Accéder au contenu principal

L'affaire Barthez en cinq questions-réponses

Source : Maroc Football

Jeudi prochain, Fabien Barthez comparaîtra devant la commission centrale de discipline de la FFF pour l'affaire du crachat sur l'arbitre marocain Abdellah El Achiri lors du match amical de OM-Wydad.
Maroc-football.com vous propose de revenir en cinq questions-réponses sur cette affaire qui continue à défrayer la chronique d’un côté comme de l’autre de la Méditerranée.



Qui jugera Fabien Barthez ?


La fédération royale marocaine de football n’étant pas habilitée à sanctionner un joueur français, elle a transféré son dossier à la fédération Française de Football (FFF).
Au sein de la FFF, l’instance compétente est la Commission Centrale de Discipline (CCD). Elle est composée de cinq membres au moins « choisis en raison de leurs compétences d'ordre juridique ou déontologique ».


Comment se déroulera la procédure ?


Les faits reprochés à Fabien Barthez sont passibles d’une suspension ferme égale ou supérieure à six mois. Le règlement disciplinaire de la FFF impose dans ce cas une phase dite d’ «instruction ». Pour sa défense, Fabien Barthez peut présenter des observations écrites ou orales et se faire assister par un conseil de son choix.
Lors de l’instruction, la CCD peut entendre toute personne dont l’audition lui paraît utile. Dans ce cadre elle a convoqué l’arbitre marocain Abdellah El Achiri pour témoigner dans la séance du 21 Avril. Mais ce dernier n’a pas souhaité répondre à cette convoquation .
Selon toute vraisemblance la décision sera rendue le jour même. Mais les membres de la CCD peuvent mettre la décision en délibéré. Dans ce cas ils doivent se prononcer dans un délai maximum de trois mois.


Que risque le gardien de l’OM ?


Les dépositions de l’article I.5 du règlement disciplinaire sont applicables dans cette affaire. Cet article fixe en effet les sanctions pour les faits suivants : Bousculade volontaire , Tentative de coup(s),- Crachat(s).
Si ces faits ont été commis à l’encontre d’un officiel, le joueur est puni de « 6 mois de suspension ferme incompressible et susceptible d'être aggravée – selon l'appréciation des faits – d'une peine pouvant être assortie du sursis ».
A noter que le règlement est particulièrement sévère dans le cas des infractions commises à l’encontre des officiels. Pour la même infraction (crachat) le joueur n’est puni « que » d’une suspension de deux matchs si la victime est un autre joueur.


Pourra-t-il faire appel ?


Oui. Le joueur peut interjeter, dans un délai de dix jours, un appel auprès de la « Commission Supérieure d'Appel ».
L’appel est suspensif, c'est à dire que la décision contestée n'est pas mise en application tant que l'appel n'est pas tranché ... Si le joueur mis en cause fait appel lui même, il aura la garantie que la sanction contestée ne sera pas aggravée par la « Commission Supérieure d'Appel ».


Fabien Barthez sera-t-il justiciable comme n’importe quel autre joueur ?


« Oui ! Ni mieux, ni plus mal » assure Jean-Pierre Escalettes, président de la FFF.
Cependant certains milieux français trouvent des circonstances atténuantes au comportement du joueur. Les incidents se sont produits en match amical, qui plus est se jouait au Maroc (sic !) devant une équipe adverse violente et un public hostile. Le moins qu’on puisse dire que ces justifications sont éthiquement et moralement contestables.


Le club du joueur a affiché, dès le début, une fermeté exemplaire. Des sanctions en interne ont même été prises. Les choses ont changé depuis qu'est apparue possible la suspension du gardien de l’OM. Certaines déclarations peuvent être interprétées comme des tentatives de pression sur la FFF. C’est le cas de l’entraîneur, Philippe Troussier, qui a affirmé que la suspension de Fabien Barthez serait de nature à « fausser le championnat ».


Fabien Barthez lui même se refuse à s’excuser publiquement. L’international français n’a pas hésité à aggraver son cas en déclarant « Je ne me sens pas coupable du tout. Je ne le regrette pas. On est des hommes et comme on dit, on en a entre les jambes ».


Ce qui lui a valu une désapprobation méritée. Son ancien coéquipier en équipe de France, Lilian Thuram y va sans détour : « Ce n'est pas parce que quelqu'un a la Légion d'honneur qu'on doit le juger autrement ».


Blessé par le refus de Fabien Barthez de s’excuser, Abdellah El Achiri demande que justice soit rendue ! « Je souhaite que justice soit faite, qu'il y ait une sanction. Une sanction raisonnable » a-t-il déclaré.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le