Accéder au contenu principal

Brésil - Maroc : une affaire de motivation

Source : FIFA

Pour les deux grands perdants des demi-finales de mardi dernier, le Brésil et le Maroc, le premier problème consiste avant tout à trouver les ressources physiques et morales pour aborder cette ultime rencontre avec toute la motivation nécessaire.


René Weber, le sélectionneur brésilien, le reconnaissait d'ailleurs lui-même après la défaite 1:2 concédée par ses joueurs devant le grand rival argentin : "Je vais avoir du mal à trouver les mots pour les remobiliser". Il faut dire que, pour une équipe aussi ambitieuse que le Brésil, seule la victoire importe. Tout autre résultat est généralement considéré comme un échec cuisant.


Côté marocain, après la lourde défaite 0:3 concédée au Nigeria à Kerkrade, l'ambiance n'est pas non plus au beau fixe. Ce revers est d'autant plus difficile à accepter pour Jamal Fathi et ses hommes qu'ils sont parfaitement conscients de ne pas avoir été à la hauteur de l'événement. Malheureusement, face à des Nigérians très bien préparés, les Marocains n'ont que trop rarement trouvé les enchaînements susceptibles de mettre leurs adversaires en danger.


"Evidemment, nous sommes très déçus car nous avions démontré auparavant que nous étions capables de pratiquer un bien meilleur football. Nous avons beaucoup progressé tout au long de la compétition et je pense même que notre première mi-temps face au Nigeria a été d'un bon niveau. Hélas, après avoir encaissé le deuxième but, nous sommes partis à la dérive", résume le technicien marocain.

Fathi doit sévir


La première exigence de Fathi vis-à-vis de ses joueurs concerne la discipline. C'est un point sur lequel il avait particulièrement insisté avant la demi-finale, aussi a-t-il été cruellement déçu de voir deux de ses protégés, le buteur Mousshine Iajour et Rida Doulyazal, se faire expulser par l'arbitre. "C'est la première fois que mon équipe viole ouvertement les règles du fair-play et de l'esprit sportif. J'ai décidé de sanctionner les deux fautifs d'une amende de 5T000 euros, qui sera reversée à un orphelinat. A cet âge, il est important qu'ils retiennent la leçon."


Deux jours plus tard, Fathi n'en démord pas : ses joueurs ne peuvent en aucun cas céder de la sorte à la pression. "Toutefois, je suis conscient que ce genre de problème peut toujours arriver. Même les plus grands ont parfois perdu la tête." Car ces incidents regrettables ne doivent pas faire oublier que le Maroc dispose d'une excellente équipe, qui a souvent brillé tout au long de la compétition par sa sportivité.


Le sélectionneur marocain saisit également l'occasion pour s'excuser du comportement de certains supporters. "Nous regrettons profondément les incidents qui ont eu lieu à Kerkrade. Dans l'esprit du comité d'organisation NeXXt 2005 et de la FIFA, ce Championnat du Monde Juniors devait avant tout être une grande fête, pour les joueurs comme pour les spectateurs. Nous ne pouvons absolument pas cautionner l'attitude de ceux qui ont endommagé une partie des équipements du stade. Souhaitons qu'au prochain match, nos supporters montrent au monde entier le vrai visage du football marocain."


Quoi qu'il en soit, l'absence de Iajour, déjà auteur de trois buts depuis le début de la compétition, risque de se faire cruellement sentir contre le Brésil. Quant au défenseur Salah Sbai, de retour après avoir purgé un match de suspension, il se veut combatif au moment de se mesurer aux champions du monde en titre, et ce malgré la déception : "C'est toujours un honneur de jouer contre le Brésil et, cette fois encore, nous donnerons notre maximum".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le