Accéder au contenu principal

Maroc-Zimbabwe (1-0) : les Lions de l'Atlas sans éclat

Source : MAP

La sélection marocaine de football a passé sans éclat son avant dernier test avant la CAN-2006 (20 janvier-10 février) en Egypte, en battant son homologue du Zimbabwe par un but à zéro (mi-temps: 0-0), samedi au stade Harthi de Marrakech.



Cette rencontre a été l'occasion pour le sélectionneur national, Mhamed Fakhir, de peaufiner son schéma tactique déjà expérimenté lors du dernier match amical contre la RD Congo et basée sur une disposition 4-2-4, avec des ailiers qui appuient le milieu de terrain en sa tâche de relance, une implication de l'ensemble des compartiments, y compris d'attaque, dans la récupération de balle et la construction des offensives à partir des lignes arrières.


Une stratégie qui a considérablement réduit les options de jeu de l'équipe adverse et étouffer dans l'oeuf toutes leurs tentatives d'attaque, mais n'a pas donné ses fruits au niveau de la conclusion, faute de concentration devant les buts de Tapuwa Kapini.


L'équipe du Zimbabwe, venue visiblement s'exercer à poser des problèmes aux grands calibres du football africain qu'elle va affronter lors de la CAN-2006, s'est cantonnée dans sa moitié de terrain, laissant venir les joueurs marocains dans le dessein évident de les surprendre par le biais de contre-attaques rapides.


Pratiquant un football direct et manquant de moyens techniques pour venir à bout des Lions de l'Atlas, les Zimbabwéens ont recouru à leur condition physique pour remporter les duels individuels et juguler les ardeurs des nationaux, une démarche dont a fait les frais, notamment, Abdeslam Ouadou, qui a quitté le match aux premières minutes pour blessure.


Il en a résulté un match à sens unique où les Marocains ont milité devant une équipe qui ne faisait qu'encaisser et qui n'a pu mettre à rude épreuve le keeper national, Nadir Lamyaghri.


La note positive la plus retentissante du match à été, en fin de compte, le but de Mohamed Armoumen (89ème mn). A un moment où la rencontre commençait à sombrer dans la monotonie, le joueur marocain du club de Koweït, qui a remplacé Marouane Chamakh, reçoit une passe en profondeur de Abdessadek Hafid, et par une pichenette de toute beauté place la balle dans les cages du portier adverse, resté figé sur sa place.


Le score final (1-0), tout en étant correct par rapport à la prestation des deux protagonistes, ne récompense pas comme il faut la domination de l'équipe nationale, qui devrait peut-être parfaire sa phase de conclusion et exploiter à bon escient le potentiel et le talent de ses attaquants.


Le dernier match test du Onze national, avant de s'envoler vers le Caire, aura lieu le 17 janvier courant sur le même stade Harthi, contre l'Angola, une équipe qualifiée au Mondial-2006 et dont les ambitions pour la prochaine CAN dépassent forcément le simple rôle de figurant, ce qui promet un débat tout à fait différent des deux précédentes rencontres amicales.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv