Accéder au contenu principal

Après Sepp Blatter, Issa Hayatou au Maroc : Silence, on vote dans les coulisses…

Source : Al bayane
Le Maroc a reçu, en moins de 15 jours la visite de M.Sepp Blatter, président de la FIFA et de M.Issa Hayatou, président de la CAF.
Les deux prestigieux représentants du football mondial ont été reçus par SM le Roi Mohammed VI, premier militant du dossier Maroc 2010 et qui a décoré M.Blatter de la plus haute distinction du Royaume, un geste qui a impressionné et qui marquera pour longtemps le président de la FIFA qui l'a déclaré à la presse après l'audience royale.
Mais rien ne filtre encore à propos de l'élection du pays organisateur du Mondial 2010, sachant que l'essentiel a été fait et que la question revêt désormais un caractère géo-politico-stratégique, à un moment où la planète (foot) est menacée par le terrorisme, qui vit et tire sa légitimité de la misère, de la dépossession et des injustices politiques.
A ce propos, le dossier du Maroc est plus que crédible et on retiendra que M.Blatter parle de Coupe du Monde au service du développement économique et de la création de richesses.
Issa Hayatou a toutes les raisons, lui, d'aller plus loin que M.Blatter et d'embrasser la cause du Maroc, un pays qui l'a soutenu lors des élections à la présidence de la FIFA, contre M.Sepp Blatter qui en a longtemps tenu rigueur au Maroc.
Les quatre voix de l'Afrique ne nous seront pas toutes acquises, au moins pour le premier tour où on jouera à 2-2, à répartiton égale entre les deux pays africains, comme l'a toujours fait la CAF en pareille occasion, ou alors à 2 pour l Maroc, 1 voix pour l'Afrique du Sud et 1 voix pour la Tunisie, M.Slim Aloulou étant obligé de voter pour son pays.
Pour le reste, on s'attend à décrocher des votes d'Asie et d'Europe et on est allé vite en besogne quand on a confondu la position de l'ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, avec la position des USA, à propos de la tenue de la Coupe du Monde au Maroc et de la disponibilité de notre pays à accueillir pareil évènement, comme en fait état explicitement le diplomate américain.
M.Issa Hayatou est venu au Maroc, pour y décerner l'Ordre de Mérite, à titre posthume à feu Abdellatif Semlali, mais il n'a pu s'esquiver pour de se voir interpellé à propos du Mondial 2010 au Maroc.
Ce qui est sûr, c'est que l'Afrique du Sud, contrairement à la déclaration du président de la SAFA (Fédération Sud Africaine de Football), en 1996, à l'occasion de la tenue de la CAN au pays de Mandela qui s'était extasié en ces termes à l'attention de M.Hayatou: "Cet homme est prédestiné à une grande carrière et il mérite d'être le président de la FIFA"!
Aujourd'hui, on semble très loin de cette époque, surtout après le limogeage dudit président, pour corruption et détournements de fonds publics.
On avait étouffé l'affaire, car le président de la SAFA était membre de l'ANC et proche du leader nationaliste Nelson Mandela.
Et contrairement à l'époque où les Bafana Bafana signaient leur premier et grand exploit à la CAN, en remportant le Trophée continental, les Sud-Africains ont lâché M.Issa Hayatou, qui a trouvé des amis inconditionnels au Maroc avec le risque encouru par notre pays, à l'égard de Blatter qui est passé haut la main et qui a ridiculisé le président de la CAF.
Bien sûr, Blatter a pardonné au nom de l'alternance et de l'attachement du président de la FIFA au pluralisme et à la démocratie, mais on ne remerciera jamais assez M.Mohamed Binhimmam , le bras droit de Blatter à la FIFA, qui a pris fait et cause pour le Maroc et qui a remis les pendules à l'heure.
Il n'y a plus de litige Maroc-Blatter mais Issa Hayatou tiendra-t-il parole jusqu'au bout, sachant que son sort est lié à celui du Maroc, pour le long terme.
Blatter, lui, malgré des déclarations au profit de l'Afrique du Sud, démenties ultérieurement par le premier homme fort de la FIFA, sera acculé à la neutralité, surtout qu'il a les moyens de peser sur le vote en se payant le luxe de l'abstention.
Pourvu que nos soutiens inconditionnels, à l'image de M.Issa Hayatou restent sur leur position de principe comme l'a été le Maroc lors du choix du président de la FIFA.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le