Accéder au contenu principal

Mondial-2006 (groupe du Maroc) : Un long périple semé d'embûches pour le sésame allemand

Source : MAP

Par Mohamed Benchrif


La coupe du monde pointe à l'horizon avec un périple africain de près d'un an et demi (juin 2004 à octobre 2005) qui ne sera pas une sinécure mais un long chemin vers la gloire parsemé d'embûches.


Moins de quatre moins après son excellent parcours et une finale à Tunis, les lions de l'Atlas replongent dans la compétition avec son stress, ses calculs, ses déceptions ou ses joies. Et c'est face à la sélection du Malawi que les hommes de Zaki débuteront ce long voyage entrecoupé de huit étapes au lieu des dix prévues puisque le groupe 5 ne compte plus que cinq formations, à la suite de la suspension de toute compétition internationale du Kenya décidée, mercredi, par la FIFA en raison de l'ingérence du gouvernement dans la Fédération kenyane.


Le derby maghrébin contre la Tunisie sera, certes, déterminant dans l'issue de ces éliminatoires sans pour autant oublier que cette course se déroule en championnat et que toute victoire est bonne à prendre. Toutefois, la Guinée, le Malawi et le Botswana ne se présentent nullement en simples figurants ou des spectateurs attentifs de cette lutte mais auront l'envie et l'ambition de s'y mêler.


Le football africain, qui a connu ses dernières années un grand essor, a souvent apporté son lot de surprise avec des équipes qui ont chamboulé la hiérarchie longtemps respectée.


Le champion africain en titre, la Tunisie, et son dauphin, le Maroc, sont conscients de la difficulté de leur mission et feront des larcins pour prendre un avantage dans les duels à distance avant leur double confrontation. Sur le papier, le groupe 5 paraît à la portée des Marocains et Tunisiens mais la réalité du terrain est toute autre.


Il n'y a plus de petites ni de grandes équipes et il ne faut pas trop verser dans l'outrecuidance en se barricadant derrière un statut le plus souvent illusoire car in fine la désillusion et l'amertume ramèneront à la dure réalité, celle d'une élimination pour cause de mauvaise gestion d'un parcours pourtant accessible.


A égalité de points avec le onze sénégalais mais avec une meilleure différence de buts pour les coéquipiers de Hadji Diouf, les lions de l'Atlas avaient été écartés du mondial asiatique en ayant mal entamé leur safari avec le nul en Namibie (0-0) qui se révélera lourd de conséquence.


Zaki est conscient de cette certitude en déclarant que chaque rencontre a sa propre réalité et ne sous-estime pas son adversaire de samedi prochain.
"Nous travaillons dans les meilleures conditions et nous allons gérer ces éliminatoires avec le plus grand sérieux en vue d'atteindre notre objectif: arracher le billet du mondial d'Allemagne et de la CAN 2006", a indiqué à la MAP l'ancien capitaine des lions de l'Atlas.


La première escale dans ce voyage pour enlever le sésame de leur cinquième qualification pour le mondial débutera face au Malawi, une équipe que les Marocains avaient poussé vers la porte de sortie lors des éliminatoires du mondial mexicain de 1986 (Rabat 2-0 sur deux réalisations de Mutapha Haddaoui et Saad Dahane et 0-0 au retour).


La 106-ème place du Malawi au classement de la FIFA de mai dernier ne le catalogue pas en tant que faible du groupe, bien au contraire. Ses derniers résultats sont révélateurs : une victoire sur le score net de 2-0 ramenée de Lusaka face à la Zambie mais aussi l'élimination au tour préliminaire de son homologue éthiopienne après les trois points empochés à Addis Abeba (1-3).


Depuis la dernière CAN au cours de laquelle les lions de l'Atlas, version Badou Zaki, qui avaient sublimé par leur jeu chatoyant, plaisant et efficace, ont gagné une rencontre face à l'Angola à Rabat (3-1), perdu devant l'une des meilleures équipes au monde l'Argentine (0-1) et fait match nul en déplacement à Bamako la semaine passée.


Cette dernière sortie a permis à Zaki de lancer et de tester des éléments, qui n'ont pas eu l'opportunité de défendre les couleurs nationales, pour se jauger dans un contexte continental et acquérir la nécessaire expérience.


Ces éliminatoires de la campagne mondiale ne seront pas balisées mais longs et pénibles pour une jeune génération de joueurs qui ne sont pas au fait des réalités des safaris continentaux et qui vont essayer avec le désir de mener à bon port le navire marocain et avec un succès qui fera oublier la défaite en finale de la CAN tunisienne.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le