Accéder au contenu principal

Mondial 2006 : Le Maroc passe à l'Oranje

Source : FIFAworldcup.com

Le Maroc se livre une lutte acharnée avec son grand rival tunisien dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006. Il n'en attendait du reste pas moins lorsqu'il avait été versé dans le Groupe 5 de la compétition préliminaire de la zone africaine, un tirage qui avait conduit le sélectionneur national, Badou Ezaki, à voir large dans sa fourchette de sélection.



Ces dernières décennies, les Marocains ont quitté leur pays en masse, créant d'importantes communautés en Belgique, en France, en Espagne, en Allemagne et, plus particulièrement, aux Pays-Bas, où ils ont eu un gros impact sur le football local.


Les footballeurs d'origines marocaines sont désormais monnaie courante dans pratiquement tous les clubs du championnat néerlandais. Khalid Boulahrouz, qui évolue désormais en Allemagne, à Hambourg, est même devenu le premier d'entre eux à évoluer avec les Oranje.


En juin, au cours du Championnat du Monde Juniors de la FIFA qu'ils hébergeaient, les Pays-Bas ont utilisé les services du prometteur Ibrahim Afellay, sociétaire du PSV Eindhoven. Ce dernier a en effet décidé de représenter son pays de naissance plutôt que celui de ses parents. Malheureusement, il n'a pas produit l'impression qu'il espérait, la faute à une blessure contractée au premier tour.


Si Afellay a choisi de passer à l'orange, d'autres joueurs dans sa situation ont jeté leur dévolu sur le pays de leurs racines. Tous trois nés en Hollande, Ali Boussabon, Khalid Sinouh et Tarek Sektioui ont récemment fait leur baptême du feu avec les Lions de l'Atlas, sans compter que les Nord-africains ont eu le droit d'utiliser deux anciens Juniors néerlandais, Said Boutahar et Mounir El Hamdaoui.


De ce point de vue, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a clairement bénéficié de la modification du règlement de la FIFA, qui autorise désormais un joueur ayant représenté un pays en Juniors à évoluer sous d'autres couleurs en Seniors – à condition, bien entendu, de prouver son éligibilité.


Henri Michel a été le premier sélectionneur national marocain à pousser ses recherches au-delà des frontières nationales. C'était pour renforcer ses troupes dans l'optique de la Coupe du Monde de la FIFA, France 1998. Ali El Khattabi est ainsi devenu le premier footballeur né aux Pays-Bas à porter les couleurs marocaines, lui qui a participé à France 98. Mais sa peur de l'avion a eu raison de sa carrière internationale et le joueur est resté scotché sur le Vieux Continent.


Quant à Yassine Abdellaoui, un temps considéré comme l'un des plus grands espoirs du championnat néerlandais, il n'a pas décollé ses fesses du banc au cours des éliminatoires de la compétition française, pour laquelle il n'a finalement pas été retenu.


En 2001, Sektioui et Nourdin Boukhari avaient été ajoutés à cette liste, mais n'avaient pas trouvé grâce aux yeux du sélectionneur. De fait, le premier cité n'avait pas encore fait ses débuts pour le Maroc avant d'être rappelé par Ezaki l'année dernière.


De bonnes recrues


Quant aux deux nouveaux venus, Boussabon et Sinouh, ils pourraient rendre de fiers services à des postes clés. Sinouh a fait son baptême du feu en novembre dernier. Ezaki, qui l'a titularisé lors de quatre des cinq derniers matches, est en train de jauger s'il est capable de résoudre l'éternel problème du Maroc au poste de gardien. En fin de contrat avec le RKC Waaljwik, le portier a été lancé dans la cage des Lions peu avant son trentième anniversaire. Une expérience qui, de son propre aveu, lui a laissé "la gorge serrée".
De son côté, Boussabon, toute nouvelle recrue du Feyenoord, pourrait bien être l'artilleur que le Maroc attend depuis bien longtemps. Ancien international U-18 avec les Pays-Bas, il a débuté en mars contre la Guinée, dans le cadre des éliminatoires pour Allemagne 2006. Pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître puisqu'il offrit le but de la victoire à Youssef Hadji en milieu de seconde période. "C'est un jour que je n'oublierai jamais. Jamais vous ne pourrez m'enlever cette expérience", a-t-il déclaré.


Avant-dernière échéance dans le Groupe 5 pour le Maroc : face au Botswana en septembre. Mais c'est bien au mois d'octobre que Ezaki aura le plus besoin de son contingent néerlandais : son équipe se déplacera en effet en Tunisie pour y disputer un dernier match décisif.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le