Accéder au contenu principal

Henri Stambouli quitte le Raja

Le manager du club Henry Stambouli a décidé de mettre fin à ses fonctions en tant que manager au sein du club. Il quitte le club à suite d'une bonne et meilleure proposition d'un club Emiratis.



Nous l’avons contacté et il nous a fait part de ces commentaires.


Vous quittez le RAJA pour aller ou ? Pourquoi ?


J’ai reçu une offre très importante du club de SHAREQA aux Emirats Arabes Unis qui occupe actuellement le haut de tableau du championnat local. Les derniers résultats ont influencé ma décision car comme tous les RAJAOUIS, nous sentions que le titre était à notre portée, cependant je rappelle que le club a réalisé un parcours exceptionnel en championnat vu le nombre de joueurs partis ou blessés, ainsi que le classement que nous occupions à mon arrivée.


Quel est votre sentiment en quittant le club, que retenez vous de votre expérience au sein du RAJA ?


J’ai vécu une expérience très positive, j’ai eu un grand plaisir à travailler avec cette équipe et son comité. Parmi les points forts il est à noter une passion allant du comité jusqu’au jardiner ainsi que les supporters, mon expérience au sein du RAJA m’a poussé à donner le meilleur de moi-même car comme dans tous les grands clubs, vous subissez une pression stimulante constante des adhérents et supporters. Ce type de passion me fait penser à l’ambiance de certains grands clubs Européens à l’instar de l’Olympique de Marseille, il nous confie « j’ai été marqué au fer Marseillais et maintenant je suis marqué au fer RAJAOUI ».


J’ai également constaté que le RAJA développe une profonde mutation dans sa gestion à la fois structurelle, sportive et financière qui prépare les bases fondamentales pour une transition vers le professionnalisme.


Un nouveau centre de formation moderne et équipé pour accueiller nos futurs champions, une salle de musculation dernier cri équipé avec un matériel professionnel, le Président et son comité qui mènent d’énormes efforts pour assainir la situation financière du club pour mieux préparer l’avenir, cette volonté d’assainir les bases financières peut être mal comprise cependant je rappelle que c’est un impératif d’avoir une assise financière solide pour préparer l’avenir pour un club avec autant de passionnés.


Quel est votre avis sur l’expérience du duo avec Nejmi ?


J’ai eu le plaisir de manager avec Mohamed ensemble l’équipe, nous formions un véritable couple d’entraîneurs complémentaires avec Mohamed ayant une parfaite connaissance des joueurs du club, et ma longue expérience, ce qui nous a permis de réaliser un parcours presque parfait et je l’en remercie vivement pour cette magnifique expérience.


Un dernier mot ?


Comme je vous le disais auparavant, « j’ai été marqué au fer Marseillais et maintenant je suis marqué au fer RAJAOUI » c'est-à-dire que je resterai en relation constante avec le club et son Président, et je suis devenu un supporter inconditionnel du club que je suivrais attentivement.


Je souhaite au RAJA un avenir riche en titre, qui demeure être le précurseur d’un club orienté vers le professionnalisme, et encore Merci pour tous !


(source : rajacasablanca.com)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le