Accéder au contenu principal

Les dessous d’un transfert-désertion d’Ali Bouab en Belgique

Source : L'opinion

Le 30 juillet dernier, l’équipe des FAR était l’invitée d’un match-Gala contre le F.C Brussels « ex-RWDM » organisé à Molenbeek, et qui a été d’ailleurs remporté par le champion du Maroc 1-0. A l’issue de cette partie, pendant le dîner offert en l’honneur des FAR par les dirigeants Molenbeekois.
Ces derniers ont fait savoir leurs intérêts pour le joueur marocain Ali Bouab aux dirigeants des FAR présents sur place, mais, seulement le F.C Brussels souhaitait un transfert gratuitement sous forme de « PRÊT » pour une saison. Evidemment les dirigeants marocains ont rejeté la proposition et ils n’en veulent plus en entendre parler de transfert sous cette forme qui ressemble à une opération blanche.


De retour à Rabat, comme la porte restait entrouverte cette fois entre le joueur et certains responsables de Molenbeek, il y avait encore des chances d’aboutir à un résultat, et surtout de la part d’Ali Bouab qui téléphona presque chaque jour à l’échevin des sports de la commune de Molenbeek, et c’est ce dernier qui a prit l’initiative d’envoyer une prise en charge au joueur qui lui permettra d’obtenir son visa et celle de sa femme sans problème. Ce même échevin a fait les mains et les pieds pour trouver un logement et même plus loin encore, réserver une voiture de fonction pour Ali... tout, tout, ou presque a été calculé pour la préparation de ce transfert.


Mais, ce que les Molenbeekois n’ont pas pris en considération, c’est qu’il y avait une personne se prétendant manager et qui reste jusqu’à aujourd’hui « une personne non identifiée » qui a pris le train en marche, et de s’embarquer pas seulement avec Ali Bouab, mais aussi avec Hassan El Mouataz pour atterrir au Sporting Lokeren (Division 1 Belge) où ils ont signé un jour avant la clôture des transferts pour un an avec option de 2 ans.


D’après nos sources, les dirigeants des FAR n’étaient pas au courant de ce transfert, et ils étaient informés seulement quand les deux joueurs ont quitté le territoire, et puis ces deux joueurs étaient encore sous contrat avec les FAR pour une saison, et d’après un responsable Molenbeekois, de hauts dirigeants des FAR suivent cette affaire de près, et ils n’hésiteront pas à prendre les mesures qui s’imposent, mais auparavant ils veulent tout savoir, comme nous d’ailleurs.


Qui est ce manager invisible qui se cache derrière ce transfert-désertion ? Si on connaît le nom de celui qui a envoyé la prise en charge à Ali Bouab on ne connaît pas celui qui l’a envoyé à El Mouataz ? Et pourquoi Lokeren et pas le F.C Brussels ?


Car, du côté de Bruxelles, on cherche activement les raisons de ce qu’on appelle déjà un détournement en attendant d’en savoir plus dans cette affaire, espérons que les dirigeants des FAR joueront la carte de la transparence.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv