Accéder au contenu principal

Portrait: Marouane CHAMAKH La nouvelle flèche girondine

Source : girondins.com

Le football a commencé pour le jeune Marocain de 1984 à Aiguillon, dans le Lot et Garonne, où il est né. Il effectue une partie de sa scolarité à Nérac, jonglant entre football et études. Puis, c’est à Marmande qu'il commence à jouer sérieusement au football et à croire en ses chances. Fort d'un gabarit déjà imposant (1m 85 aujourd'hui), il est repéré par le centre de formation des Girondins de Bordeaux. A 16 ans, il accepte de tenter l'aventure chez les Marines et Blancs. Il rejoint alors le centre de formation des Girondins, mais n’arrête pas pour autant ses études.


Surclassé dès sa première année au club, Marouane connaît ensuite une progression logique et rapide. Après la CFA2, il rejoint dès sa deuxième saison l’équipe réserve girondine. Jean-Louis Garcia lui accorde toute sa confiance. Et il a bien raison. A seulement 17 ans, le jeune Marocain est la révélation de son équipe et du championnat. Auteurs de buts souvent décisifs, il se fait remarquer par sa percussion et son sens du but. Ses bonnes prestations tapent dans l’œil d’Elie Baup, à la recherche d’un attaquant pour faire souffler ses attaquants.


C’est donc tout logiquement que Marouane est appelé par l’entraîneur de l’équipe première le 19 janvier 2003 pour un match de Coupe de la Ligue contre Metz. Profitant de blessures et de suspensions, il entre en fin de match alors que Metz mène 1-0. Malgré des qualités évidentes, le jeune débutant ne peut inverser la tendance. A l’issue du match, il est tout de même félicité par son entraîneur qui décide de le titulariser la semaine suivante contre Grenoble.


Pour sa grande première, aux cotés de Pauleta, le Marocain ne déçoit pas. Très attentif aux conseils du Portugais, le jeune bordelais sort le grand jeu. A l’origine du premier but de son équipe, il impressionne par sa maturité et par ses qualités de percussion. Chamakh termine le match épuisé. Mais sa bonne prestation lui permet de gagner sa place dans le groupe professionnel jusqu’à la fin de la saison. Elie Baup le maintient dans un rôle de joker qui lui convient parfaitement. Il fait plusieurs apparitions en remplacement de Pauleta ou de Darcheville.


Il profite à chaque fois de ces quelques minutes pour faire admirer sa détente et sa puissance. Contre Nice, il inscrit même un but décisif qui permet à son équipe d’arracher le match nul et de rêver à la Champions League. Peu de temps après, il est appelé en sélection Marocaine. Titulaire à la pointe de l’attaque, il inscrit ses deux premiers buts contre Trinidad et Tobago. Il vit cette fin de saison 2002/2003 comme un rêve. En seulement six mois, le jeune Marocain s’est fait un nom dans son pays. Il devient aussi un attaquant de choix pour Elie Baup.



Peu utilisé en début de saison, il profite du changement d’entraîneur pour confirmer tout le bien que l’on pensait déjà de lui. Titulaire pour la première fois de sa carrière contre Marseille, Marouane réalise un match plein. Dès lors, il ne quittera plus sa place. Bénéficiant d'une confiance accrue de Michel Pavon, le Marocain se sent pousser des ailes. Il multiplie les bonnes performances et s’impose peu à peu comme un véritable titulaire à la pointe de l’attaque girondine.


Sa puissance et sa taille offrent une vraie dimension au jeu girondin. Malgré cela, Marouane garde les pieds sur terre. il reste le même, aime les jeux vidéos et retrouver ses amis Il sait aussi que rien n'est acquis et qu’il a encore beaucoup de choses à apprendre : «Je dois avoir plus de lucidité devant le but, et aussi améliorer mon pied gauche» se rappelle-t-il. Séduisant par sa force de travail et son envie, Marouane Chamakh possède néanmoins toutes les qualités pour être la future idole du stade Chaban-Delmas.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le