Accéder au contenu principal

Athènes : Le taekwondo national vise le podium

Source : MAP

Le taekwondo national, fort de sa bonne réputation sur la scène internationale grâce aux exploits de ses pratiquants en coupe et en championnat du monde, ne manque pas d'ambition pour accéder au podium olympique à Athènes (13-29 août).
Les trois représentants marocains à ces jeux, Mounia Bourguig, Mouna Benabderrassoul et Abdelkader Zrouri, sont résolus à aller jusqu'au bout de l'aventure pour préserver une renommée gagnée à force de sueur et de sacrifices.


Quatre années auparavant à Sydney, Mounia Bourguig, ratant de peu le podium avec une cinquième place, Younès Seqqat, Meriem Bidani avaient joué de malchance. Depuis, les combattants nationaux ont acquis suffisamment d'expérience pour espérer bousculer les certitudes et défendre à armes égales leurs chances.


A 29 ans, Mounia Bourguig, la capitaine et leader du groupe, présente une carte de visite riche de quatorze années de service au sein de la sélection nationale et sait qu'elle ne doit nullement laisser filer l'opportunité d'Athènes pour caresser enfin son rêve, faire oublier l'échec de Sydney et ne pas se contenter de ses lauriers des championnat et coupe du Monde.


L'arbitrage est sa seule hantise. "Je suis fin prête et décidée à monter sur le podium à condition que l'arbitrage ne fausse pas le jeu", a déclaré cette mère d'une fille de deux ans et demi qui veut coûte que coûte défendre le taekwondo national dont les combattants ont forcé le respect mondialement en dépit du peu de moyens dont il dispose.


Le palmarès de Bourguig (+ 67 kg) est flatteur avec de nombreux titres et médailles dont celui de vice-championne du monde à Hong Kong en 1999, le bronze des derniers mondiaux en Allemagne et l'or continental au Caire synonyme de qualification pour Athènes mais également des sacres honorifiques de meilleure pratiquante dans plusieurs tournois en plus des compétitions remportées ici et là.


Ce désir de s'illustrer en terre grecque est partagé par sa coéquipière Mouna Benabderrassoul qui fut désignée par la presse nationale meilleure sportive de l'année en 2002. Mouna (- 67 kg), l'une des joueuses prometteuses de la discipline et qui est encadrée par son père, a marché sur les traces de Bourguig particulièrement en coupe et championnat du monde et aux tournois de Canada, d'Allemagne, de Turquie ou lors du championnat d'Afrique.


Ces deux joueuses ont étrenné le taekwondo dès leur plus âge pour en faire leur principal hobby, avant de devenir des championnes estimées un peu partout et que seules les médailles olympiques rassasieront.


Le troisième marocain du voyage, Abdelkader Zrouri, un natif d'Oujda et qui évolue en Belgique, est l'une des références mondiales de cet art martial en étant l'un des quatre meilleurs noms sur la scène internationale qui se disputeront le titre olympique (un Français, un Grec et un Sud-Coréen), selon l'un des deux entraîneurs de l'équipe nationale Hassan Ismaili.
Zrouri, qui évolue dans la catégorie des plus de 80 kg, est le champion continental mais a réalisé un grand exploit lors de l'open de Dubaï aux Emirats Arabes Unis en prenant le dessus sur l'ancien champion du monde le Français Michael Borot et d'autres champions aux tournois de Bonn (Allemagne) et de Bruxelles (Belgique).


Pour ce favori aux premières loges, privé du voyage de Sydney pour cause de blessure au pied lors des qualifications, tout comme pour ses deux coéquipières, la préparation psychique est déterminante dans ce genre de compétitions. Les techniques sont presque identiques de par le monde et seul l'ascendant psychologique peut faire la différence.


Sur les chances des marocains, les deux responsables techniques de la sélection Ismaili et le Sud-Coréen Kim Tchong ne cachent pas leur optimisme sur les fortes probabilités de couronnement des nationaux à Athènes.


Mohamed Benchrif (MAP)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le