Accéder au contenu principal

Les athlètes marocains entament vendredi la quête des médailles

Source : MAP


(ES de la MAP: Mohamed Benchrif)


Les athlètes marocains fouleront le tartan du complexe olympique d'Athènes, vendredi prochain, pour défendre la renommée de l'athlétisme national et étoffer la moisson olympique marocaine d'autres médailles.


Dans ce sport olympique, l'un des plus populaires, les Marocains ne concourent que dans la catégorie des courses à pied de demi-fond et de fond à l'exception de Nezha Bidouane qui s'aligne sur celle des haies.
Les milers entreront les premiers en scène avec le favori dans la conquête de l'or du 1.500 m, Hicham El Guerrouj, aux côtés de Youssef Baba et Adil El Kaouch qui tenteront de glaner les places des tours suivants. Les espoirs de médailles seront, une nouvelle fois, placés sur El Guerrouj qui, débarrassé des problèmes de santé, s'était rassuré une première fois lors de la réunion d'Heusden-Zolder en Belgique (3:29.18) puis par sa 2-ème position à Zurich (3:27.64), soit le 11-ème meilleur chrono de tous les temps.


La plus haute marche du podium olympique prend les allures d'une obsession en manquant cruellement à son butin après sa fameuse chute à 400m de la ligne d'arrivée à Atlanta puis à Sydney quand il fut pris de court par le Kenyan Noah Ngenyi.


"J'ai récupéré tous mes moyens après ma course de Rome le 2 juillet (8-ème) et je serai au rendez-vous mardi prochain pour la finale où j'espère ne pas être déçu pour la troisième fois. Il serait juste que je couronne ma carrière du précieux métal olympique autour du cou", a déclaré à la MAP El Guerrouj, arrivé mardi à Athènes.


Les deux soeurs Aît Hammou, Amina et Seltana ainsi que Hasna Benhassi seront aussi parmi les engagées lors de la journée de vendredi en s'alignant dans les séries du double tour. Leurs chances de podium sont réelles au vu de leurs résultats.


Benhassi, ancienne championne du monde en salle du 1.500 m et 8-ème à Sydney, a retrouvé son niveau alors que Amina, 4-ème aux mondiaux de Paris Saint Denis en 2003, et sa soeur cadette Seltana ont réalisé un bon début de saison.


Le fondeur Mohamed Amine sera le premier marocain à disputer une finale sur la piste du stade olympique en courant le 10.000m, une épreuve convoitée par les coureurs des hauts plateaux, les Kenyans, et leurs sérieux concurrents les Ethiopiens. D'ailleurs, le grand favori de cette course n'est autre que le champion et recordman du monde Kenenisa Bekélé (ETH).


Le lendemain ce sera au tour des spécialistes du steeple d'entrer en jeu avec à leur tête l'athlète des grands rendez-vous Ali Ezzine, médaillé de bronze quatre ans auparavant et qui désire changer la couleur de sa médaille.


Après une parenthèse la saison dernière, une sorte d'année blanche, "j'ai bien entamé l'actuelle saison et je suis confiant en mes moyens. Je disputerai l'une des marches du podium même si la concurrence sera, comme d'habitude, acharnée", a déclaré Ezzine.



Quelques heures auparavant, la double championne du monde du 400m haies, Nezha Bidouane, disputera le matin les séries de sa distance. Médaillée de bronze à Sydney, elle n'est pas au top de sa forme en comparaison avec les saisons précédentes. Ce qui ne diminue en rien de sa volonté de défendre âprement les couleurs nationales et faire honneur à l'athlétisme marocain à Athènes, une ville où elle a connu tous les honneurs (jeux méditerranéens et mondiaux).


Dimanche, ce sera au tour de Zhor El Kamch, convertie au marathon, de prendre le départ de cette épreuve dont elle détient la dixième meilleure performance mondiale (2:26.10). Elle y sera soutenue par ses compatriotes Kenza Wahbi, 35-ème aux derniers mondiaux, et Hafida Izm.



Les yeux seront également braqués sur le champion du monde du marathon Jawad Gharib, candidat au podium avec des rivaux de grande renommée comme le recordman de l'épreuve, le Kenyan Paul Tergat, le champion olympique en titre l'Ethiopien Gezehane Abera, sans écarter de la liste des candidats potentiels du podium Abdelkader Mouaziz.


Après donc les sorties sans gloire des athlètes des autres disciplines, l'athlétisme, locomotive du sport national, porte le lourd fardeau et la responsabilité d'offrir au Maroc des médailles.


L'Athlétisme a toujours été une source de satisfaction et de bonheur depuis la précieuse médaille d'argent à Rome en 1960 de feu Abdeslam Radi qui a fait entrer de plain-pied l'athlétisme national dans le panthéon de l'Olympe.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le