Accéder au contenu principal

Les FAR ratent la Super Coupe Africaine aux tirs au but

Source : Le Matin

Décidément, les penalties réussissent bien aux Egyptiens. C'est l'épreuve qui a sacré les Pharaons champions d'Afrique 2006 face à la Côte d'Ivoire. Au cours de cette finale mémorable, le gardien de l'équipe nationale d'Egypte avait réalisé de belles prouesses lors des tirs au but. Le même scénario s'est produit vendredi avec le keeper d'Al Ahly, Essam Kamal Tawfik, en neutralisant les essais de Bobo et de Raki. Auparavant, le gardien égyptien s'était également mis en évidence au cours du match.

Ceci dit, et sur l'ensemble du match, l'équipe des FAR a fait grosse impression. En dépit de l'absence des attaquants de pointe, l'équipe militaire s'est remarquablement comportée notamment en deuxième période de jeu.


En effet, après une première mi-temps sans éclat, au cours de laquelle Al Ahly, très poussé par son public, monopolisa le ballon, multiplia des actions sans inquiéter sérieusement le gardien Jarmouni très sobre et sûr dans ses interventions, il y eut cette action qu'on peut qualifier d'occasion franche, mais que le n° 9 égyptien, Emad Mohamed, rata à l'approche du but de Tarik Jarmouni. Cela se passa après 20 minutes de jeu.


Dès lors, les deux équipes tentèrent de s'assurer le contrôle de la partie. Car on ne verra pas de but marqué du moins en cette première partie du match très pauvre en occasions de réalisation.


En seconde période, l'équipe des FAR qui avait sûrement étudié le jeu de son adversaire, changea sa tactique. Et contrairement à ce qu'elle avait présenté lors des 45 premières minutes, l'équipe de Fakhir passe résolument à l'attaque. La première action dangereuse à l'entame de la seconde période fut la sienne.


En effet, à la 47e mn, un tir tendu et cadré d'Abdessadak obligea le gardien d'Al Ahly, Essam, de dévier en corner, le premier en faveur des FAR. Le pressing débuta alors, les coéquipiers de Kaddioui l'exercèrent sur une équipe d'Al Ahly archi dominée qui concéda des corners successifs consécutifs à des assauts répétés des attaquants militaires.


Al Ahly, bousculé pendant une bonne période du match, tenta de réagir au fil des minutes. Il y parvient, mais n'arriva pas à prendre à défaut une défense militaire très entreprenante et bien orchestrée autour d'Ouchla et Fadli.


Le public cairote pousse au maximum son équipe mais cette dernière, contrée sérieusement par les joueurs des FAR, ne développe pas son jeu. Comme elle le fait souvent face aux clubs visiteurs et devant lesquels elle réalise de beaux scores. On assista subitement, et à la grande satisfaction du public, à un réveil spectaculaire des deux antagonistes.


Al Ahly eut quelques occasions de scorer, l'équipe s'en offrit également mais la franche opportunité qui devait être la balle du match, Adil Lotfi se la procura aux ultimes minutes.


A la surprise générale et alors que le gardien était battu, Lotfi enleva trop … haut son tir. Par ce ratage, on n'évitera pas les prolongations qui furent riches en actions, mais totalement inexploitées. Al Ahly, par 2 à 3 fois, passa de très près de la victoire avant les tirs au but, l'équipe des FAR connut également les mêmes moments de conclure mais tout est raté.


On recourt dans ces conditions, pour départager les deux équipes et déclarer un vainqueur, à la fatidique épreuve des penaltys. Les Egyptiens, plus chanceux, réussirent dans leur entreprise, alors que Bobo et Raki maladroits se lamentent. Ça arrive de rater des penalties, même chez les grands joueurs à l'étranger. Comme Drogba ou encore Eto'o.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le