Accéder au contenu principal

Prince Felipe des Asturies : El Guerrouj, signe lumineux

Source : MAP

Le Prince Felipe des Asturies, héritier du trône d'Espagne, a rendu vendredi soir, un vibrant hommage à Hicham El Guerrouj, soulignant que le champion marocain représente un "signe lumineux d'un Maroc plus vital et plus prospère".


La vie et les succès sportifs de Hicham El Guerrouj, "tant admiré partout dans le monde et justement chéri dans son pays" sont interprétés comme "un signe lumineux d'un Maroc plus vital et plus prospère, que nous souhaitons nous aussi", a dit le Prince Felipe dans un discours prononcé à Oviedo (nord-ouest) lors de la cérémonie de remise des Prix Prince des Asturies pour l'année 2004.



Le Prince Felipe des Asturies a mis l'accent aussi bien sur les performances sportives de Hicham El Guerrouj, lauréat du Prix des sports, que sur son engagement en faveur des plus démunis, notamment parmi les jeunes.


Avec l'engagement social de Hicham El Guerrouj, "le sublime exemple moral qu'est et que devrait être le grand sport se trouve rehaussé dans le cas de ce sportif et être humain exceptionnel auquel nous rendons hommage aujourd'hui", a dit le Prince Felipe au cours de cette cérémonie, en présence de la Reine Sofia d'Espagne, de son épouse la princesse Letizia, ainsi que de plus de 1500 invités de marque.


"Il est (El Guerrouj) ambassadeur de bonne volonté de l'Unicef et consacre une bonne partie des recettes de ses prix à des oeuvres sociales qui bénéficient en premier lieu aux enfants et aux plus jeunes. Ces derniers lui témoignent une fervente admiration et un immense désir de l'imiter", a ajouté l'héritier du trône d'Espagne.


"Il n'y a pas de sportif complet sans valeurs, le triomphe ne vaut rien sans générosité et le sport n'est rien si derrière la soif de concourir et de l'exercer avec noblesse il n'y a pas aussi la force de l'exemple et le désir de servir la société. Ces critères se retrouvent dans la personnalité et la vie d'El Guerrouj", a-t-il affirmé.


L'héritier du trône d'Espagne a mis en exergue les succès d'El Guerrouj, "ce champion mondial, reconnu comme le meilleur athlète du demi-fond de l'histoire et, par conséquent, comme l'un des meilleurs athlètes de tous les temps".


L’autre grand triomphe personnel d’El Guerrouj


"Ces victoires et ces traits de son caractère imprégné de sacrifice, de ténacité et de simplicité lui ont permis d'atteindre un autre grand triomphe personnel : le triomphe de son activité généreuse en faveur des plus démunis", a ajouté le Prince Felipe.


Hicham El Guerrouj a reçu le Prix Prince des Asturies des sports des mains du Prince Felipe, aux côtés de onze autres lauréats et en présence d'une forte délégation de personnalités marocaines, dont notamment M. Nabil Benabdallah, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, des responsables de la Fédération Royale Marocaine d'Athlétisme et d'autres personnalités du monde du sport.


Le Prix Prince des Asturies décerné chaque année depuis 1980 par une fondation prestigieuse présidée par le prince héritier Felipe de Bourbon de Grèce et des Asturies, est une distinction de renommée mondiale, se situant, selon les experts, juste derrière le Prix Nobel. Il est décerné dans huit disciplines : recherche scientifique, sciences sociales, communication, coopération internationale, arts, sports et pour la concorde.


Mettant à profit la présence de la star mondiale dans la région des Asturies, où l'enfant de Berkane n'est pas un illustre inconnu, la mairie de la ville de Gijon organise samedi une Course pour la Paix que conduira Hicham El Guerrouj entouré d'un millier d'enfants et de jeunes de la région.


Le Prix Prince des Asturies, doté de 50.000 euros, est décerné pour la deuxième année consécutive à un ressortissant marocain. Mme Fatima Mernissi, sociologue et écrivain avait été récompensée pour son oeuvre en 2003.


Parmi la cuvée 2004 des Prix Prince des Asturies figurent notamment l'écrivain journaliste fondateur de l'hebdomadaire français "Le Nouvel Observateur", le célèbre guitariste espagnol Paco de Lucia, l'écrivain italien Claudio Magris, l'économiste américain Paul Krugman et le scientifique et chercheur espagnol Joan Massagué.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le