Accéder au contenu principal

L'hôte béninois et trois gros bras qualifiés

Source : FIFA

Marquée par le décès de Samiou Youssoufou, le gardien de but béninois assassiné dès le deuxième jour de l'épreuve (dimanche 16 janvier), la CAN Juniors Bénin 2005 a pourtant suivi son chemin. A l'issue du premier tour, les quatre représentants Africains pour Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Pays Bas 2005 sont connus. Bénin, Nigeria, Egypte et Maroc ont atteint le dernier carré et l'objectif mondial. Reste à savoir qui remportera la couronne continentale.


Malgré un départ calamiteux, les hôtes béninois ont réussi leur pari. Devant leur public, les Ecureuils se sont offert une première pour le Championnat du Monde Juniors, grâce à leur deux victoires finales. Après un match d'ouverture raté face au Nigeria (0:3) suivi du tragique décès du gardien de but de la sélection, les Béninois ont d'abord su se reprendre en écrasant la Côte d'Ivoire 4:1.


Devant une équipe des Eléphanteaux pourtant donnée favorite, le Bénin a joué sans complexe, s'assurant la victoire grâce notamment à son attaquant Abou Maïga, auteur d'un doublé. Révélation du premier tour, il inscrit un nouveau but lors de la rencontre décisive face aux Aiglons du Mali. Le score de parité (3:3) qui a sanctionné ce match à suspense a permis aux poulains de Serge Devèze de totaliser quatre points, suffisant pour une 2ème place qualificative.


Le bloc équipe tenu par les milieux Bachirou et Romuald Bocco et l'incisive attaque menée par Abou Maïga et Coffi Agbessi ont impressionné. La qualification a entraîné une explosion de joie à travers tout le pays, cependant ternie par le décès accidentel de deux supporters à Cotonou, dans un accident de la circulation.


Impressionnant Nigeria
Le Nigeria, favori, s'est qualifié sans problème dans ce groupe 100% Afrique de l'Ouest. Auteur d'un sans faute (trois victoires), les Flying Eagles ont marqué les esprits, notamment le solide Taye Taiwo. Défenseur latéral, il a pourtant inscrit deux buts, dont celui de la victoire lors du dernier match contre les Ivoiriens au stade René Pleven de Cotonou.


Solomon Okoronkwo, du Hertha Berlin et Solomon Abwo de Enyimba, ont également apporté leur pierre à l'édifice en inscrivant deux buts chacun. Christian Chukwu, l'entraîneur de l'équipe A nigériane, était présent pour suivre d' un oeil attentif les Juniors. "Ces succès donnent des motifs de satisfaction en ce qui concerne le futur des équipes nationales. C'est une bonne chose de revoir le Nigeria au championnat du Monde Juniors". Les Nigérians n'avaient en effet plus été qualifiés depuis l'édition de 1999, organisée sur leur sol.


Les tenants du titre Egyptiens ont également marqué le premier tour de leur empreinte, sortant invaincus de cette phase. Le chemin vers le dernier carré s'est dessiné grâce à deux victoires face à l'Angola (1:0) et au Lesotho (4:1) entrecoupées d'un match nul 2:2 face aux Marocains.


Artisans de ces bonnes prestations, que l'on devrait retrouver aux Pays-Bas en juin, il faut citer Ahmed Farrag (FC Sochaux, France), buteur contre le Lesotho, Siam Islam du Zamalek et Abdullah El Shahat du club Al-Ismaïli. Mohamed Radwan, l'entraîneur des Pharaons Juniors, montrait sa satisfaction après la victoire de dimanche: "Nous avons joué pour gagner car il nous fallait battre le Lesotho pour être en tête du groupe. Ainsi, nous avons la chance de jouer la deuxième demi-finale, à 17h, pour bénéficier d'une température comparable à celle de notre pays à ce moment-là ".


Satisfaction marocaine et égyptienne
Côté marocain, la satisfaction est également de mise. Les Champions d'Afrique Juniors 1997, emmenés par Mouhssine Yajour -double buteur en trois matches- et le quatuor professionnel composé de Rachid Tiberkanine (Ajax Amsterdam/P-B), Karim Azizou (Bordeaux/France), Karim Meftal (Niort/France) et Youssef Abdellaoui (Saint-Etienne/France) ont montré qu'il faudrait probablement compter sur eux dans le futur. Surtout, les Lionceaux de l'Atlas sont ravis de retrouver l'élite mondiale aux Pays-Bas, une performance qu'ils n'avaient plus réalisé depuis Malaisie 1997.


Avec 4 points lors des deux premiers matches, les Marocains n'avaient besoin que d'un match nul lors de la dernière rencontre pour assurer leur qualification. Ils ont cependant eu à cœur de l'emporter face à des Angolais déjà éliminés. Grâce à ce succès, ils pouvaient terminer premier du Groupe et éviter les épouvantails nigérians en demi-finale.


Mais le score étriqué (1:0, but de Mouhssine Iajour, son deuxième de la compétition) a permis à l'Egypte, facile vainqueur du Lesotho (4:1) de prendre la première place du groupe. Les Marocains devront donc affronter les Nigérians. Mais il n'est pas certain que les Egyptiens gagnent au change en rencontrant des Béninois déchaînés sur leur sol…


Demi finales, mercredi 27 janvier :
Nigeria - Maroc à A 13h00 GMT
Bénin - Egypte à 16h00 GMT

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le