Accéder au contenu principal

Wydad - OM : REGRETTABLE !

Source : L'opinion

« Regrettable ! ». C’est le mot qualifiant tout ce qui s’est passé samedi soir sur la pelouse du Complexe Sportif Mohammed V, pour la rencontre amicale Wydad-Olympique de Marseille. C’est le mot du président du Wydad, Menjra qui n’a rien voulu dire de plus, face aux micros des journalistes.


Son homologue de Marseille, le respectable sénégalais Pape Diouf, ex-journaliste sportif, agent de joueurs, et actuel président du club olympien, Pape Diouf donc, a été moins éloquent, il a dit : « Je suis un peu paniqué, je ne comprends pas ce qui se passe ! ».


Ce qui se passe est pourtant tout simple : c’est une déplorable bagarre générale, lamentable et catastrophique pour l’image de marque de l’équipe phocéenne.


Car au-delà des responsabilités des uns et des autres, (pour ceux qui voudraient chercher qui a commencé, et qu’est-ce qui a tout déclenché) les spectateurs, et les téléspectateurs, donc l’opinion publique et donc l’Histoire retiendront que Fabien Barthez, gardien de but de l’équipe de France, a craché au visage de l’arbitre El Achiri.


Un tel acte relève de l’indignité pure. Car quelle que puisse être les raisons de la colère, il y a des choses qui ne se font pas.


Surtout sur un stade sportif.


Et si les lois du football sont impitoyables pour réprimer de tels actes (cela peut aller jusqu’à plusieurs mois de suspension et de lourdes amendes) c’est bien parce que le délit déjà très grave, sur les plans humain et moral devient insupportable une fois « glorifié » par l’image grossissante de la télévision.


Après les coups, les échauffourées, les poursuites entre joueurs sur le champ de jeu, le match fut bien nécessairement arrêté avant sa fin normale.


Plus tard, les joueurs des deux équipes allaient réapparaître sur le champ de jeu pour saluer des gradins vides, car le public était depuis longtemps parti.


L’arbitre El Achiri n’était pas là non plus. Il n’a pas voulu participer à cette pseudo séance de réconciliation.


L’outrage qu’il a subi, exige des excuses publiques de la part de « fabulous Fab », celui que les Guignols de l’info, sur Canal Plus, caricaturent comme un fumeur invétéré, « qui n’arrête pas de dire des... conneries ».


Parfois, quand le talent est là, la caricature est proche de la vérité. Pour Barthez, les auteurs des Guignols, ont tapé en plein dans le mille.


Et ceux qui ont vu le comportement du chauve dans les salons du Palace (Royal Mansour, excusez du peu) où la délégation marseillaise était logée, et les centaines d’enfants habillés aux couleurs de l’OM, qui, samedi matin, ont attendu vainement l’arrivée des stars au « CAFC » sauront désormais qu’on peut être excellent footballeur, champion du monde, milliardaire et... se comporter comme le dernier des voyous.


L’automne dernier, Marseille avait déjà joué un match amical au Maroc, c’était à Tanger, l’OM avait gagné 1 - 0 et tout s’était tranquillement passé.


Le week-end dernier, avec un nouveau staff (le président et l’entraîneur ont été remplacés) l’OM est revenu se payer du bon temps, gagner des gros sous, et se refaire une santé.


Les dirigeants Wydadis n’ayant pas cédé à tous leurs caprices et lors du match, les joueurs étant plus costauds que ne le supposaient les Marseillais, l’énervement a bien vite gagné les esprits.


Des accrochages entre joueurs, il y en a malheureusement tout le temps et sur tous les stades du monde.


Mais entre un tackle brutal, une poussée fautive, et des insultes racistes et des crachats à la figure, il y a des limites qui ont été largement dépassées.


Dommage pour l’image de marque de Marseille « première ville arabe traversée par le Paris-Dakar », selon les humoristes, dommage surtout pour Barthez qui pourtant, et à plusieurs reprises, ne tarissait pas d’éloges, sur le Maroc et son hospitalité.


En 1998, avant la Coupe du Monde, et en 2000, avant l’Euro, il était venu avec l’équipe de France pour participer au Trophée Hassan II.


Les déclarations de Barthez sont encore présentes dans les mémoires et lisibles sur tous les supports de presse dont « l’Equipe » et « France football ».


Mais peut-être qu’au fil des années on finit par confondre hospitalité et servilité.


Bravo au Wydad d’avoir conclu ce match malgré la période difficile (sur le plan des résultats) que traverse le club.


Mais la soirée de samedi, et le jeu montré par le Wydad sont de nature à resserrer les rangs du club. C’est toujours ça de gagné.


Quant à l’arbitre El Achiri nous lui dirons qu’il n’ a pas mérité le violent mépris de Barthez. Bien au contraire.


Ce crachat est de ceux qui se retournent contre leur auteur.


Comme tous les mauvais actes d’ailleurs.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le