Accéder au contenu principal

Tunis, on arrive !

Source : telquel

Par Mehdi Sekkouri Alaoui


Un public en colère, des joueurs peu motivés qui doutent, un coach conspué… les dirigeants du football marocain ont décidé de réagir. L'heure est enfin à la mobilisation.



Moins d'un mois nous sépare de ce match ô combien crucial contre la Tunisie, le 8 octobre. Les dernières rencontres livrées par notre équipe nationale laissent perplexe quant à notre qualification au mondial allemand. Tous ceux qui ont eu l'occasion d'assister à la toute petite prestation qu'a fournie la bande à Zaki devant le Botswana samedi dernier, ont été largement envahis par ce désagréable sentiment.


Devant un adversaire loin d'être un foudre de guerre, les Lions de l'Atlas ont remporté difficilement la partie par une (très) courte victoire (1 à 0). Devant cette même équipe qui avait été étrillée auparavant 4 buts à 1 par la Tunisie et 4 à 0 par la Guinée. On est bien loin de ces joueurs élevés au rang de héros nationaux à leur retour de la coupe d'Afrique des Nations 2004.


Pour le coach national qui a été longuement hué par le public (réclamant pendant le dernier quart d'heure son départ) lors de cette rencontre, la baisse de régime est due principalement "aux pressions que subit l'équipe en raison de faux problèmes créés par certains qui ont voulu tromper l'opinion publique par le mensonge et la désinformation". Zaki fait probablement référence à Noureddine Naybet qui a multiplié, depuis son éviction, les déclarations embarrassantes et à une bonne partie de la presse marocaine qui n'est pas tendre avec lui.


D'ailleurs, durant la conférence de presse d'après match, il reviendra là-dessus plusieurs fois et ira même jusqu'à créer une nouvelle polémique (comme s'il n'y en avait pas assez) en lançant au journaliste de Annoukhba : "Je ne réponds pas aux questions de votre publication, car elle est dénuée de crédibilité". Cette dernière annoncera le lendemain son intention de poursuivre Zaki pour diffamation. Les spécialistes du football marocain sont très clairs à ce sujet. "Il doit arrêter de polémiquer, ça ne sert pas les intérêts de l'équipe". Et c'est dans ce sens que le général Housni Benslimane a réuni, il y a quelques jours, l'intéressé et Naybet. Le message a été très clair: "Vous réglez vos affaires ailleurs, sinon je prendrai les mesures nécessaires".


Pour revenir au match de samedi, il est vrai que la pression était à son comble ce soir-là au complexe Moulay Abdellah. Devant un public pas très fair-play en sifflant l'hymne national botswanais, mécontent et désillusionné (à raison) par le rendement de son équipe depuis quelques matchs, les joueurs marocains sont gagnés (et handicapés) au fil des minutes par la nervosité et la crispation.


Tendu, Talal Karkouri ne se permet même pas un sourire lorsqu'il marque l'unique et ô combien précieux but de la partie. Collectionnant les maladresses, les poulains de Zaki font le match que l'on sait.
"Comment voulez vous qu'on joue bien lorsque le public nous siffle et nous insulte dès la 20ème minute alors que l'on cherche à ouvrir le score. On s'attendait déjà à trouver un stade plein, il était à moitié vide. On n'est pas sourds, et on entend les insultes", lâchera Walid Regragui sur les ondes de Medi1. Et il n'est pas le seul à en vouloir au public, la plupart des autres joueurs sont du même avis.


Cependant, il semble que les dernières sorties de l'équipe nationale et principalement cette rencontre face au Botswana, ont réussi à interpeller les responsables de la fédération royale marocaine de football qui nous avaient habitués à plus de réserve. "On a pris conscience de l'urgence et de l'importance de la situation" avoue ce membre fédéral, avant d'ajouter que "tous les moyens humains et matériels vont être mis en place pour qu'on arrache notre qualification". Les actions prévues sont tout à fait louables. Espérons seulement que ça ne soit pas trop tard. Tout d'abord en prévision du match de Tunis, carte blanche a été donnée à Zaki. "Il doit nous formuler ses besoins et nous sommes prêts à lui offrir tout ce qu'il demande". On doit annoncer dès ce week-end le prochain lieu de concentration de l'équipe nationale (probablement à l'étranger) et les matchs amicaux qu'elle aura à jouer.


Entre-temps, on apprend que les responsables de la Fédération vont sillonner l'Europe pour rencontrer tous nos internationaux afin de les motiver et de leur apporter le soutien nécessaire. "La plupart d'entre eux sont des jeunes qui ont besoin de savoir que l'on est derrière eux et qu'on les soutient". Autre bonne nouvelle, la mise en place d'une direction technique. Les rumeurs qui annonçaient un Mhamed Fakhir à sa tête sont vite démenties. "Fakhir a déjà des engagements fermes envers l'équipe des FAR".


La désignation doit tomber ce week-end. Les noms qui reviennent le plus souvent sont ceux de Aziz Bouderbala, Hassan Hormatallah et un certain Nasser Larguet qui a fait ses preuves dans de nombreux clubs français.
Et le public marocain ? Du côté des instances fédérales, on est conscient de l'importance de sa présence à Rhadés. "Nous sommes en train de tout faire pour emmener un maximum de supporters". Reste à espérer que d'ici là, le public aura retrouvé sa motivation et son enthousiasme et que les Tunisiens accepteront de nous octroyer un nombre de places suffisant. Pour la finale de la coupe d'Afrique, les Marocains n'avaient réussi à obtenir que 10.000 places sur les 70.000 que compte le stade.


Ce vent de mobilisation qui se profile autour de l'équipe nationale est de bon augure. Même si on peut faire remarquer que "toutes ces dispositions auraient dû être prises bien avant". L'heure n'est pas aux comptes. Une seule chose importe aujourd'hui : prendre notre revanche sur les Tunisiens. Zaki nous l'a bien promis, non ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le