Accéder au contenu principal

Bouden, un Marocain ambitieux

Source : FIFA

Après la formidable performance des A en Coupe d'Afrique des Nations, Tunisie 2004, c'est au tour des Olympiques marocains d'entrer dans l'arène en Grèce. Pleins d'espoir, les Maghrébins viennent avec l'ambition d'accrocher le podium. Pour ce faire, il faudra commencer par battre le Costa Rica lors du premier match. FIFA.com a rencontré l'homme en forme de la sélection, l'attaquant Bouabid Bouden.


Le Maroc pourrait être considéré comme un vieux de la vieille du Tournoi olympique. Avec cinq participations déjà, les Lions Espoirs n'en sont en effet pas à leur première olympiade. Seulement voilà, le bilan est bien maigre. Treize défaites, deux nuls, deux défaites et aucune qualification pour le deuxième tour…



Mais la performance de la sélection A en Coupe d'Afrique des Nations, qui a atteint la finale, a donné des idées aux Olympiques. Bouabid Bouden, l'un des joueurs évoluant en Europe (au RC Lens pour le moment), pense que son équipe peut réussir une belle performance. "Les Jeux Olympiques, c'est d'abord une vitrine pour nous. Et puis défendre les couleurs marocaines, c'est très important. Je pense que nous avons les moyens d'aller chercher le podium. Nous avons des bons joueurs, le groupe est soudé, l'ambiance est excellente."




Versés dans le Groupe D, les Maghrébins affronteront le Costa Rica au premier match, avant d'être face au Portugal et à l'Irak. Et même s'ils respectent les Ticos, les Marocains partent confiants pour ce premier match. "Le Costa Rica possède une très bonne équipe. Nous avons déjà joué deux fois contre eux. Une première fois contre l'équipe A, et nous les avons battus 1:0 chez eux. Puis récemment contre les Olympiques, nous avons encore gagné 1:0, à domicile cette fois. Nous les connaissons donc bien. Ils ont un jeu assez similaire au notre : ils jouent court, vite et avec une excellente technique", explique Bouden.



C'est aussi avec sérieux que le Maroc abordera ses deux autres adversaires, qu'il sait de qualité. "Nous connaissons bien les Irakiens aussi, nous avons joué contre eux dans un tournoi arabe. Ils nous ont battus. Ils ont un très bon groupe, et malgré les problèmes qu'on connaît, ils restent concentrés sur le jeu, il faut se méfier d'eux. Quant au Portugal, il n'y a pas besoin de les présenter, ils possèdent de très bons joueurs comme Ronaldo. Il faudra faire avec !"



Une moitié d'expatriés


Avec un groupe composé à 50% de joueurs expatriés, la préparation n'a pas été très simple. Rassembler tout le groupe était le premier obstacle. Le second consistait à amener tout le monde au même niveau physique, malgré des calendriers différents. "La préparation n'était pas évidente. Pour ceux qui jouent au Maroc, c'était la reprise et pour les expatriés, c'était la fin des championnats. Les professionnels sont restés avec leur club, les Marocains ont été maintenus en forme par l'entraîneur", assure Bouden.


Une préparation qui s'est avérée plutôt convaincante en terme de matches amicaux. Les Lions Espoirs ont affronté la République de Corée et le Mali, tous deux également qualifiés pour les Jeux Olympiques. Face aux Asiatiques, ils ont obtenu un bon nul 0:0. De même face aux physiques Maliens. Mais c'est contre la Tunisie que les hommes de Mustapha Madih ont réussi leur meilleur match. Menés 2:0 à la mi-temps, ils sont parvenus à revenir au score, grâce à deux buts de… Bouden !



Puissant attaquant, il a déjoué le piège de l'étouffant 4-3-3 tunisien. De bon augure pour ce garçon formé au FAR de Rabat et repéré par le RC Lens, un club de Ligue 1 française, mais qui ne trouve pas sa place dans l'équipe artésienne. Sa motivation est donc double à l'orée des JO. "Ces Jeux sont une opportunité pour moi de me mettre en valeur. Mais je n'irais pas en Grèce pour jouer ma carte personnelle, avant tout pour apporter mes qualités au pays. Ensuite, si cela peut me permettre de me montrer, c'est du bonus."



Car Bouden sait bien que c'est en équipe que lui et ses coéquipiers parviendront à réussir un performance. Et de ce côté-là, le jeune homme n'a guère de doutes… "Nous travaillons bien, il y a une belle ambiance, j'ai vraiment confiance dans cette équipe. Cela fait quatre ans que nous jouons ensemble, nous sommes comme des frères, c'est cela la force principale de cette formation."



Quant au "rêve olympique", Bouden ne le perd pas de vue. "C'est un rêve de gamin. Les Jeux Olympiques, on ne peut y participer qu'une fois dans sa vie." Et quand il s'agit d'évoquer des souvenirs liés à ce grand événement sportif, le Lensois répond par une pirouette qui veut tout dire… "Je n'ai pas de souvenir particulier. Les bons souvenirs, j'espère que je vais me les créer moi-même en Grèce !" Les Costaricains sont prévenus, Bouden et ses amis ne comptent pas revenir les mains vides de Grèce…


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le