Accéder au contenu principal

Badou Zaki: Seule la vérité du terrain compte

Source : L'opinion

Dans un de ces « rituels » qu’il avait institué depuis qu’il est à la tête de la sélection nationale - à savoir, celui de donner un point de presse à chaque fois que le onze national se trouve dans l’antichambre d’une rencontre capitale - l’entraîneur national Badou Zaki a présenté la liste des joueurs présélectionnés pour le match de feu contre la Guinée prévu le 26 courant à Rabat.


Un adversaire que Zaki a qualifié de redoutable, vu son classement, mais pour lequel il a sa petite idée au point de dire que la victoire sur l’équipe guinéenne, c’est la route balisée plus que jamais, pour le Mondial 2006. Mais sur le sujet, Zaki comme à ses habitudes, reste évasif et prudent, malgré les déclarations de Patric Neveu, entraîneur de la Guinée, qui ne sont pas sans rappeler celles faites par le coach du Kenya mais qui lui s’est fait ramasser de la plus belle des manières (5-1) et qui s’est vu éjecter, suite à cette défaite, comme un malpropre.


Une manière de dire qu’il ne s’intéresse pas à ces « effets d’annonce » qui relèvent plutôt de l’intox médiatique, mais que pour le coach national, seule la vérité du champ de jeu compte et que pour que le Maroc lâche les trois points à domicile, il faudra lui passer dessus.


Pour cela, Zaki retrouve Talal El Karkouri et l’un de ses joueurs fétiches Moha Lyaâqoubi qui ont purgé leur suspension.


Mais ce qui est surprenant dans la liste présentée, c’est la convocation du tonitruant Aït El Arif du fait dixit Badou Zaki, que le joueur wydadi a éclaté ( ?) dernièrement avec pour corollaire, un emballement médiatique des plus controversées.


De la tournée aux Pays-Bas, le coach national répète à l’envie, qu’il en connaît désormais un rayon sur les joueurs marocains qui pètent le feu là-bas et que même la sélection pour le match contre la Guinée d’un joueur comme Boussaboune, pourtant diminué par sa méforme passagère, ne l’empêche pas de miser sur un joueur sur lequel il croit dur comme fer et qui peut rendre énormément à la sélection, s’il retrouve ses sensations de Goleador.


De Goleador à Goal-Keeper, voilà qui nous ramène à noter le retour à la cage de l’équipe nationale - après la cage dorée - de Nadir Lamyaghrli qui supplante Chadli « mis au frais » par le sélectionneur national, mais pas abandonné. Une question de choix...


Mais l’expression relevée c’est celle exprimée par Zaki à travers laquelle, il a laissé dire que si par malheur, le Maroc se classe deuxième dans ce groupe, cela équivaut à une catastrophe nationale.


C’est dire... Badou Zaki a enfin souhaité à ce qu’une union sacrée soit faite autour de la sélection pour la même finalité : la qualification.


Une qualification qui est dans nos cordes, vu la qualité des joueurs et leur très haute valeur ajoutée et le travail boulimique, mais méticuleux fait par le staff technique du onze national, même si on a l’impression que l’équipe est toujours en « jachère »...


Mais une équipe admirable de courage et de volonté qui nous change un peu de celles d’il y a deux ou trois ans - suivez le regard de Zaki - et qui ne nous a donné que des « ulcères ».


Bonne chance à tous...


Mohamed AMZIL!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv