Accéder au contenu principal

Chamakh, buteur malheureux du PSG - Bordeaux ce dimanche.

Source : girondins.com

Les Girondins quittent la Coupe de France au terme d’un match époustouflant. Bordeaux s’incline 3-1 dans une partie à rebondissements. Chamakh ouvre le score et se fait expulser aussitôt. A dix, les hommes de Michel Pavon ont pourtant tenu jusqu’à la 86ème minute. L’égalisation parisienne scelle le sort de la rencontre. A bout de force, les Marine et Blanc chutent la tête haute.


Pour les deux clubs, ce seizième de finale de la Coupe de France dessine un relief particulier. Paris, en pleine turbulence, doit convaincre devant son public. Les Girondins ont besoin de retrouver une certaine confiance. L’affiche tient toutes ses promesses jusque dans ces excés dramatiques. Lilian Laslandes se blesse et cède sa place à Marouane Chamakh. En une minute, le Marocain aura connu le chaud et le froid. Nous sommes à la 42ème minute d’un match ouvert et engagé. Sur un coup-franc à 30m, Juan-Pablo Francia adresse une balle millimétrée sur le cuir chevelu de Marouane Chamakh. L’international ouvre le score d’une superbe tête plongeante. Tout heureux de cette victorieuse tentative, l’attaquant bordelais, averti quelques minutes plus tôt, hôte sa tunique. C’est interdit ! L’avertissement est immédiat. Jaune + jaune = rouge. Cette couleur envahit Michel Pavon, sur son banc de touche. Après avoir ouvert la marque, Bordeaux se retouve soudainement en position d’infériorité numérique.


CHAMAKH va sans doute beaucoup penser à cette drôle de soirée. Entré à la demi-heure de jeu suite à la blessure de LASLANDES (maître des airs pendant 30 minutes), le Marocain a ouvert le score juste avant la pause mais il a été invité à le célébrer aux vestiaires pour avoir retiré son maillot. Le tournant du match car avant cette expulsion, les Bordelais dominaient ce match avec un excellent MERIEM à la baguette et un FRANCIA proche du but suite à un tir sur le poteau.


En infériorité numérique, les Girondins ont souffert avant de craquer dans la prolongation. RAME a pourtant longtemps retardé l’échéance. Devant lui, PLANUS et AFANOU ont eu du mal à contenir les appels dans la profondeur d’adversaires plus rapides. Même constat sur les côtés même si JURIETTI et JEMMALI ont bien tenu la baraque. Le seul à ne jamais baisser physiquement aura été MAVUBA mais il était trop seul. ROOL a également livré un beau combat mais il n’a pas pu tenir jusqu’au bout. A noter enfin que RIERA s’est blessé à la 110eme minute et que les Girondins ont terminé ce match à neuf.


Paris s’enorgueillit. Il ne reste que quatre minutes à disputer dans le temps réglementaire lorsque Yepès égalise d’une frappe limpide. 1-1, la prolongation pointe le bout de ses trente minutes. Physiquement, la tâche s’annonce rude. Les Girondins ont énormément livré de force dans ces 90 premières minutes. Paris paraît galvanisé. Bordeaux souffre. Lorsque Reinaldo ne croise pas suffisamment la balle de match, M. Veissière renvoie tout le monde aux vestaires. Au programme : 30 minutes de prolongation.


A bout de force, les Girondins entament ces deux mi-temps supplémentaires. A la 95ème minute, Pauleta donne beaucoup d’espoir à ses partenaires en prenant l’avantage. L’avant-centre marque de près (2-1). Bordeaux prend un coup de massue. Moralement, l’égalisation de Yepès avait causé beaucoup de dégats. Cette avance n’arrange guère les affaires marine et blanche. Juste avant la pause, la tête croisée d’Albert Riera menace même de revenir au tableau d’affichage. La fatigue est présente de part et d’autres. Le match n’a épargné personne. Et pourtant, rien n’y fait. Bordeaux essaie de revenir. Rio Mavuba donne le tempo alors qu’Albert Riera est bless à l’épaule. Les Marine et Banc évoluent à neuf. Avant sa sortie, Pauleta fait le break (3-1) à quatre minutes de la fin de la partie.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le