Accéder au contenu principal

Marocains et Costaricains repartent bredouilles (0:0)

Source : FIFA

Stade Pankritio d'Iraklion était bien vide pour le match Costa Rica - Maroc ce 12 août. Sans doute cette ambiance de cathédrale a-t-elle joué dans l'esprit des joueurs, qui n'ont jamais su emballer le match. Au final, ce 0:0 est plutôt avantageux pour des Marocains réduits à 10 à l'heure de jeu, même s'ils se sont procuré les meilleures occasions. Au moins, ce nul n'hypothèque les chances d'aucune des deux équipes.



La motivation des Marocains se lisait déjà avant le coup d'envoi, lorsque, réunis en cercle, ils écoutaient le gardien Nadir Lamyaghri les exhorter. Le message passe plutôt bien, puisque les Lions Espoirs commencent pied au plancher. Sur un débordement de Moncef Zerka repris de la tête par Bouabid Bouden, ils ouvrent même le score, mais le but est refusé pour hors-jeu (4').


Les Marocains tiennent le jeu mais ont du mal à se créer d'autres vraies occasions, malgré leurs percées répétées, notamment sur le flanc droit.


Quant aux Costaricains, ils s'enhardissent, doucement. Au point même de se créer une énorme occasion. Bien lancé en profondeur, Eric Scott est devancé d'un cheveu par Lamyaghri, qui sauve les siens au prix d'une parade kamikaze en dehors de sa surface (18').


Cette frayeur a le don de réveiller les hommes de Mustapha Madih. Ils reprennent leur domination. Mais pêchent toujours dans la finition. Mehdi Taouil perce dans l'axe mais son tir file dans les tribunes (25'). Puis, Farid Talhaoui, côté droit, adresse une merveille de centre au deuxième poteau. Bouchaib El Moubarki, esseulé, tente une impossible volée acrobatique et… la manque (27').


Une fois encore, les Marocains relâchent la pression, laissant le champ libre aux Ticos. Ceux-ci sont à deux doigts d'en profiter. Sur une nouvelle balle en profondeur, Roy Myre passe devant tout le monde et tente un lobe sur le portier marocain, bien sorti à sa rencontre. Le tir du Costaricain n'est pas cadré (35').


Les Marocains réduits à 10


Piqués au vif, les Maghrébins réagissent. Mais Oussama Souaidy (39') et Bouden (43') n'ont pas plus de succès l'un que l'autre. Les Marocains entament la deuxième période comme la première : tambour battant. Otmane El Assas tire un coup franc de 25 mètres qui atterrit sur le poteau (47'). El Moubarki slalome ensuite dans la surface, mais le gardien costaricain bloque son tir (49').


Comme une rengaine, le Maroc va relâcher l'étreinte. Avec, cette fois, des conséquences beaucoup plus fâcheuses. Scott est démarqué dans l'axe, Jamal Alioui le fauche juste devant la surface. Dernier défenseur, il est expulsé. " L'arbitre m'a dit que j'étais le dernier défenseur, c'est pour cela qu'il m'a expulsé. Je ne sais pas, il y avait peut être penalty… ", déclarera après la rencontre le capitaine malheureux des Marocains. Carlos Hernandez tire le coup franc qui s'ensuit, obligeant Lamyaghri à se détendre (61').


La donne a beau singulièrement changer, les Marocains restent les plus dangereux. Comme sur ce centre de l'excellent Talhaoui repris de la tête par El Moubarki. La balle passe d'un rien à côté (65'). Le buteur d'Al Wasl n'est pas en veine. Bien lancé plein axe, il pique sa balle mais Neighel Drummond sort le ballon du bout des doigts (68').


En fin de match, les Marocains subissent les assauts un peu mous des Ticos. Seule une frappe de Junior Diaz de 25 mètres, claqué par le gardien marocain, vient éclairer la nuit d'Iraklion (74'). Les Marocains sont même dominateurs dans les dernières minutes, mais sans plus de réussite. " Le match a été équilibré, les deux équipes ont eu chacune deux occasions très franches. L'expulsion de Alioui nous a fait perdre notre concentration, c'est sûr ", estimait Mustapha Madih, l'entraîneur marocain, après la rencontre.


Quant à Rodrigo Kenton, il était somme toute satisfait de la performance des siens, pour leur première apparition en Tournoi olympique : " Ce fut un bon match. L'équipe qui aurait ouvert le score l'aurait sans doute emporté. Je crois que nous pouvons progresser, et d'ailleurs nous le devons si nous voulons gagner le prochain match ". Il le faudra en effet, pour battre l'Irak, tombeur surprise du Portugal (4:2). Les Marocains, eux, devront se méfier de Lusitaniens probablement revanchards.



Football - Le Point sur le Groupe D




Résultats d'aujourd'hui


COSTA RICA 0-0 MAROC
IRAK 4 -2 PORTUGAL


Classement actuel:

















































EquipeJGNPBpBcPts
Irak1100423
Costa Rica1010001
Maroc 1010001
Portugal 1001240

Prochains Matches


Dimanche 15 Août 04
17:30 GMT Athènes: COSTA RICA - IRAK
17:30 GMT Heraklio: MAROC - PORTUGAL


Mercredi 18 Août 04
17:30 GMT Heraklio: COSTA RICA - PORTUGAL
17:30 GMT Patras: MAROC - IRAK


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le