Accéder au contenu principal

Maroc-Zimbabwe en amical samedi à Marrakech

Source : Le Matin

M'hamed Fakhir a mis fin au suspense et dévoilé la liste des joueurs retenus pour la CAN. Personne n'aimerait être à sa place car ça devrait faire naturellement des déçus parmi les refoulés. Lui, en est plus que conscient. Il l'a fait savoir lors de la conférence de presse tenue après le match amical contre le Congo Démocratique, lundi dernier à Rabat (3-0). Il a dit en savoir quelque chose, pour l'avoir vécu quand il était encore joueur.

Tout milite en faveur de Fakhir qui eut le courage d'accepter la gageure quitte à payer le tribut de l'improvisation d'une fédération clanique, balkanisée. Fakhir n'a pas tenu rigueur, et a oublié qu'on lui avait préféré le Français Philippe Troussier pour succéder à Baddou Zaki.



Il a poussé sa témérité jusqu'à accepter de coacher concomitamment la sélection et l'équipe des FAR. Toutes les deux ont des ambitions sur le plan international. Aura-t-il le temps matériel ? Le choix de la liste a été fait dans la douleur mais a laissé néanmoins la porte entrouverte pour un flux et reflux éventuels. Dans la liste retenue, personne ne pourra se considérer titulaire à part entière, prévint-il. Le choix ne sera définitif qu'à l'issue du match amical contre l'Angola, prévu à Marrakech le 17 courant.


Sur quels critères le coach national s'est-il basé pour arrêter sa liste dans la nuit du 9 janvier ? Ils sont nombreux mais le plus important serait l'efficacité, peut-on déduire de ses propos.


Ceux qui y ont failli ce soir-là, ont été écartés. Boukhari en fait les frais tout comme Amzine, pour ne parler que des expatriés. Secondo, certains joueurs, comme Zaïri, ont par contre montré de bonnes dispositions, ce qui a contraint le coach à éliminer les prétendants comme Alloudi. Seulement se pose la question de savoir s'il est réaliste de porter un jugement sentencier sur les joueurs en l'espace d'un match. Non bien évidemment, Fakhir le reconnaît. Il déclare avoir fait son choix en toute âme et conscience, sans préjugés aucuns. Il dit qu'il pourrait se tromper. Ce qui reste sûr est qu'il gardera l'ossature. Il révéla des noms expérimentés comme Jermouni, Talal Karkouri, Naybet qui auront la tâche, dit-il, de motiver les jeunes.


Qu'importe, l'essentiel est que le premier test a été concluant et lève le doute après une longue période d'incertitude. Et c'est en partie grâce à Fakhir. Celui-ci s'est voulu logique avec lui-même et avec les autres, en réfutant la démarche sinueuse adoptée par Troussier qui a cru bon revenir à la case départ pour la prospection, comme si la CAN aura lieu dans une année.


Le prétendu magicien a fini par casser sa baguette avant de mordre la main de ceux qui l'engraissaient sans compter et écoper en fin de parcours d'un carton rouge. Pragmatique, Fakhir a commencé par le commencement et compte terminer son ouvrage par une conclusion. Et c'est là tout le professionnalisme qui distingue un entraîneur du terroir qui mit à nu le tort d'une fédération reniant le cadre marocain malgré l'exemple éloquent donné par un certain Baddou Zaki. Avec un peu de chance, ce dernier aurait réalisé le meilleur parcours jamais réussi par un entraîneur de la sélection nationale.


Fakhir confia humblement qu'il a contacté Zaki pour avoir d'amples informations sur nos internationaux. Il a décidé de faire des héros de la CAN tunisienne le sol de son team. La démarche est tellement d'un grand réalisme qu'il ne pourrait que bénéficier de l'approbation des connaisseurs. La belle prestation des Lions face à la RDC conforte leur conviction.


Le keeper national fera subir à son effectif un second test samedi 14 janvier à Marrakech, en amical contre le Zimbabwe qui se prépare également pour la CAN égyptienne. Le résultat importe moins que de voir l'effectif mieux en jambes et plus efficace que lors du match contre la RDC. La forte présence du public bahjaoui constituera un stimulant supplémentaire.

Brahim Oubel

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le