Accéder au contenu principal

Maudits lions de l’Atlas!

Source : Maroc Football

Une équipe sans repère, sans vie, sans meneur de jeu, sans panache et d'une fébrilité étonnante. C’est là, la cruelle image qu’a donnée le Maroc au terme d'un match haché et très pauvre en occasions. Face à une modeste équipe Botswanaise, les lions de l’Atlas ont douté trop longtemps, et frôlé la catastrophe, avant de s’imposer finalement 1-0.


Tout au long de ce match, les hommes de Badou Zaki ont alterné le mauvais et le moins bon. Des ballons tirés au hasard et ne trouvant que rarement preneur. Un milieu incapable d'organiser un semblant de jeu et de distiller de bonnes passes privant ainsi Hadji et Mokhtari de munitions. Ces derniers ont gâché le peu d’occasions offensives qu’ils ont obtenues. Les imprécisions techniques, les passes approximatives et les centres ratés ont été légion ! Dans ce festival de ratés, Ali Booussabon, entré en jeu à la 54ème minute, était le seul marocain à se battre réellement dans la moitié de terrain botswanaise.


Quand le défenseur Talal El Karkouri intercepte, in extremis, un centre de Nourredine Boukhari et marque le but à la 55ème minute, c’est l’euphorie au staff technique marocain. A elle seule cette scène résume l’angoisse et le désarroi des lions de l’Atlas. Qui aurait cru, il y a quelque mois, que le Botswana, pourtant très modeste équipe, poserait tant de problèmes au vice-champion d’Afrique ?


Cette situation est d’autant préoccupante que la Tunisie s’est imposée, plus tôt dans la journée, face au Kenya local 2-0. Alors que les marocains piétinent, les tunisiens ne reculent plus devant rien et sont tout proches de la qualification. Le Maroc, est désormais condamné à vaincre chez eux les champions d’Afrique, le 8 octobre prochain. Au moins les choses sont claires : un autre résultat que la victoire, est synonyme d’élimination.


Depuis quelques semaines, des voix s’élèvent contre le sélectionneur national, Badou Zaki, coupable d’incompétence et son ex-capitaine, Nourredine Naybet, qui aurait entamé la morale de ses coéquipiers par son irresponsable comportement. Mais l’heure des comptes n‘est pas encore arrivée, attendons l’explication finale au stade Radés pour voir. En football, rien n’est jamais acquis à l’avance, le Maroc peut encore déloger la Tunisie de son fauteuil de leader groupe 5 et gagner l’unique ticket de qualification.


Badou Zaki a un mois pour redistribuer les cartes, repenser son schéma tactique et repositionner ses joueurs. Il en va de sa place d’entraîneur de l’équipe du Maroc.


Résultats :
Kenya 0 - 2 Tunisie
Maroc 1 - 0 Botswana


Demain :
Guinée - Malawi


Dernière journée – Samedi 8 octobre 2005


Tunisie - Maroc
Botswana - Guinée
Malawi - Kenya


Classement:











































































EquipeJGNPBpBcDiffPts
Tunisie9621237+16 20
Maroc9540155+10 19
Guinée8323108+2 11
Kenya9315814-6 10
Botswana9306916-7 9
Malawi8035823-15 3

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv