Accéder au contenu principal

On l'attend: Hicham El Guerrouj, le maudit des JO

Source : TV5


On l'attend


Hicham El Guerrouj, le maudit des JO



Honneurs, titres et records... Hicham El Guerrouj a tout gagné. Sauf une médaille d'or olympique. Ses deux participations, en 1996 et 2000, restent deux des plus mauvais souvenirs de sa carrière.


A Atlanta, en 1996, il tombe. A Sydney en 2000, il se contente de la médaille d'argent. Un véritable crime de lèse-majesté pour le seigneur du 1500 m, recordman du monde de la spécialité.



Hicham El Guerrouj a repris le flambeau des grands coureurs marocains. Dans la lignée de Khalid Skah et de Saïd Aouita, il est le grand homme de la fin du XXe siècle sur le demi-fond, enchaînant records et titres mondiaux.


Né en 1974 dans le nord-ouest du Maroc, à quelques kilomètres de la frontière algérienne, El Guerrouj a un physique longiligne qui le dirige naturellement vers la course à pied.


Sous ses airs de gentil garçon, qui ne jure que par Allah, la famille et son pays, le Marocain devient au fil des années un véritable "tueur des pistes" qui souhaite battre tous les records du 1500 au 5000 m pour établir un règne sans partage.


Impressionné par Aouita, médaillé d'or du 5000 m à Los Angeles, le jeune Hicham veut alors égaler, voire dépasser, son illustre modèle.


"Je n'arrive pas à gérer la pression"
Ambitieux, El Guerrouj reste réaliste et ne veut pas se battre sur tous les fronts en même temps. Il choisit d'abord, après un échec à Atlanta, de se consacrer au 1500 m, au mile et au 2000 m.


En 1999, il affine ses prétentions et part à la chasse aux records sur les deux plus longues de ces distances. Il en profite pour défendre victorieusement son titre mondial du 1500 m en août à Séville. Avant de viser les distances supérieures et de penser à Sydney, où il espérait prendre sa revanche sur sa chute à un tour de l'arrivée du 1500 m des JO d'Atlanta.


Déjà recordman du monde du 1500 m (3 min 26 sec 00) et du mile (3 min 43 sec 13), d'où il a délogé à chaque fois Noureddine Morceli, El Guerrouj prend un troisième record à l'Algérien, celui du 2000 m, en septembre 1999.


Les JO de Sydney devaient être ceux de la consécration.


Grand favori, le Marocain craque. Passé à 20 mètres de la ligne par le Kenyan Noah Ngeny, son dauphin des Mondiaux 1999, il n'a pas les ressources nécessaires. "Je n'arrive pas à gérer la pression. Avant de venir au stade, j'ai commencé à pleurer", reconnaît-il, déçu.


Se remettant à l'entraînement, il conquiert le titre mondial du 1500 m en 2001, avant de se lancer un nouveau défi : faire aussi bien sur 5000 m.


Aux Mondiaux 2003, il y parvient... presque. Champion du monde du 1500 m, devant son ami, le Français Mehdi Baala, il échoue juste derrière le surprenant jeune Kenyan Eliud Kipchoge au 5000 m.


Il ne veut pas d'une pareille mésaventure à Athènes, pour les JO 20004.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le