Accéder au contenu principal

La récompense d'une vie de labeur et de tout un peuple (Presse française)

Source : Maroc Football



L'Equipe: "El Guerrouj est grand"

"Le battu d'Atlanta et de Sydney a prouvé qu'il n'était pas allergique aux Jeux olympiques et qu'en puisant au plus profond de ses ressources, il a pu enfin décrocher cet or qu'il désirait tant... Hicham a accédé mardi au paradis olympique et il peut désormais prétendre au titre, forcément subjectif, du plus grand champion de tous les temps sur 1.500 m. L'enfant de Berkane a remporté à Athènes le titre suprême, récompense d'une vie de labeur et de tout un peuple "


Libération: "El Guerrouj décroche enfin l'or olympique"

"Homme de foi un rien superstitieux, Hicham el-Guerrouj, à 29 ans, voulait croire à son destin grec. «Je suis né à Athènes comme athlète», disait-il, à la veille des qualifications du 1 500 m, allusion à son premier titre de champion du monde obtenu en 1997 dans la ville où il a connu hier soir l'apothéose de sa carrière. A l'issue d'une course serrée et très tactique, le Marocain a gagné l'or (en 3'34''18) qui lui avait échappé par deux fois à Atlanta, en 1996, puis à Sydney quatre ans plus tard."


Le Monde : "Hicham El Guerrouj renaît à Athènes"

"Hicham El Guerrouj enfouit son nez et ses yeux mouillés dans le drapeau marocain qu'il révère tant d'ordinaire. Pas par provocation, non, simplement parce qu'il est des moments où l'on n'est plus homme, ni athlète, et encore moins icône d'un pays. Des moments où tout est permis. En cet instant fugitif, Hicham El Guerrouj appartient à une race à part : celle des champions olympiques. D'une longue prière face contre terre, en larmes, les poings serrés, il a déjà pris soin de remercier Allah et le reste du monde."


Le Figaro: "Hicham El-Guerrouj au sommet de l'Olympe "

"C'est la force d'Hicham que de ne pas connaître le doute. Une seule fois, une seule, il avait douté avant une course. C'était à Sydney. Hier soir, comme l'été dernier à Paris, il n'a pas douté. Parce qu'il pense que Dieu court à ses côtés, parce qu'il sait qu'il est né pour ça...Cette confiance en la vie, cette sérénité, le roi Hicham a mis longtemps à les acquérir. Et l'échec, en lui permettant de méditer et mûrir, lui a évité de gâcher son talent. "


Le Parisien : "El Guerrouj tutoie enfin l'Olympe "

"HICHAM EL GUERROUJ a vaincu la malédiction olympique. Enveloppé dans un drapeau marocain, le quadruple champion du monde du 1 500 m a dansé au rythme d'un sirtaki endiablé et reçu les félicitations téléphoniques du roi Mohamed VI, très fier de ce titre olympique, le premier pour El Guerrouj après deux tentatives infructueuses en 1996 (chute) et en 2000 (battu sur le fil par Ngeny)."


Maroc-football.com

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le