Accéder au contenu principal

Abdessadki : « Je vais partir »

Source : DNA

A 24 ans, Yacine Abdessadki arrive en fin de contrat au Racing et ne devrait plus être Strasbourgeois la saison prochaine. Un club français ou anglais pourrait faire son futur.



- Votre nom circule beaucoup dans la rubrique des transferts. Où en êtes-vous de vos négociations avec le Racing ?


- (Il sourit) Pour l'instant, rien ne va. Et je pense même que nous sommes dans une impasse. Donc, mon départ est d'actualité. Si rien ne bouge ici, je ne serai plus Strasbourgeois la saison prochaine.


- On vous voit à Lille, à Saint-Étienne, à Rennes ou en Angleterre. Et vous, où vous voyez-vous ?


- C'est vrai que j'ai beaucoup de contacts, beaucoup de propositions très intéressantes. Une expérience à l'étranger m'attire, mais je pense qu'elle serait prématurée. Je ne veux pas faire n'importe quoi. Je sais que j'ai encore une certaine marge de progression, mais je ne veux pas brûler les étapes.


- On vous dit aussi trop gourmand financièrement pour le Racing ?


- J'arrive à un âge où il me faut évoluer. Autant financièrement que sportivement, je ne le cache pas. Et des clubs peuvent me permettre de m'épanouir encore plus. Avec ses propositions, le Racing a fait de très gros efforts pour me conserver, mais il y a trop de différences avec ce qui m'est proposé ailleurs (il toucherait actuellement 7T000 € par mois et les propositions du Racing quadrupleraient ces conditions, NDLR).


- Donc, vous choisirez ailleurs ?


- C'est la vie. J'ai travaillé dur pour arriver où j'en suis. J'ai pris des claques, j'avais même eu le sentiment d'avoir été trahi...


- Trahi par qui ?


- Quand je suis arrivé au Racing en mai 1998, j'ai été mis sur un piédestal. J'avais un contrat espoir qui, financièrement, était intéressant. Quand j'ai signé pro, je ne touchais pas plus. J'avais senti qu'on ne me ferait pas confiance à Strasbourg. J'étais écoeuré, j'en avais souffert. Heureusement, l'expérience grenobloise m'a aidé (janvier à juin 2003, NDLR). Là-bas, je jouais.


- En voulez-vous toujours au Racing ?


- Non, les torts étaient partagés. J'avais sûrement besoin d'être réveillé. Aujourd'hui, j'ai prouvé que j'avais ma place en L 1. Le Racing m'a aidé à mûrir. Je ne suis plus le même. Sur le plan du football, mais aussi dans la tête, j'ai progressé. Et j'ai encore envie de progresser.


- Mais plus à Strasbourg visiblement ?


- Je serai Strasbourgeois de coeur pour toujours. Et puis, même si j'ai dit aux dirigeants du Racing qu'ils ne doivent pas compter sur moi la saison prochaine, ils savent que je suis encore là quelques mois. Et que j'ai encore des objectifs à atteindre ici.


- Et quels sont ces objectifs ?


- Je veux faire mon métier à fond. Jusqu'en juin, je suis Strasbourgeois et je me battrai pour le Racing. Mon souhait le plus cher, en plus de son maintien en Ligue 1, est de lui faire retrouver la Coupe d'Europe. Je pourrais alors partir la tête haute. Quant à ma future destination, je n'ai pas encore pris de décision définitive.


Propos recueillis par J.-C. P.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le