Accéder au contenu principal

Année 2004: l'exploit des Lions, la déception des clubs

Source : MAP


Les Lions de l'Atlas ont marqué l'année 2004 de leur empreinte en disputant la finale de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN-2004) en Tunisie, après un parcours plus que convaincant qui leur a permis de reconquérir le coeur des Marocains.



Les protégés de Baddou Zaki, par cet exploit mémorable, ont ainsi pu redorer le blason du ballon rond marocain après des années de disette, écrivant par la même en lettre d'or un autre épisode de son histoire après le succès éclatant de la bande à Baba, Faras, Assila couronnés en 1976 à Addis Abeba.


Entamant l'aventure en outsiders, les Zaïri, Chamakh et Hajji (le petit) ont faussé tous les calculs et déjouer tous les pronostics. Pourtant seul Zaki avait confiance en la qualité de ses poulains et en leur capacité de tenir la dragée haute aux "grandes équipes". Il a même promis, avant le tournoi, une surprise à haut niveau et de faire taire tous ses contradicteurs! Chose promise, chose due.


Cet exploit a été salué non seulement dans le pays où des centaines de milliers de Marocains sont descendus, dans la rue, célébrer l'exploit de cette nouvelle génération de footballeurs, qui a désormais la lourde responsabilité de porter sur les épaules l'espoir de toute une nation qui rêve d'une nouvelle participation au Mondial.



En revanche, la sélection olympique éprouvera des difficultés à franchir le cap du premier tour du tournoi olympique à Athènes (groupe 4). Avec un match nul face au Costa Rica, une défaite devant le Portugal (2-1) et une victoire sur l'Irak (2-1), elle va quitter la compétition sans gloire, ratant in extremis le billet de passage en faveur du Costa Rica qui l'emporte grâce à un meilleur goal average.


Un tel scénario a été déjà réservé aux hommes de Mustapha Madih lors des éliminatoires africaines (groupe C) au terme desquelles ils ont même failli rater le déplacement à Athènes. Une défaite à Addis Abeba le 14 mars devant l'Ethiopie (1-0) va leur compliquer la tâche pour ne plus avoir leur destin en main. Leur victoire à domicile sur l'Angola (2-1) lors de la dernière journée n'était guère suffisante pour décrocher l'unique billet du groupe, mais la défaite des Ethiopiens en Ouganda a bien fait leurs affaires.


Au niveau des clubs nationaux engagés dans les différentes compétitions arabes et africaines, aucune formation ne va étancher la soif et assouvir la faim de ses fans, en particulier les deux gros calibres du football national que sont le Raja et le Wydad de Casablanca, habitués des premières loges.



Les clubs déçoivent


Comptant pour la ligue des champions d'Afrique, les "Vert" ont buté aux portes des huitièmes de finale, évincés par le club sénégalais de la Jeanne d'Arc en 5 tris au but à 4, après que chacune des deux équipes ait remporté son match à domicile (2-0). Le même sort a été réservé au Hassania d'Agadir par le club tunisien de l'Etoile sportive du Sahel. Les Soussis, battus à l'aller par 2-0, ne réussiront pas à renverser la tendance en leur faveur, se contentant d'un match nul 1-1.


Le Wydad et la formation des FAR, représentants du Maroc à la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), ne parviendront pas à franchir le cap des huitièmes de finale, alors qu'au niveau de la ligue des champions arabes, l'ASS de Salé a été éliminée au premier tour par le club koweïtien "Al- Koweït". Dans ce même tournoi, le Wydad est toujours en course, après avoir éliminé le club bahreïni "Arrifaâ" au premier tour.


Côté féminin, le football marocain cherche toujours à se positionner, déstabilisé à chaque fois par un nouveau revers, dont le dernier en date reste la sorite prématurée de l'équipe nationale des moins de 19 ans des éliminatoires africaines qualificatives pour la coupe du monde, au terme d'une défaite 1-0 à Malabu face à son homologue de la Guinée Bissau.


Tous les espoirs restent donc fondés sur les équipes nationales des juniors et des cadets pour sauver l'honneur. Les premiers disputeront en janvier prochain les phases finales de la Coupe d'Afrique des nations 2005 au Bénin, alors que les cadets devront décrocher leur billet pour la CAN de leur catégorie qui aura lieu en Gambie.

Mohamed Benchrif

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le