Accéder au contenu principal

Athènes/Football : Le Maroc vers la sortie

Source : FIFA


Un match à ne pas perdre. Portugais et Marocains ne pouvaient se permettre de s'incliner pour encore espérer une qualification en quarts de finale. Sur deux coups de pied arrêtés et à l'issue d'un match plutôt équilibré, ce sont finalement les Lusitaniens qui se sont imposés. Plus réalistes, les coéquipiers de Ricardo Costa se sont donnés un peu d'air après leur défaite surprise face à l'Irak. Pour le Maroc, la tâche s'avère maintenant très délicate avec un seul point au compteur.


Comme beaucoup de match à fort enjeu, la rencontre entre Marocains et Portugais démarre très prudemment. Les deux formations s'observent et se testent. Cristiano Ronaldo et Danny changent régulièrement d'ailes, tandis que de l'autre côté, Farid Talhaoui, Mehdi Taouil et Bouchaib El Moubarki se meuvent sur tout le front de l'attaque.



A ce petit jeu pour troubler les défenseurs, les Maghrébins s'en sortent mieux. El Moubarki déborde à gauche et centre en retrait, mais Ricardo Costa détourne du bout du pied (9'). Bouabid Bouden combine ensuite à droite, mais son centre est encore une fois repoussé de justesse (12'). La vivacité des attaquants marocains pose problème à l'imposante arrière-garde lusitanienne. Sans pouvoir marquer. " Il nous manque deux joueurs majeurs en attaque, Marouane Chamakh et Jaouad Zairi, cela s'est ressenti ce soir ", expliquait Mustapha Madih après-coup.


Les Portugais vont cependant se reprendre, à mesure que Ronaldo arrive à se situer par rapport à ses partenaires. Ils marquent même un but par Hugo Almeida, mais refusé pour hors-jeu (20'). Cette action libère quelque peu les protégés de José Romao. Et ils sont à deux doigts de marquer quatre minutes plus tard : sur un centre, Nadir Lamyaghri dégage le ballon du poing. Mais la balle revient à hauteur des six mètres dans les pieds de Ronaldo, tandis que le portier marocain n'est pas revenu. L'attaquant mancunien frappe, Yazid Kaissi sauve sur sa ligne.


Ronaldo ouvre son compteur
Désormais, le Portugal a la mainmise sur le match. Et va finir par concrétiser. Un coup-franc aux 35 mètres est vite joué par Fernando Meira, qui sert Ronaldo dans la surface. Seul face à Lamyaghri, le cadet de la sélection lusitanienne (19 ans) n'a aucun mal à conclure (0:1, 40'). " C'est une faute d'inattention, un manque d'expérience évident ", admettra Madih à la fin du match.


Au retour des vestiaires, les Portugais veulent réussir le break. Ronaldo tire un coup franc détourné par la défense marocaine. Sur le corner qui s'ensuit, Danny adresse une bonne frappe des 20 mètres qui, déviée, rase le poteau des Maghrébins (51'). Mais ces intentions louables des Européens ne durent pas.


Les hommes de Madih prennent le jeu à leur compte. Mais ils ont bien du mal à se mettre en position de tir. A la suite d'un beau mouvement collectif, Azzedine Ourahou hérite d'un ballon sur l'aile droite. De demi-volée, il exécute un centre tir qui vient mourir juste au-dessus de la transversale (54'). Puis c'est Bouden qui, plein axe, décoche une frappe des 25 mètres qui passe tout près de la barre de Moreira (69').


Le chronomètre tourne, et les Marocains voient leur qualification pour les quarts de finale s'éloigner. Un sentiment renforcé quelques minutes plus tard. Danny envoie un corner au deuxième poteau, Ricardo Costa s'élève très haut et catapulte le cuir dans les buts (0:2, 73').


Les Lions de l'Atlas sont abattus. Sur un coup franc tiré en force par Bruno Alves, ils sont tout proches de boire le calice jusqu'à la lie : Lamyaghri a toutes les peines du monde à détourner en corner (78'). Les Marocains ont le mérite de pousser jusqu'au bout. Et vont être récompensés. Sur un centre de Ourahou, Bouden saute plus haut que tout le monde et marque le but de l'espoir (1:2, 85'). Une dernière occasion pour Otmane El Assas n'y fera rien. Le temps a manqué aux Africains.


Avec cette défaite, les Marocains sont quasiment éliminés, l'Irak ayant battu dans le même temps le Costa Rica (2:0). De quoi rendre triste Madih. " Voilà deux matches où nous avons produit du jeu, mais nous n'avons pas su concrétiser. L'expérience s'arrête là, mais nous partirons sans regret ". Romao ne cachait pour sa part pas sa satisfaction : " Ce sont toujours des matches difficiles contre le Maroc. Cette équipe est très expérimentée et produit du jeu. C'est une excellente préparation pour nous avant le match du Costa Rica. " Un match qu'il faudra gagner pour passer en quarts de finale.




Football - Le Point sur le Groupe D



Matchs joués


MAROC 1-2 PORTUGAL
COSTA RICA 0-2 IRAK
COSTA RICA 0-0 MAROC
IRAK 4 -2 PORTUGAL


Classement actuel:

















































EquipeJGNPBpBcPts
Irak2200626
Portugal2101453
Maroc 2011121
Costa Rica2011021

Prochains Matchs


Mercredi 18 Août 04
17:30 GMT Heraklio: COSTA RICA - PORTUGAL
17:30 GMT Patras: MAROC - IRAK


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv