Accéder au contenu principal

Pourquoi M. Ouaddou a peur des chiens ?

Source : Stade Rennais F.C.


Le grand défenseur central du Stade Rennais F.C. est venu répondre aux questions des internautes. Retrouvez l'entretien réalisé la semaine dernière au Centre d'entraînement Henri Guérin.



Gueguetleboss : Tout d'abord je voulais te dire que tu réalises une excellente saison au Stade Rennais F.C. Que penses-tu de l'ambiance au sein du groupe ?


Il y a eu une ambiance saine tout au long de la saison. Dans un groupe il y a tout le temps des petits malentendus mais dans n’importe quelle activité c’est la même chose.


Qui élirais-tu meilleur gardien, défenseur, milieu, attaquant et entraîneur de la saison ?


(Réflexion) je mettrais à égalité Barthez et Coupet. Au niveau des défenseurs, j’ai bien aimé Hilton de Lens, il est calme et me rappelle Laurent Blanc. Dans un autre style j'ai apprécié Cris, il me ressemble d'avantage. Si je dois mettre un trio je dirais Hilton, Cris, et puis allez moi ! (rire) ça peut paraître prétentieux mais je suis content de mon travail cette année. Au milieu de terrain, je dirais Etienne Didot chez nous qui a été régulier tout au long de la saison et Essien. Le meilleur attaquant, c’est Alex puisqu’il est meilleur buteur. Le meilleur entraîneur (réflexion), Paul Le Guen, ça fait trois fois qu’il remporte le championnat.


Marc : Salut Abdes, j'ai 10 ans je suis un fan du Stade Rennais et de toi en particulier ! Quel a été ton plus beau match avec le Stade Rennais et celui dont tu gardes le plus beau souvenir?


Sans conteste le match à domicile face à Monaco. On avait gagné 1 à 0. Il y avait de l’enjeu, de belles individualités. Quand on les a battus on a senti que l’on franchissait un palier. On avait réussi a avoir " une patte rennaise ", on avait déposé une marque, un style de jeu Stade Rennais F.C. En plus personnellement, je marquais Morientes, c’est un des meilleurs joueurs que j’ai vu, il n’avait pas marqué, j'avais réussi à le neutraliser.


Celui qui t'as le plus déçu ?


Mon plus mauvais souvenir, je dirais celui de Lens, le dernier. C'était la première fois que l’on prenait cinq buts. On était à deux matches de la fin, on savait qu’on n'était pas très loin de l’Europe. Ce n’est pas spécialement parce que je marque contre mon camp mais pour les cinq buts encaissés.


Comptes-tu rester longtemps dans l'équipe? Je l’espère !


J’aimerais bien, pour l’instant je me sens bien dans cette équipe, je suis là tout se passe bien mais le football va vite alors on verra.


Florian : Bonjour, je veux te dire que tu es un grand défenseur. Qui est ton meilleur ami au Stade Rennais? Merci


Comme je le disais tout à l’heure, on a un bon groupe, je m’entends avec tout le monde, je n’ai pas de préférences.


Jean-philippe d'Arradon : Bonjour Abdes, bravo pour ton intégration au Stade Rennais F.C. et la belle saison réalisée par le groupe tout entier. Tu as connu Jean Tigana en tant qu'entraîneur et maintenant Laszlo Bölöni, deux personnes que j'apprécie pour beaucoup de raisons et je ne suis pas le seul. Peux-tu nous en dire plus sur ces deux entraîneurs expérimentés ?


Ce sont deux personnages différents par leur manière d’entraîner. Tigana est une personne qui ne communique pas beaucoup. Je l’ai connu sous la casquette de manager, c’est lui qui gère tout mais il est plus en retrait. Leur point commun ce sont deux gagneurs, Laszlo Bölöni communique d'avantage, il aime prendre les joueurs en réunion, parler du match, de l’adversaire. Tigana pose son schéma d' équipe et c’est tout.


Antoine de Ploërmel : Salut Abdes, quels sont tes loisirs en dehors du football?


Je m’occupe de mes deux enfants, cela me prend beaucoup de temps. Autrement, je m’intéresse à l’histoire de l’Afrique et du Moyen Orient. J’ai quitté le Maroc très tôt alors je prends maintenant le temps de connaître mes racines. Mais c’est vrai que le football nous prend énormément de temps. Je passe aussi du temps à travailler pour mes affaires professionnelles.


Skyrockman : Salut à tous les fans de foot et plus précisément aux supporters du Stade Rennais, j'aimerai savoir pourquoi M. Ouaddou a peur des chiens ?


