Accéder au contenu principal

Le Raja remporte la Coupe du Trône

Source : Le Matin

Une finale marathon qui a duré plus de trois heures, pleine de sueur, de suspens et surtout de fair play. Le match a été suivi par plus de 30.000 spectateurs dont la majorité est rajaoui. Les supporters casablancais ont failli déchanter encore une fois de plus sans le coup de poker des tirs aux buts qui ont sanctionné un match où les Diables Verts n'étaient que l'ombre de ce beau team qui a fait rêver plus d'un Marocain. Et d'aucuns se seraient demandé quel alibi aurait-on concocté pour justifier un nième faux pas, en un laps de temps.

L'OCK a démontré de grandes possibilités techniques, menés par un grand Aqqal. Les Khouribguis faillirent scorer dès le début du match, profitant du vide au niveau de la ligne médiane rajaouie qui souffrait de plusieurs absences. Il a fallu attendre la 20e mn avant que les Casablancais ne menacent le gardien Boudlal à trois reprises par Iajor et Jrindou, reconverti en milieu de terrain. Et si l'arbitre l'avait voulu, il aurait accordé le penalty à Souari poussé fautivement en pleine surface de réparation (34e).


Les Rajaouis termineront fort ce premier half, sans pouvoir toutefois concrétiser les opportunités réelles, par la faute parfois de la malchance comme ce tir à bout portant de Zemmama qui bute miraculeusement sur un défenseur (42e).


La seconde manche démarrera sur les chapeaux de roue. Les deux protagonistes ont décidé de jouer ouvert, question de sceller le résultat le plus tôt possible au risque de manquer de tonus en cette période estivale où les jambes sont remplies d'acide lactique. Un tir anodin de Aboucheraoune a failli tromper le gardien khouribgui qui rata l'interception (62e).


L'échange de contres se poursuivait, sans influence sur le score qui demeurait nul. Les changements effectués par les deux entraîneurs n'apporteront rien, sinon une certaine fraîcheur qui maintint le rythme de la partie et rendait possible la réussite des buts.


Les cages resteront malheureusement vierges et condamnées à le demeurer après le remplacement des deux canonniers-maison respectifs, Iajor et Souari. Quelques instants avant, ce dernier eut le but sur le front mais leva trop son heading (84e). A la suite d'un contre éclair, Maiga, le remplaçant de Iajor, passa à coté de l'exploit (88e).


Les deux adversaires recoururent alors aux prolongations qui furent dans l'ensemble à l'avantage du Raja. Les phosphatiers eurent pourtant une occasion franche par Bouizgarne contre quatre pour les Diables Verts. La plus nette était à l'actif de Zemmama. L'OCK finit par se retrancher en défense, à court d'énergie après la débauche d'énergie livrée durant les 90 mn. Les 30 mn supplémentaires n'apporteront rien de nouveau, renvoyant ainsi les deux équipes aux fatidiques tirs aux buts. Une épreuve hitchcockienne, palpitante qui s'est achevée à l'avantage des plus expérimentés, les Rajaouis en l'occurrence. Les Casablancais reçoivent la prestigieuse Coupe des mains de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, la 6e de l'histoire du club.


Déclarations
Moldovan Alexandru:

"Je suis très satisfait de cette consécration et je tiens à féliciter tous les joueurs qui se sont dépensés pour remporter cette 6e coupe. Je suis un entraîneur qui aime gagner et aujourd'hui nous sommes comblés. Cela nous motivera pour le reste des compétitions (africaines) qui nous attendent. C'est un plus qui ne manquera pas d'encourager les joueurs d'aller de l'avant".


Madih Mustapha:
"Je tiens à féliciter tous les joueurs de l'OCK. Ils étaient en congé et nous les avons ramenés de la plage. Personnellement, j'en veux à ceux qui ont programmé à la dernière minute cette coupe qui est chère à tous les Marocains. Le Service de programmation doit arrêter la date de cette finale deux ou trois mois d'avance et non pas à la dernière minute. A cette occasion, je félicite le Raja car nous étions en compétition".


Jrindou Abdellatif:
"Je suis satisfait de ce couronnement avec le club. Cette coupe nous donnera un nouveau souffle pour les compétitions africaines.
C'est un honneur pour moi d'avoir remporté cette coupe avec le Raja".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le