Accéder au contenu principal

Sponsoring du football Marocain : Meditel poursuivie en justice

Source : Al bayane

La FRMF a saisi la justice, pour réclamer pas moins de 20 milliards de centimes à Meditel.


La FRMF, qui a pour partenaire Maroc Telecom, sponsor officiel de l’équipe nationale de football, n’a pas admis, ni son sponsor officiel d’ailleurs que les joueurs Kharja et Hadji passent des contrats individuels avec Meditel, après Marouane Chamakh.


La FRMF rappelle qu’elle a une charte avec les joueurs, qui leur interdit de passer des contrats individuels avec les sponsors.


Le cas Chamakh est intervenu avant l’adoption de la charte par les joueurs, qui ont tous reçu et signé ladite charte, à l’exception, bien sûr, des deux joueurs incriminés, Hadji et Kharja, qui prétendent n’avoir jamais reçu le document.


La FRMF considère que les partenaires officiels assument des sacrifices énormes (NDLR : 6 millions de dirhams pour Maroc Telecom, par an) et que c’est cet argent, en plus d’autres apports, qui sert à financer l’équipe nationale, au niveau des primes, des salaires et autres dépenses, fort coûteuses faut-il le rappeler.


La concentration en France, dans la banlieue parisienne, et la tenue d’un match amical contre le Cameroun, a coûté 2 millions de dirhams à la FRMF, tandis que pour la CAN d’Egypte, on parle de 20 millions de dirhams, réclamés au département du sport, avant le voyage au Caire et un séjour de moins de treize jours.


Mais cette fois-ci, la FRMF a décidé de défendre ses intérêts et ceux de ses sponsors, qui sont lésés par une concurrence considérée comme déloyale, que ce soit pour l’utilisation de l’image de l’équipe nationale ou des footballeurs et particulièrement des stars.


Rappelons que Nouredine Naybet est partenaire de Totofoot, Ouadou et Regragui de Pepsi, qui est le concurrent de Coca Cola, partenaire officiel de la FRMF, Aboucherouane a passé un contrat avec une entreprise de biscuits, tandis que Chamakh est chèrement payé, pour 1 million de dirhams par an par Meditel, qui s’est adjugé les services de Kharja et Hadji, à trois semaines du démarrage de la CAN 2006, en Egypte.


A la veille de la CAN, l’image des Lions de l’Atlas était bonne et n’importe quelle entreprise aurait payé cher pour associer son image à celle de quelques unes de nos vedettes, les plus percutantes et qui véhiculent des valeurs commercialisables.


Surtout qu’au Maroc, on se soucie peu ou pas du tout d’éthique, en allant jusqu’à robotiser un athlète et le confondre à un produit pour en faire une vulgaire marchandise.


En plus, le Maroc a vécu de nombreuses pratiques mercenaires, d’entreprises sans scrupule et qui n’ont pas hésité à exploiter l’image du football et de l’équipe nationale, après la CAN 2004, sans verser même pas un dirham troué au football national.


Après l’élimination au premier tour, en Egypte, le Lions de l’Atlas ne secrètent plus une bonne image et à l’aéroport Mohammed V, lors du retour d’Egypte, c’est à peine si quelques curieux se sont intéressés à eux, car ne dit-on pas que «la défaite est orpheline»!


Donc, pour vendre, il faut que ça marche, au niveau des résultats et que l’équipe nationale soit compétitive, sinon le produit ne marche pas et ni Meditel, ni aucune autre entreprise ne se risquerait à s’aliéner les services des acteurs, que ce soit de manière individuelle ou collective.


C’est pour cela qu’il faut saluer Maroc Telecom, qui investit le long terme et qui joue le rôle d’une véritable entreprise citoyenne.


Mais la FRMF, qui n’a pas encore de Commission juridique, pourtant réclamée depuis plusieurs années, tout comme une Commission de communication, adopte une politique du wait and see, qui a fini par généraliser l’escroquerie des voleurs d’images, qui se servent sans se soucier de la légalité.


Bien sûr, le moment est mal approprié, après l’élimination du Caire, pour aller devant la justice et débouter Meditel, mais le réalisme l’impose et il faudrait qu’on cesse d’exploiter le football et l’équipe nationale, sans rine donner à un sport, certes populaire, mais qui est pauvre en recettes venant du secteur privé et des entreprises soucieuses de communication.


La FRMF ira-t-elle jusqu’au bout, ou assistera-t-on à un revirement, suite à des pressions politiques ?
On croit savoir que la FRMF est déterminée à engager la bataille juridique, en comptant sur les services d’un avocat de Paris, qui n’est autre que l’avocat de Philippe Troussier et qui, semble-t-il, est un spécialiste de ce genre de procès, où il ne fait jamais dans l’état d’âme.


Belaïd BOUIMID

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv