Accéder au contenu principal

Organisation, mode d'emploi

Source : la gazette du maroc

Un demi-siècle après l'indépendance du royaume, le football marocain en est toujours à former des commissions pour étudier et faire des propositions "quant aux mesures et dispositions à prendre pour améliorer les conditions d'accueil des spectateurs et des sponsors" à un match international.


On croit rêver mais c'est écrit dans un communiqué de la FRMF émanant de son Bureau Fédéral pour débattre de la question.


Car le dernier Maroc-Guinée au complexe Prince Moulay Abdellah à Rabat a ressemblé à une véritable foire avec une pagaille indescriptible à l'intérieur et des milliers de gens, ticket en main, restés dehors.


On a beau connaître nos limites en matière d'organisation, mais il y a tout de même des lignes et des barrières à ne pas franchir, comme celles de respecter les pauvres bougres qui se sont acquittés de leurs droits d'entrée à pénétrer dans le stade et d'aller à la recherche d'une place libre. Et à ceux qui ont payé le prix fort des places dites d'honneur de disposer d'un siège assuré.


Mais voilà que tout ce beau monde est bloqué aux portes du stade au motif que l'on affiche complet avec prière manu militari de déguerpir si l'on ne veut pas repartir avec quelques brutalités.


Le problème, hélas, n'est pas nouveau et ne saurait être circonscrit aux seules rencontres des sélections nationales puisqu'il concerne toutes les équipes.


C'est même devenu une réalité du football national au premier choc drainant une grande foule.


Si rien n'est maîtrisé dans l'organisation d'un match, c'est qu'il existe des "impondérables" dont personne n'arrive à s'en débarrasser et qui vont des préposés aux différentes portes d'accès du stade aux responsables financiers du club, de la ligue ou du Groupement voire de la FRMF sans parler, évidemment, des autres auxiliaires censés assurer la sécurité.
Tous ces agents n'ont qu'un but et une hâte : créer la pagaille aux portes pour s'adonner à leur commerce : la resquille.


Pas étonnant que la resquille atteigne des proportions alarmantes dans notre football, de 30 à 50% du public !...


Maroc-Guinée a laissé une recette de 140 millions de centimes. Il aurait pu engendrer 2Mdh. Mais le plus grave, c'est que des spectateurs se soient déplacés avec leurs enfants, qu'ils aient payé leur ticket et se voir repousser à la porte comme des malpropres. Inquiétant?
Non, désespérant.


AHMED BELKAHIA

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le