Accéder au contenu principal

Presse nationale: le Maroc signe sa plus médiocre participation

Source : MAP

La presse marocaine estime à l'unisson, lundi, qu'avec deux nuls blancs, une défaite et une stérilité hors pair (aucun but inscrit durant les trois matchs), le Onze national a signé sa plus médiocre participation en Coupe d'Afrique des Nations.


Sous le titre "Mascarade", le bihebdomadaire sportif "Al Mountakhab" relève que l'équipe nationale a conclu "d'une manière catastrophique" son parcours de la CAN-2006 en concédant le nul devant l'outsider du groupe A, la Libye, pour sortir en fin de compte par la petite porte.


Le fait que les Lions de l'Atlas quittent la compétition sans victoire, ni but, ni âme suscite plusieurs interrogations sur la cause du déclin de cette équipe construite par Baddou Zaki, indique "Al Mountakhab", ajoutant que tout le monde est d'accord pour pointer du doigt la Fédération royale marocaine de football (FRMF) comme premier responsable.


Même constat pour "Assabah" qui estime que malgré les reproches qu'on peut faire à l'entraîneur national M'hamed Fakhir pour sa gestion de la compétition, la Fédération supporte une grande part de responsabilité.


Sous le titre "Elimination précoce et participation terne", le journal "Assahra Al Maghribia " souligne que cette élimination constitue un coup dur pour le football marocain, relevant que malgré la présence d'excellents joueurs dans sa ligne d'attaque, l'équipe marocaine n'a pu inscrire aucun but.


Malgré leur piètre prestation, les joueurs ne sont pas responsables de cet échec, contrairement aux responsables de la Fédération à qui les observateurs reprochent, notamment, le contrat "à contenu et objectifs non-clairs" avec le Français Philippe Troussier.


" Bilan catastrophique qui requiert des explications de la part des responsables du football national", renchérit "Al Haraka", qui estime que devant la situation difficile que connaît le ballon rond au Maroc, dont l'ampleur a été reflétée par la prestation du Onze national à la CAN-2006, il serait temps de conjuguer les efforts de tous et demander des comptes aux responsables de cet échec.


Pour "Bayan Al Yaoum", la responsabilité est partagée par l'entraîneur, les joueurs et le staff technique, ainsi que par les administratifs accompagnant la délégation marocaine qui ont "laissé commettre des abus inacceptables". Mais la grande part de cette responsabilité incombe à la Fédération qui est chargée de désigner le sélectionneur national et les membres de la délégation.


" Al Ahdat Al Maghribia " note que ce bilan qui est "en deçà des espérances" est le résultat de plusieurs dysfonctionnements techniques et de gestion, estimant que le football national a "besoin d'une résolution politique", non pas pour remettre les choses à l'ordre, mais pour entamer une nouvelle ère sur la base du respect des règlements de la FIFA.


"Al Alam", qui impute également la responsabilité à la FRMF et "innocente" les joueurs et le staff technique, estime que cette élimination est le résultat logique du climat au sein de l'équipe nationale juste avant le coup d'envoi de cette CAN-2006.
Un climat, souligne de son côté " Rissalat Al Ouma ", dû au mauvais choix de la Fédération dans la désignation des entraîneurs, ce qui a saboté la préparation de la sélection nationale lors de cette compétition.


Sous le titre "ça ne tourne pas rond", le journal Aujourd'hui le Maroc estime que l'élimination du Onze national après "une prestation très médiocre" complique les affaires de la Fédération et "signe normalement sa faillite", ajoutant qu'"il est grand temps qu'un grand vent de changement souffle un peu sur les rouages érodés des structures du ballon rond marocain".


L'objectif étant l'émergence d'une nouvelle fédération avec de nouveaux cadres compétents capables de performances, recrutés sur la base d'un cahier des charges précis ".
Revenant sur la prestation des Lions de l'Atlas, la publication indique que "ne pas marquer des buts à l'issue de trois matches, avoir du mal à battre la Libye dans une rencontre de la dernière chance est franchement nul".


Quant au jeu "incertain" de la sélection nationale, "il n'a réussi à montrer qu'une seule chose : il n'y avait pas d'équipe", conclut le journal.
Pour Le Matin du Sahara et du Maghreb, la CAN-2006 est "à oublier, vite ! ".


"Le Onze national a fait, sur la terre des Pharaons, sa plus piètre exhibition depuis fort longtemps. Il a laissé un goût amer en travers de la gorge, non seulement de tous les Marocains, mais également chez le nombreux public égyptien fan du football marocain.


" Sur le terrain, les joueurs marocains n'ont jamais donné l'impression qu'ils sont venus défendre leur statut de vice-champion d'Afrique ( ) il y eut, certes, ce début quelque peu encourageant contre la Côte d'Ivoire sous forme d'un feu de paille. Puis cette partie héroïque contre le pays organisateur... mais, ce fut toujours tiré par les cheveux", indique le journal, relevant qu'" après chaque rencontre, il y avait ce goût d'inachevé. Nous sommes toujours restés sur notre faim". " Qu'avez vous fait de notre équipe nationale? ", s'interroge "Al Bayane" à la Une, constatant que "c'est une équipe nationale méconnaissable qui vient d'être éliminée dès le premier tour".


"La fédération royale marocaine de football a, sciemment, saboté tout le travail qui avait été effectué durant trois ans par l'ex-entraîneur national Badou Zaki en prenant, à la légère, la lourde décision de le renvoyer à moins de trois mois de la CAN. La suite, tout le monde la connaît, avec un scandale (avec un grand S) appelé Troussier qui dénote, pour le moins, une irresponsabilité totale de la part des instances fédérales et qui a culminé avec l'épisode ridicule de la démission en plein conférence de presse", relève la publication.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le