Accéder au contenu principal

Mohamed Timoumi, le mage

Source : Le Matin

Bon nombre de footballeurs marocains ont marqué de leur empreinte l'histoire du football national et international. La liste est longue, mais intéressons-nous aux grandes stars qui ont fait les beaux jours des clubs prestigieux tant au niveau national qu'international. Nous citerons comme exemples et références historiques les noms de Larbi Ben M'Barek, Belmahjoub, Brahim Tatum, Hassan Akesbi, Mustapha Bettache, Abdelkader Lakhmini, Salem Dadou, Abdeslam, Chtouki, Khalfi, Azhar, Riahi, Kabbour et Driss Joumad entre autres. Tous et sans les dissocier ont fait vibrer les stades toujours pleins à craquer, avec un public enthousiaste. Scènes auxquelles nous n'assistons que rarement de nos jours.


Parmi donc ces anciennes gloires qui nous ont enchantés, retenons ce nom lié à de grands exploits, il s'agit de Mohamed Timoumi, ce talentueux joueur d'une récente génération qui a fait sensation durant les années 70.


Timoumi qui joua à un âge très précoce avait fait ses premières armes dans l'équipe de l'Ittihad Touarga dont il était le plus jeune joueur. Et comme tous les footballeurs de son âge, Timoumi avait commencé par jouer dans les équipes de quartiers avant d'être repéré et recruté par l'UTS. Et c'est effectivement en 1975 que le futur stagiaire de l'équipe, de la sélection nationale et des FAR, signe sa première licence. L'UTS évoluait alors en seconde division.


Joueur merveilleux et fascinant, Timoumi attira vers lui tous les regards des observateurs et des experts du ballon rond. Les dispositions et les qualités de Timoumi ne laisseront donc pas indifférents les superviseurs avertis. C'est ainsi donc que le meneur de jeu r'bati fut retenu en sélection nationale minimes au sein de laquelle, il fut le grand animateur et le chef d'orchestre.


Un véritable “ maestro ” qui au fil des années fait des prestations époustouflantes. Il devint dès lors l'objet d'intérêt de la part des entraîneurs des différentes sélections et équipes de division supérieure. Après une présence remarquable dans l'Equipe nationale juniors au sein de laquelle il s'imposa en véritable maître, Timoumi fut vite engagé par l'équipe des FAR, entraînée par le célèbre Guy Cluseau. Avec sa nouvelle équipe, Timoumi se distingua brillamment.


Vedette, Timoumi va confirmer cette distinction quand il rejoignit les rangs de la sélection nationale au moment où celle-ci était en pleine restructuration après la déconvenue surprenante au mois de décembre 1979 à Casablanca.
Dans ce groupe de jeunes talents, Timoumi avait comme coéquipiers, le gardien Zaki, Kamal (capitaine du WAC) Hcina, Bouderbala, Abdellatif, Bouchta, Moh, Filali M'Barek, Shaïta entre autres.


Et c'est particulièrement dans l'équipe des FAR, coachée par Cluseau, que Timoumi a crevé l'écran. Au sein de cette formation composée d'éléments talentueux, “ Hamouda ” devint un merveilleux meneur de jeu, digne d'admiration et de respect. Avec la présence de grands techniciens, tels Dahane, Khairy, Laghrissi, Fadili, Haïdamou, Lemris, Timoumi s'est accaparé le vedettariat. Avec ses coéquipiers dont la majorité formait l'ossature de la sélection marocaine, le meneur de jeu a fait usage de ses immenses potentialités créatrices. Cela s'est vérifié aussi bien au niveau national qu'international. Dans le premier chapitre, Timoumi remporta avec les FAR un joli doublé : championnat du Maroc et Coupe du Trône en 1984.


Mais c'est en 1985 que les FAR et Timoumi commencent une année faste à tous les niveaux avec trois titres à la clef. Coupe du Trône (deux fois) et Coupe d'Afrique des clubs.


Au cours de cette période bien précise, le talent de Timoumi s'est brillamment manifesté. Une fâcheuse blessure et une fracture lors du match FAR-Zamalek à Rabat en décembre 1985, n'ont pas empêché l'international marocain de décrocher le titre de ballon d'or africain de l'année.


Sa blessure, longuement commentée et dénoncée à juste titre par la presse et les observateurs, n'empêche pas le maître à jouer, ce magicien du ballon rond, de revenir sur les stades. Ayant repris rapidement le rythme, il fut rappelé en sélection nationale pour participer aux éliminatoires du Mondial de Mexico 1986. Pour cette campagne mexicaine, il retrouva avec beaucoup de bonheur et de joie, les autres vedettes, Zaki, Krimou, Haddaoui, Khaïry, pour ne citer que ceux-là.


Dans ce concert de choix, Timoumi fut l'un des éléments les plus précieux de l'Equipe nationale auteur d'un exploit historique. Ne fut-il pas à l'origine des beaux buts des Lions de l'Atlas? Ce magicien du ballon rond va attirer les convoitises de plusieurs club de renommée internationale. Et c'est l'équipe de Murcia qui s'attachera les services de celui qui a épaté le public marocain et d'autres spectateurs professionnels, Timoumi fait donc son entrée dans ce monde, en Espagne.


Pas pour longtemps, puisque après la relégation de l'équipe en division2, Timoumi change de club et atterrit en Belgique où il signe en faveur de Lokeren. Là encore, l'international marocain n'arriva pas à s'adapter. Il préféra rentrer au pays et rejouer avec les FAR jusqu'en 1995, avant de prendre la décision de se retirer et aspirer à une «retraite» bien méritée.


Timoumi, une référence, c'est incontestable. Aussi doit-on le solliciter pour encadrer les jeunes qui aspirent à être sur ses traces.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le