Accéder au contenu principal

Boukhari voulait que ZAKI passe à l'Oranje

Source : FIFAworldcup.com

En exclusivité pour FIFAworldcup.com, l'attaquant de l'Ajax Amsterdam Nourdin Boukhari évoque son retour en équipe du Maroc et ses espoirs de qualification pour Allemagne 2006.
L'attaquant de l'Ajax Amsterdam Nourdine Boukhari a fêté son retour en équipe nationale du Maroc par un but en amical contre le Burkina Faso, au mois de novembre à Rabat.


Il s'agissait là du premier but international de ce joueur né il y a 24 ans aux Pays-Bas d'immigrants marocains. Boukhari espère désormais se faire une place dans un groupe qui se concentrera cette année sur la campagne qualificative pour la Coupe du Monde de la FIFA 2006. En février à Rabat, les Marocains rencontrent le Kenya, un match du Groupe 5 qui aurait dû se disputer l'année dernière.


Boukhari a fait ses débuts en sélection fin 2001 contre la Zambie, sous la houlette du technicien portugais Humberto Coelho. S'il était bien de la Coupe d'Afrique des Nations 2002 au Mali, il n'a réintégré les Lions de l'Atlas que fin 2004, pour cette rencontre amicale contre les Burkinabés. FIFAworldcup.com a évoqué avec Boukhari l'année à venir et ses attentes quant à son avenir international.


Vous devez être très heureux d'être revenu sur la scène internationale avec l'équipe nationale marocaine et d'avoir marqué votre premier but à ce niveau contre le Burkina Faso…
Bien sûr, car ça veut dire qu'on me fait confiance. Et puis c'est toujours bien de défendre les couleurs de son pays. J'ai beaucoup parlé avec l'entraîneur (Badou ZAKI) et le fait que je rejoue en première à l'Ajax m'a bien aidé. C'est ce qui m'a permis d'être à nouveau convoqué dans l'équipe marocaine. D'ailleurs, l'entraîneur m'a dit que je serai rappelé pour d'autres matches.


Pourquoi avez-vous été écarté de l'équipe pendant aussi longtemps ?
A mon avis, c'est parce que l'entraîneur (ZAKI) ne voulait utiliser que des joueurs titulaires en équipe première de leur club. Moi, ça dépendait : parfois je jouais, parfois non. L'année dernière, l'Ajax m'a prêté au NAC Breda, où j'ai eu plus de temps de jeu. Ce retour à l'Ajax avec une place dans l'équipe m'a aidé à revenir en équipe nationale. Evidemment, ZAKI est arrivé avec ses propres idées quand il a remplacé Coelho. Mais ses premiers choix n'ont pas marché, alors bien sûr, ç'a profité à des joueurs comme moi. Tout ça explique mon retour en sélection.


Que pensez-vous de cette jeune équipe marocaine qu'ZAKI construit ces dernières années, cette équipe qui a atteint la finale de la Coupe d'Afrique des Nations l'année dernière ?
On a une bonne équipe, elle est encore jeune, mais on peut encore faire confiance à trois ou quatre tauliers comme Naybet (Nourreddine, le défenseur du Tottenham). En tout cas, elle progresse. Bien entendu, on espère atteindre la phase finale de la Coupe du Monde.


Le prochain match du Maroc, contre le Kenya, constituera votre première chance de jouer un match de compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA. Etes-vous enthousiasmé par cette idée ?
Oui, je suis très enthousiaste à l’idée de disputer ce match, et de le gagner bien sûr. On est bien conscients qu'on doit gagner ce match car la Guinée est devant nous au classement et la Tunisie juste derrière. Mais si on peut gagner nos quatre matches à domicile dans ce groupe, on sait qu'on a de grandes chances d'aller en phase finale de la Coupe du Monde. C'est vraiment très motivant.


Quel est votre adversaire le plus dangereux dans ce groupe ? La Guinée ou la Tunisie ?
La Tunisie, parce qu'elle a de bons joueurs et qu'elle a gagné la Coupe d'Afrique des Nations en nous battant 2-1 en finale l’an dernier. La Guinée possède aussi de bons éléments, mais il faudra attendre pour voir qui finit en tête du groupe. J'espère qu'on va faire mieux que ces deux équipes et qu'on va se qualifier pour la Coupe du Monde.


Le sélectionneur ZAKI a récemment convoqué six joueurs évoluant dans le championnat néerlandais. Pourquoi, tout d'un coup, retrouve-t-on autant de joueurs issus des Pays-Bas, dont la plupart, comme vous, sont nés là-bas de parents immigrés ?
C'est parce qu'il (l'entraîneur) veut essayer de nouveaux éléments. Bon nombre de ses joueurs évoluent en deuxième division française ou portugaise, ou bien ils n'ont pas du tout de temps de jeu. Ces joueurs 'néerlandais' sont titulaires en club ; tous les week-ends, ils jouent des matches complets. Il parlait sans arrêt des joueurs du championnat des Pays-Bas et je lui ai dit qu'ils étaient très bons, qu'il devrait les tester sur un match. Maintenant qu'il l'a fait, espérons qu'ils seront rappelés contre le Kenya. Histoire que j'ai de nouveau mes copains avec moi !


Entre vous, vous parlez néerlandais ?
Oui oui, je parle néerlandais, bien sûr. En équipe nationale, les joueurs parlent français ou arabe, ce qui est un peu gênant pour moi car je ne parle pas du tout français et je n'ai que quelques petites notions d'arabe. En plus, l'entraîneur ne parle pas anglais, pas plus que la plupart de mes coéquipiers. Donc parfois, il y a quelques problèmes de communication.


Vous sentez-vous marocain quand vous défendez les couleurs du pays ou êtes-vous encore perturbé par le fait de venir des Pays-Bas ?
J'ai choisi de jouer pour le Maroc car je suis fier d'être Marocain. C'est un honneur de jouer pour l'équipe nationale de mon pays. Si je fais partie de l'équipe marocaine, alors je suis un des leurs, c'est simple, je me sens Marocain, Quand je suis aux Pays-Bas et que je me balade, je me sens un peu Néerlandais car j'habite là-bas. Mais si je joue pour le Maroc, c'est évident que je suis Marocain. Même quand je suis aux Pays-Bas, je me sens plus Marocain que Néerlandais.


Au début de la saison, vous ne faisiez pas partie des plans de l'Ajax. D'ailleurs, on ne vous avait même pas attribué de numéro de maillot. En six mois, vous avez fait votre place dans l'équipe. Comment avez-vous fait ?
C'était assez difficile. Au début de la saison, j'étais persuadé que j'allais partir pour un autre club. D'ailleurs, c'est ce qui a failli arriver, mais le coach (Ronald Koeman) m'a donné ma chance quand les joueurs du flanc gauche de l'attaque se sont blessés. Après seulement deux jours d'entraînement, j'ai dû jouer un match entier. Ça s'est très bien passé puisque j'ai été élu meilleur joueur du match. Après, j'ai enchaîné les performances et maintenant, je suis encore là.


Si je vous dis que l'an prochain, vous êtes en finale de la Ligue des champions avec l'Ajax et en Coupe du Monde de la FIFA avec le Maroc, que me répondez-vous ?
Eh bien j'espère ! On a perdu en Ligue des champions cette saison, mais on a la Coupe de l'UEFA qui nous attend (l'Ajax jouera l'AJ Auxerre en février). J'espère qu'on va bien se comporter et aller loin dans cette Coupe d’Europe. En tout cas, on a le groupe pour. Pourvu qu'on se qualifie pour la Coupe du Monde. Pour moi, cette année a été à la fois bizarre et positive.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le