Accéder au contenu principal

Abdeslam Ouaddou : un homme heureux

Source : Menara
La FIFA ayant définitivement annulé la rencontre Maroc-Kénya, l’équipe nationale de football a mis un terme hier à son stage de concentration au Centre technique national Moulay Rachid. Lors de son ultime séance d’entraînement, Menara a rencontré Abdeslam Ouaddou pour un entretien exclusif.


Menara : Le match Maroc-Kénya n’aura pas lieu. La prochaine étape pour vous, c’est donc maintenant le Botswana…
A. Ouaddou :
Oui, c’est vrai que la prochaine étape, c’est le Botswana. Que les conditions soient difficiles, que le voyage soit long, peu importe, il faudra de toute manière prendre les trois points là-bas, si on veut continuer à être dans la course pour la qualification.

Sans avoir aucune pression, d’abord, parce que ce sont les premiers matches, mais étant donné que l’on a fait match nul au Malawi. On ne veut pas mettre de pression à personne, qui que ce soit, mais on doit bien négocier ce match.

Menara : La prochaine étape importante pour l’équipe nationale, c’est aussi en septembre prochain contre la Tunisie. C’est le match de la revanche…
A. Ouaddou :
C’est clair ! On l’a encore en travers de la gorge. On ne va pas se voiler la face. Justement, il faudra bien négocier ce match du Botswana pour arriver bien concentrer pour la Tunisie.

Menara : Parlons maintenant de votre carrière professionnelle. Vous venez de signer pour deux années supplémentaires à Rennes. Qu’est-ce qui a motivé cette décision ?
A. Ouaddou :
Tout d’abord, je dirais que c’est une grosse satisfaction pour moi de rester à Rennes parce que l’on a fait une belle saison. J’ai fait un choix par rapport au côté sportif aussi. On ne va pas aussi négliger le côté financier parce qu’ils m’ont fait une proposition que je ne pouvais pas refuser.

Ma famille se plait bien là bas. Ma famille se plait bien là-bas. J’ai ainsi décidé de continuer l’aventure parce que l’on a un potentiel pour faire quelque chose d’intéressant l’année prochaine.

Avec Fulham, l’aventure se termine. J’ai vécu quelque chose de fort là bas. J’ai progressé énormément et les gens étaient super avec moi.

Menara : Quelles sont les ambitions de Rennes pour la saison prochaine ?
A. Ouaddou :
A Rennes, on n’a pas encore défini les objectifs. Comme vous le savez, on en parle jamais. Les dirigeants n’en parlent pas beaucoup avec la presse. Mais, je crois, entre nous, qu’on a une carte à jouer l’année prochaine si on continue dans la lignée des matches de fin de saison. Je pense que ce serait bien que l’on termine dans les sept premiers.

Menara : Je crois savoir que vous avez le moral au beau fixe car vous entendez un heureux événement.
A. Ouaddou :
C’est vrai. J’ai déjà un enfant de deux ans et on attend, avec ma femme, une fille au mois d’août. Et donc, que du bonheur ! Que du bonheur ! Je suis content.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv