Accéder au contenu principal

Ils reviennent bredouilles pour la sixième fois

Source : MAP

Pour la sixième fois de l'histoire de leur participation à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), les Lions de l'Atlas ont plié bagage dès le premier tour pour rentrer bredouilles de la 25-ème édition de cette compétition africain. Un triste épilogue africain qui rappelle les déceptions des éditions 1972 au Cameroun, 1978 au Ghana, 1992 au Sénégal, 2000 au Ghana et Nigeria, et 2002 au Mali.


Pourtant, les vice-champions d'Afrique en titre ont entamé la compétition avec motivation et n'ont cédé leur premier match devant la Côte d'Ivoire que par un seul but, avant de tenir tête au pays hôte. Mais leur dernier match a été catastrophique (0-0). Devant une équipe libyenne pleine de confiance et bien répartie sur le terrain, les hommes de M'hamed Fakhir, qui ne disposaient que de chances infimes pour la qualification aux quarts de finale, ont joué sans conviction ni concentration, et ont même frôlé le pire.


En fin de compte, le "miracle" qu'attendait l'équipe nationale n'a pas eu lieu : Les Egyptiens ont frappé fort devant la Côte d'Ivoire (3-1), d'ors et déjà qualifiée, pour s'adjuger le deuxième sésame du groupe A, alors que l'autre moitié de l'"équation magique", à savoir une large victoire sur la Libye, n'a pas été accomplie.


En ces temps de déception, on ne peut que regretter les occasions ratées, surtout lors du premier match, où l'équipe marocaine a été plus que convaincante mais malchanceuse. Des points gaspillés qui ont pesé lourd lors du décompte final et condamné les merveilleux finalistes de la CAN-2006 en Tunisie, à une fin d'aventure qui n'est pas du tout digne de leur réputation.


Un aboutissement malheureux qui est surtout le résultat de cumul d'erreurs de la part du bureau fédéral qui, après la démission de l'ex-sélectionneur national Baddou Zaki, a battu un record en matière de succession d'entraîneurs, en se séparant du Français Philippe Troussier deux mois seulement après sa désignation et sans avoir l'occasion de juger son travail sur le terrain.


Fakhir, l'homme de dernière minute qui dit avoir accepté de présider aux destinées de la sélection nationale par "devoir national qui reste au-dessus de tout" même si l'idée de refus lui est passé par l'esprit, n'est en aucun cas responsable de cet échec, en raison de la courte durée de préparation qui était à peine de deux semaines.


Poussé hâtivement dans le feu de l'action, Fakhir avaient la délicate tâche de, ironise-t-il, "désamorcer une bombe à retardement qui risquait d'entraîner d'énormes dégâts ".


Préparer une équipe en deux semaines, à des joutes où participent cinq Mondialistes et six géants du football africains humiliés par leur élimination de la course au Mondial-2006, n'est pas une mince affaire. Les blessures et le manque de compétition sont venus compliquer la tâche du coach national et le priver de plusieurs de ses atouts, notamment en attaque.


Le mal est désormais fait, il faut tourner la page de la CAN-2006, tirer les enseignements et braquer les yeux sur l'avenir, à savoir la CAN-2008 au Ghana et les Jeux Olympiques de Pékin. "Se débarrasser du passif", c'est le mot d'ordre a retenir pour mettre l'équipe nationale sur la bonne voie, surtout que les éliminatoires de la prochaine coupe d'Afrique démarreront dans quelques mois.



Mohammed Benchrif

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le