Accéder au contenu principal

Les olympiques pas tout à fait prêts

Source : Aujourd'hui

Les deux membres du staff de l’équipe nationale olympique, le préparateur physique et l’entraîneur des gardiens, écartés récemment pour des raisons de sureffectif, pourraient être du voyage pour Athènes. C’est en tout cas ce qu’a annoncé une source proche de l’équipe nationale olympique qui a ajouté que l’argument avancé par la Fédération royale marocaine de Football, selon lequel la liste est fixée à sept personne, ne tient pas debout. « La preuve, c’est que la Corée du Sud va faire le déplacement à Athènes avec un staff de 18 personnes », a expliqué la même source.



Après ses deux nuls vierges à domicile face à la Corée du Sud et le Mali, rencontres qui s’inscrivent dans le cadre des préparatifs de l’équipe nationale olympique pour les Jeux Olympiques d’Athènes, prévus du 13 au 31 août prochain, l’équipe nationale olympique s’envolera le 28 ou le 29 juillet prochain à destination de Tunis pour affronter le Onze olympique de Tunisie. Ce sera le dernier test des protégés de Mustapha Madih, avant de rallier Athènes.


Selon le sélectionneur olympique, cette dernière sortie du Onze olympique sera l’occasion d’effectuer les dernières retouches avant que les choses sérieuses ne commencent. Et contrairement à ce qui a été dit sur l’éventuelle absence d’un certain nombre de professionnels, Madih a fait savoir que tous les joueurs seront présents. « Certes, tous les professionnels ont rejoint leurs clubs pour entamer leurs préparatifs pour la saison prochaine, chose qui est tout à fait normale, mais tous ont confirmé leur participation aux Jeux d’Athènes », a fait remarquer ce dernier.


Quant à la possibilité de participation du capitaine des Lions de l’Atlas, Nouredine Naybet, aux Jeux Olympiques d’Athènes, le coach olympique a fait savoir que rien est encore sûr. « Il y a eu quelques discussions sur ce sujet, mais nous n’avons pas eu de réponse jusqu’à maintenant », a tenu à préciser Madih. De l’ensemble des joueurs qui ont été sélectionnés, seul Jawad Zairi, blessé il y a quelques semaines, n’a pas encore confirmé sa participation.


Mais pour l’entraîneur de l’équipe nationale olympique, l’international sochalien sera de la partie. Outre les pros d’Europe, Karim Dahou, attaquant du club français de l’Olympique de Marseille, Anouar Diba, sociétaire du club hollandais de NAC Breda, Yazid Kaissi et Bouabid Bouden (Racing club de Lens) et Jamal Alioui (Perouse/Italie), l’équipe nationale olympique sera renforcée par des joueurs qui ont déjà défendu les couleurs nationales dans les grands rendez-vous, tels que Bouchaib Lembarki, Othman Lâassas et Said Kharazi. Le gardien de but du Wydad de Casablanca, Nadir Lemyaghri, pourrait, lui aussi, rejoindre le Onze olympique national. À rappeler que le Maroc évoluera dans le groupe D aux côtés du Portugal, du Costa Rica et de l’Irak.


À rappeler aussi que l’objectif de l’entraîneur de l’équipe nationale olympique est d’atteindre les demi-finales. Objectif qui reste au-dessous des moyens mis en place par la FRMF.
Par : Samir Boudjafad

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai signé dans

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les intervieweurs.

Marouane Chamakh champion avec Bordeaux

Source : AFP Marouane Chamakh, l'attaquant marocain de Bordeaux, auteur de 13 buts cette saison terminée par le titre de champion de France de L1, a déclaré qu'il devrait rester à Bordeaux, ajoutant "cela dépend du président", tandis que son entraîneur Laurent Blanc reste prudent. Après avoir entendu les milliers de personnes réunies sur l'esplanade des Quinconces scander "Chamakh à Bordeaux", le Marocain a déclaré "Oui je vais rester normalement, ça dépend du président", sous le regard amusé de Jean-Louis Triaud, aux commandes du club depuis 1996. Une déclaration cependant nuancée par l'entraîneur girondin Laurent Blanc, qui a ironisé en demandant aux journalistes présents s'ils étaient en possession d'une cassette audio pour immortaliser les déclarations de son attaquant. Ce dernier, qui a inscrit quatre buts dans les cinq dernières journées, avait émis ces dernières semaines le désir de quitter le club, s'il décrochait le tit