Accéder au contenu principal

Coupe de la CAF : les FAR à un pas de la finale

Source : MAP

En battant la formation ghanéenne de King Faisal (2-1), samedi à Rabat, lors de la 4ème journée des demi-finales de la CAF (groupe A), l'équipe des FAR a confirmé son statut de favori pour accéder en finale, voire décrocher le titre.


La formation militaire, invaincue dans son groupe, consolide sa place de leader avec 10 points, à trois longueurs des Tunisiens de l'AS Marsa, tombeurs des Guinéens de Fello Star (3-1), samedi à La Marsa (banlieue de Tunis).
Pourtant, Jarmouni et les siens ont failli tomber dans le piège d'une équipe endormante, qui maîtrise le jeu défensif et s est montrée menaçante en attaque malgré les limites de ses moyens techniques.


Sans passer par un round d'observation, les deux équipes sont entrées dans le vif du sujet s'engageant dans une bataille ardue pour maîtriser le milieu de terrain. Il en est résulté un jeu équilibré avec, toutefois, plus d'efficacité des locaux, qui se sont montrés plus dangereux sur le plan offensif.


Ils auraient même pu surprendre leur adversaire lorsque, à la 4ème minute, Hakim Ajraoui, seul face au portier, rate les bois. A peine remis de sa frayeur, le gardien ghanéen, Aboubakari, a dû déployer tous ses talents, deux minutes plus tard, pour contrer un puissant tir à raz deterre du redoutable Youssef Kadioui.


Les Ghanéens, désireux de prendre leur revanche après leur défaite (1-2) en match aller, ont tenté d'organiser leur jeu et d'atteindre les bois militaires, mais leurs actions offensives ont manqué d'efficacité. La seule fois où ils ont failli surprendre, a été à la 7ème minute lorsque Aboubakar Yaouza a adressé un boulet de canon magistralement repoussé par Jarmouni.


La pression des militaires a donné ses fruits à la 24ème minute à l'issue d'une offensive conduite par Adil Sirraj, qui s'engouffre dans le flanc droit de la zone adverse et adresse une passe dans les dix-huit mètres, exploitée comme il se doit par Jaouad Bouâouda, qui donner l'avantage à ses coéquipiers.


Après ce but, la ligne d'attaque des FAR s'est activée pour aggraver le score et sceller le sort de la rencontre, alors que les Ghanéens, qui ne semblaient pourtant pas manquer de volonté, montraient des signes d'inefficacité en attaque, surtout face à une défense bien soudée menée par un grand keeper.
Les deux équipes rejoindront les vestiaires sur le résultat de 1 but à 0 en faveur des locaux.


A la reprise, alors qu'on s attendait à des actions concrètes de la part des militaires pour consolider leur avance, l'attaquant ghanéen Yaouza, libre de tout marquage, reçoit un ballon en plein surface de réparation et ne trouve aucune difficulté à armer son tir, marquant le but d'égalisation à la 48ème minute. Bien servi, il a réussi à remettre les pendules à l'heure.


La réponse militaire ne tarda pas à venir. Deux minutes après, Ajedou déjoue une tentative de hors jeu, s'enfonce dans le camp adverse et adresse une passe à Ajraoui, à l'assaut du côté gauche, qui tire d'un angle fermé, mais sa balle passe au-dessus des bois.


Cette occasion ratée a annoncé une vague d'offensives des locaux, qui ont manoeuvré de tous les côtés pour reprendre l'avantage, mais leurs actions ont été vaines, à cause notamment de la précipitation et du regroupement des joueurs ghanéens en défense.


Le temps passait sans que les poulains de Mhamed Fakhir ne parviennent à secouer les filets adverses, au risque de tomber dans la frustration et d'être dépassés par les événements. Mais loin de baisser les bras, les militaires ont accentué davantage leurs attaques et se sont montrés de plus en plus décidés à reprendre l'avantage.


Le temps réglementaire est consommé. Les deux équipes s'engagent dans les prolongations. Tout semblait aller vers une égalité de score, somme toute "injuste". Mais l'homme du match, Kadioui, croyant dur comme fer qu'un match ne s'achève qu'après le sifflet final, se lance dans une ultime action, sème la panique dans la ligne de défense des Ghanéens avant de loger la balle au fond la cage.


La justice est rétablie et les FAR prennent une sérieuse option pour la suite des compétitions. Prochain objectif: la formation de l'AS Marsa qui fera le voyage à Rabat au titre de la 5ème journée.


Du match aller en Tunisie, les militaires ont ramené le nul blanc. Une fois chez eux, ils se doivent logiquement de l'emporter. Le ballon étant naturellement rond, il importe de se prémunir contre les mauvais tours.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le