Accéder au contenu principal

Le tout Fès vibre au rythme du clip de notre Mondial 2010 !

Source : L'opinion

Fettah Lahouissi : « C’est une cause qui nous est très chère ! »
Frank Beugnet : « Ce peuple enthousiaste, et ce beau pays méritent ce mondial ! »
My A. Sentissi : « Si on n’y croyait pas, on ne serait pas là ! »


C’est à croire que notre journal fait des miracles ! Vraiment ! En effet, à peine notre article sur les chimères sportives de Fès avait-il atterri à Fès que déjà les lourdes du Complexe Sportif devaient grincer pour s’ouvrir au grand jour. Il y’eut même un beau match à suivre, et une VIP class en guise d’assistance pour fêter l’événement.


Un événement de taille ! Et comment ! Ce sont bien, en quelques sortes, les ultimes retouches, et donc les derniers préparatifs des noces de notre Mondial 2010 qu’on faisait ce jour-là, par ce bel après-midi ici, au sein même de ce complexe qu’on jurait scellé et inviolable il n’y a pas encore quelques heures !


Aussi incroyable que cela puisse être donc, notre Complexe de Fès aura cédé au grand charme de ces messieurs dépêchés par Sigma Technologie pour fêter l’événement à la manière des grands. Voilà, pour ainsi dire un groupe de pros, avec des techniques et gadgets de pointe, affairés toute une journée durant à confectionner le clip qui fera le tour de globe avec l’ouverture de chacune des sorties des Argentine, France, Brésil, Nigeria, Allemagne...et autre Maroc - pays organisateur, bien sûr, une fois notre Mondial déclenché de cette terre, symbole de générosité et de grands challenges !


Vous savez, ces sortes de clip avec belle musique et des tas d’effets spéciaux à l’appui, et où on voit des vedettes, genre Zaïri, Naybet, Chemmakh...cogner sur des ballons qui traversent mers, océans, et continents avant de se laisser choir sur cette aire verdoyante d’un Stade de Fès, par exemple.


M.Fettah Lahouissi, le maître confectionneur de cette manifestation d’importance capitale pour notre dossier 2010, et Frank Beugnet, le fin réalisateur (et cameraman pour la circonstance) sont d’un enthousiasme on ne peut plus prometteurs ! Un charme que de voir ces deux gentlemen s’affairer avec le restant de leur équipage, veillant jusqu’au plus petit détail pour que, pratiquement tout soit tout simplement parfait ! Un autre monsieur à saluer au passage, M. Ajli, le directeur dudit Complexe, et ses cadres qui faisaient tout pour faciliter la tâche à nos convives.


« Comme vous le savez », nous déclara M. Fettah Lahouissi, « nous entamons là le sprint final de cette compétition du Mondial 2010. Voilà pourquoi, notre réalisateur Frank, moi-même, et tous nos autres membres relevant de Sigma Techologie, société chargée de préparer un film regroupant les plus belles images de notre pays, veillons à ce que tout soit parfait. C’est une cause qui nous est très chère, et nous nous y accrochons de toutes nos forces... ».


Frank Beugnet n’hésite pas une petite seconde à s’impliquer dans cette cause aussi. Tout hasard est simplement banni de son travail. Même sa déclaration, il tint à la préparer. Un perfectionniste, quoi ! « Je ne saurais qu’admettre que depuis le début de ce tournage, je n’ai côtoyé que des gens très enthousiastes ; des gens qui tiennent à apporter leur apport, leur petite touche à ce dossier. Nous avons là une réelle et forte volonté qui fait vraiment plaisir à voir. Je suis donc très optimiste, et je ne vois aucune raison valable pour que ce beau pays ne puisse pas organiser ce Mondial ! »


L’incontournable hôte de cette cérémonie était, comme tout un chacun s’y attendait, le Moghreb de Fès. Le club devait être généreusement représenté par le bras droit de Mernissi ici à Fès, Moulay Ahmed Sentissi, qui veilla à ce que l’hospitalité fassie soit de la fête aussi. Une autre manière pour le MAS d’adhérer à cette cause de tout un peuple. « C’est simple, le MAS et son Comité ne pourront que s’impliquer dans cette noble cause qu’est la candidature de notre pays au Mondial 2010.


D’ailleurs, si on n’y croyait pas, on ne serait pas là ».


Voici donc une brise réchauffante pour nos millions de fans qui font de ce dossier une bonne raison d’être ! Fasse Dieu que ce vœu soit exaucé ! Amen !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le