stratégies ?

Baddou Zaki : Je ne vous les dévoilerai pas. Mais dans ce type de compétitions, le minimum est de toujours assurer la victoire à domicile et de négocier, au pire des cas, un nul à l’extérieur. Il ne faut pas sous-estimer nos adversaires. La Tunisie est ce qu’elle est et nous tenterons l’impossible à Tunis. La Guinée n’est pas aussi mauvaise que cela. Il nous faudra tout faire pour ne pas être surpris par les autres équipes de la poule (Botswana et Malawi). Il faudra les battre, du mieux possible. Ils jouent le rôle d’arbitre dans ce groupe 5.


Africafoot.com : C’est exact. Mais à l’arrivée, retrouvera-t-on le Maroc au Mondial de 2006 ?

Baddou Zaki: Je l’espère. Une chose est certaine, le Maroc participera à la Coupe d'Afrique des Nations en Egypte (2006). Il est impensable de ne pas y prendre part. Mais notre objectif principal est de participer au Mondial. Nous avons manqué celui de la Corée et du Japon et l’avons difficilement accepté. Nous avons les moyens de nous sélectionner pour la prochaine et nous nous battrons jusqu’au bout. Le Maroc possède le potentiel humain pour représenter dignement l’Afrique au Mondial.

Africafoot.com : Justement, le Sénégal avait réalisé de bonnes performances en 2002 et a échoué en quart de finale à la CAN alors qu’il était favori. Ne craignez-vous pas de subir la même chose, à votre tour ?

Baddou Zaki: Non, pas du tout, il faudra l’éviter à tout prix. Je fonctionne dans la rigueur du travail et de la discipline, pour la réussite. Nous disposons d’un bon groupe, composé de jeunes talentueux et généreux dans l’effort.

Africafoot.com: Quel jugement portez-vous sur le championnat national de cette journée ?

Baddou Zaki: La saison dernière, nous avons constaté, comme les années précédente, une baisse de régime. Mais cette année, les choses semblent bien parties. Par journée, le championnat enregistre plus de buts que bien des championnats européens supposés plus huppés. C’est bon signe pour le football marocain et pour la sélection.

Africafoot.com : Il est pourtant notoire que les meilleures formations africaines, tout comme la vôtre, reposent aujourd’hui sur les expatriés.

Baddou Zaki: Il est vrai que les joueurs expatriés sont incontournables, parce que d’un apport de grande valeur. Mais il ne faudrait pas oublier que le football d’un pays, c’est le championnat national, ce sont les sélections de base. Il faudra bien insister sur le plan local.

Africafoot.com : Avez-vous ouvert la sélection à certains nouveaux joueurs pour la rencontre amicale ?

Baddou Zaki: La sélection n’a jamais été fermée pour qui que ce soit. Elle est ouverte à tous les joueurs performants et de nationalités marocaine, aussi bien au niveau local qu’international. Les meilleurs ont toujours été sélectionnés, les meilleures joueront.


Entretien réalisé par Cheikh Mbacké Sène à Casablanca

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le