Accéder au contenu principal

Tête baissée, le Maroc quitte la compétition

Source : RFI

Le Maroc quitte la compétition sur une terne impression : un match nul 0-0 face à la Libye au stade militaire du Caire, lors de la dernière journée du premier tour. Durant toute cette compétition, il aurait fallu que les « Lions de l’Atlas » retrouvent leur enthousiasme d’il y a deux ans. Ils n’y sont pas parvenus.


Tête baissée, le regard un peu éteint, Mohamed Fakhir regagne à petits pas les vestiaires. La CAN, c’est fini pour lui et pour son équipe. Ambiance morose dans les rangs des « Lions de l’Atlas ». Comme elle semble loin, l’épopée de la CAN 2004 en Tunisie ! Les Marocains avaient alors atteint la finale. Deux ans plus tard, c’est la désillusion. Les joueurs entraînés par Mohamed Fakhir terminent à la troisième place de leur groupe.


Un transistor dans les oreilles


Il faut dire que les espoirs de qualification s’étaient passablement amenuisés avec la défaite face à la Côte d’Ivoire, lors du premier match, puis avec le match nul face à l’Egypte. Pour les Marocains, les chances d’atteindre les quarts de finale passaient alors nécessairement par une large victoire face à la Libye, déjà éliminée. Mais surtout, il fallait dans le même temps que l’Egypte soit battue par la Côte d’Ivoire, dans l’autre match du groupe, disputé simultanément. Les « Lions de l’Atlas » n’avaient donc pas leur destin en main. Mais tous, au stade militaire du Caire avaient un transistor pour savoir ce qui se passait dans l’autre stade. Aussi, à chaque but inscrit par l’Egypte face à la Côte d’Ivoire, les spectateurs égyptiens présents dans les gradins ne cachaient pas leur joie. Les joueurs marocains comprenaient ainsi que leurs bien maigres chances de qualification disparaissaient. Difficile dans ces conditions de se motiver !


Un jeu de contres


Pour entamer ce match face à Libye, les « Lions de l’Atlas » présentaient une équipe résolument offensive. Et le premier quart d’heure a été l’occasion de plusieurs occasions de but. A la 14ème minute, Naybet reprend du pied gauche, un ballon au deuxième poteau, mais sans parvenir à viser le cadre. Deux minutes plus tard, le portier libyen Agustini est obligé d’intervenir pour intercepter un ballon dangereux dans sa surface. Dans l’action suivante, El-Yaagoubi bien placé à l’entrée de la surface frappe mais le ballon échoue sur le poteau gauche du gardien. Pas de réussite donc chez les Marocains dont le jeu paraît bien moins spectaculaire que lors des rencontres précédentes. Les combinaisons en milieu de terrain peinent à créer du danger aux abords du but libyen. Côté libyen justement, les joueurs repliés dans leur moitié de terrain, ne procèdent que par contre, mais sans vraiment s’approcher du but adverse.


Au fil des minutes, à mesure que le score évolue en faveur des Egyptiens dans l’autre match, l’enthousiasme s’émousse. Le jeu devient plus terne. Les actions se font rares. Comme si Naybet et ses partenaires n’y croyaient plus.


Supporters prostrés


La seconde période sera à peine plus animée que la première. Les Libyens se montrent un peu plus incisifs, notamment grâce à leur capitaine Tareq El-Taieb ou encore Marei Suliman. Le jeu s’équilibre, sans pour autant gagner en qualité. Les quelques supporteurs marocains restent prostrés sur leur siège, réagissant à peine lorsque les esprits s’échauffent sur le terrain entre attaquants marocains et défenseurs libyens. L’arbitre distribue des cartons jaunes, mais c’est la grisaille du jeu qui reprend vite ses droits. En fin de rencontre, les Libyens sont tout prêts d’ouvrir le score, mais le tir de Marei Suliman, à l’issue d’une chevauchée sur le côté gauche, s’envole bien au dessus du but gardé par Tarek El-Jarmouni. Score final 0-0. Il aurait fallu une victoire pour croire encore à la magie du tournoi. Mais ce match nul conjugué avec la victoire égyptienne scelle définitivement les ambitions marocaines. Les « Lions de l’Atlas » avaient des griffes bien trop élimées pour cette campagne égyptienne.


par Olivier Péguy


CAN-2006 - Maroc-Libye: déclarations


Jawad Almilani (sélectionneur adjoint du Maroc): "Le moral n'était pas au beau fixe psychiquement, nous étions très affectés parce que la qualification ne dépendait pas de nous, nous devions attendre le résultat de l'autre match (Côte d'Ivoire-Egypte) et cela ne nous a pas aidé à nous créer des occasions franches de buts. Il savoir aussi que la préparation n'était pas adéquate, nous avons pris l'équipe à quelques deux semaines du début de la compétition, tout cela n'est pas de nature à créer les conditions d'un bon tournoi".


Ilija Loncarevic (sélectionneur de la Libye): "On savait que les Marocains manquaient de concentration, mais on n'a pas saisi l'ocasion pour les battre. On a fait un bon match, comme contre la Côte d'Ivoire, mais on quitte quand même la compétition. Nous allons maintenant rentrer en Libye et je verrai avec les dirigeants comme faire progresser le football libyen".


Groupe 1- Classement Final




















































EquipeJGNPBPBCDiffPts
Egypte32106157
C. d'Ivoire32014406
Maroc302101-12
Libye301215-41

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le