(Etonné) Comment peut-il savoir ça ! Je ne l’ai jamais dit à personne. En faite je n’aime pas trop les chiens. Quand j’étais jeune je devais avoir 11 ans, mon frère et moi allions faire un cross qui se trouvait à 15 kms de notre domicile. On était en retard donc on a voulu prendre des raccourcis et on est passé par des jardins. Dans notre cavalcade, on est tombé sur des chiens, moi j’ai réussi à me sauver mais l’un des chiens à attraper la jambe de mon frère. Du coup on est parti à l’hôpital car le chien avait bien amoché mon frère.
Je suis très étonné que cette personne le sache. Comme quoi, le téléphone Arabe fonctionne également bien à Rennes ! (Rire)


Pascale : Salut Abdes je suis très content que tu sois à Rennes, je trouve que tu es vraiment un défenseur solide et en plus tu as l'air sympa comme tous les autres bien sûr ! Je voulais savoir comment tu jugeais ton passage à Rennes par rapport à celui que tu as effectué en Angleterre ?


Ça fait parti de ma progression. J’ai connu en Angleterre deux belles années même si la première était un peu plus dur, il faut apprendre la langue et s’acclimater. J’ai participé la première année à une vingtaine de matches et la deuxième une trentaine. J’ai beaucoup progressé. Je suis arrivé à Rennes avec plus d’expérience. Si je n’étais pas passé par l’Angleterre je n’aurais pas été aussi régulier. Rennes a complété cette expérience et m’a aidé dans ma progression. Je pense que cette année, j’ai franchi un palier.


Raphaël : Salut Abdes, tout d'abord je voulais te féliciter pour la superbe saison que tu réalises (tout comme l'équipe en général), j'ai également remarqué que tu semblais avoir pris le rôle de patron de la défense rennaise. Je voudrais savoir ce que tu penses de Faty et Adailton, tes deux compères de la défense centrale ?


Jacques et Adailton sont de très bons défenseurs. J’ai pu jouer avec les deux, je pense que nous sommes complémentaires. S’ils jouent ensemble, ils peuvent former une bonne charnière. Maintenant, je joue peut être un peu plus car j’ai un peu plus d’expérience. Je pense que nous avons rien à envier aux autres défenseurs centraux de la L1.


Est-ce que le Maroc va se qualifier pour la Coupe du monde ?


Je suis optimiste, je n’imagine pas le contraire. On a un bon groupe, avec des joueurs qui évoluent tous en Europe (Hollande, France, Angleterre..) c’est un groupe jeune et ambitieux qui souhaite aller de l’avant.


Brian Morin : Salut Abdes !!! Que penses-tu de la Bretagne ?


Je ne connaissais pas la Bretagne, je vais répéter ce que tout le monde dit mais c’est vraiment sincère. Tout le monde dit que c’est beau, je le pense. Je n’ai pas encore beaucoup visité mais le peu que j’ai vu j’ai trouvé ça vraiment très beau. J’aime la mentalité des Bretons. J’ai remarqué aussi qu’il y a une forte identité en Bretagne. Je pense que c’est bien de défendre ses origines et d’être fier. Moi aussi comme les Bretons, je suis Berbère du Maroc, je me retrouve dans cette identité. Le Breton est fier, je vois Etienne Didot porté le maillot 22, celui des Côtes d’Armor. Moi je viens d’une région du Maroc que l’on appelle l’Atlas. Comme en Bretagne, nous voulons garder aussi nos traditions et notre identité.


Kevinsrfc : Qui est ton idole étant enfant? et aujourd'hui, qui est ton modèle sportif?


Mon idole c’est mon père. Je le respecte pour tous ce qu’il a fait. Il est arrivé de l’Atlas qui est une région aride. Pour subvenir au besoin de sa famille, il est venu en France à l’époque où la France avait besoin de main d'oeuvre. Mon père s’est présenté et il a été recruté pour travailler à Lille dans les mines. Au Maroc, il fait 30 ou 40 degrés, et tu arrives à Lille ou il fait zéro. L'acclimatation a dû être difficile. C’est un grand modèle pour moi, il nous a appris des vrais valeurs comme le respect des personnes. Il a trimé pour nous, maintenant c’est à moi de le remercier.
Mon modèle sportif c’était Maxime Bossis. C’était un joueur grand et élégant. Je l’aimais pour ça, j’essaye de prendre exemple sur lui. Je collectionnais les posters de Maxime Bossis et aussi de Jean Tigana que j’ai retrouvé ensuite comme entraîneur.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le