Accéder au contenu principal

Championnat du Monde Juniors : Le Maroc, entre locaux et expatriés

Source : FIFA





Les Marocains, quatrième des qualifications africaines, se préparent très sérieusement pour le rendez-vous néerlandais du mois de juin. L’entraîneur Fethi Jamal comptera à la fois sur des joueurs du cru et sur certains éléments évoluant en Europe. Un cocktail qui pourrait bien faire des étincelles.


Ce n’est pas un tirage facile que les Marocains ont décroché en mars dernier à Utrecht. Espagne, Chili et Honduras sont de sérieux clients. Mais pour l’entraîneur Fethi Jamal, il faut rester positif : «Nous aurions pu tomber sur le Brésil, l’Argentine ou l’Allemagne… », rappelle-t-il.


C’est que le technicien a grande confiance dans ses joueurs, qu’il dirige depuis près de deux ans. Un groupe qui ne bougera quasiment plus. "Il y aura quelques changements, mais pas majeurs. Pour la CAN, nous avons droit à 18 joueurs seulement. En Championnat du Monde, la liste passe à 21 éléments. C’est pourquoi nous comptons faire appel à quelques joueurs évoluant en Europe. Mais nous ne toucherons pas à l’ossature de l’équipe."


Parmi ces joueurs “européens” les marocains pourront compter sur Hamed Kantari, le prometteur défenseur central du centre de formation du Paris-SG. Capitaine de l'équipe réserve, il a fait le choix d'intégrer la sélection marocaine après quelques matches sous le maillot français. "c'est un choix personnel, j'aime le Maroc, et j'y retourne assez souvent. J'ai toujours rêvé de porter le maillot de l'équipe nationale. J'espère le porter un jour avec les A. En 1998, les joueurs sont venus ici en France faire une belle Coupe du Monde, ce sont des souvenirs qui ont marqué ma jeunesse”.


Préparation de globe-trotters


Kantari a participé aux éliminatoires pour la CAN Juniors au Bénin, mais n'était pas présent en phase finale à Cotonou. Retenu par son entraîneur en France, il a suivi de loin ses coéquipiers ramener le billet pour les Pays-Bas.


C'est en terre néerlandaise que la préparation marocaine a commencé, dès le mois de mars. Mohcine Yajour, meilleur buteur à la CAN, s'est illustré une fois de plus en marquant l'unique réalisation de son équipe face aux Pays-Bas Juniors (défaite 3:1). En avril, direction le Panama, pour un tournoi réunissant les hôtes, l’Argentine et la Colombie.


Plusieurs joueurs évoluant en Europe n’ayant pas pu faire le déplacement, Fethi Jamal a pu tester de nouveaux éléments pour la première fois. Et ainsi parfaire son effectif et peaufiner sa sélection avant l’épreuve mondiale.


Bilan du tournoi : deux nuls vierges contre les solides argentins et colombiens et une défaite 1:0 contre le Panama. Soit des résultats encourageants. A confirmer avec cette fois les "professionnels" d'Europe, qui rejoindront l'équipe pour la dernière partie de la préparation, prévue en République de Corée.


Parmi ces nouveaux arrivants, Ibrahim Afellay et Ismail Aissati, du PSV Eindhoven, qui ont eux-aussi opté pour la nationalité marocaine, après avoir été pressentis en sélection “Oranje”. D’ailleurs, les Marocains compteront sur la nombreuse communauté installée aux Pays-Bas pour les soutenir. Une façon de jouer un peu à domicile…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv