Accéder au contenu principal

Issa Hayatou: Je ne suis pas un révolutionnaire (Portrait)

Source : FIFA Magazine

Réélu en janvier 2004, Issa Hayatou se dit déterminé à poursuivre ses projets de développement du football africain.


PAR SULEIMAN HABUBA


Issa Hayatou est né au Cameroun, le pays des Lions Indomptables, et a été élu président de la CAF en 1988, au cours de l’Assemblée Générale tenue à Casablanca, au Maroc.


Aussitôt terminées ses études universitaires, Issa Hayatou est devenu en 1973 professeur d’Education Physique et Sportive au Lycée Leclerc de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Un an après, l’ancien champion du Cameroun de 400 m et 800 m, assumait les responsabilités de Secrétaire Général de la Fédération Camerounaise de Football avant d’être nommé sept ans plus tard directeur des sports au sein du Ministère de la Jeunesse et des Sports.


Comment expliquer ce changement de vocation et de passion ? «La pratique et la carrière sont deux choses différentes. C’est vrai que j’avais des aptitudes pour l’athlétisme et le basket-ball, mais je regardais les matches de football aussi. Je n’en manquais aucun. Mais être président nécessite des capacités de gestionnaire », explique le président de la CAF.



Arrivé à la tête de la CAF, le Camerounais a tout de suite lancé un vaste chantier de réformes. « Je ne suis pas un révolutionnaire, je ne ferai pas des changements pour le simple plaisir de les faire » : c’est la phrase lancée par Issa Hayatou au moment de son élection comme président de la CAF à Casablanca.


MULTIPLICATION


Ainsi donc, la Coupe d’Afrique des Nations, alors disputée par huit équipes jusqu’en 1990, est passée à douze en 1992 puis à seize à partir de 1996. Le Championnat d’Afrique des moins de 17 ans a été lancé en 1995. Au niveau des compétitions des clubs, la Coupe de la CAF a fusionné avec la Coupe des Vainqueurs de Coupes pour devenir en 2004 la Coupe de la Confédération.


En 1998, le Championnat d’Afrique Féminin est mis sur pied avec une phase finale de huit équipes.La Coupe de la Confédération et la Ligue des Champions de la CAF génèrent des revenus financiers substantiels qui sont reversés aux clubs. « Nous avons distribué 3,5 millions de dollars aux clubs lors de la Ligue des Champions en 2003, provenant des droits de marketing et de télévision. Nous sommes en train de mettre les bouchées doubles pour accroître les revenus de nos clubs qui évoluent dans un marché difficile où le pouvoir d’achat du continent n’est pas très fort, comparé à celui du marché européen », souligne le président de la CAF.


En ce qui concerne le développement technique, des efforts considérables ont été déployés : le budget alloué à ce secteur est passé de 100T000 dollars par an, en 1987, à deux millions de dollars pour les deux ans. « Actuellement on se concentre beaucoup plus au niveau des zones en organisant des stages afin de former les différents acteurs impliqués dans la gestion du football », soutient Issa Hayatou.


« Nous voulons voir un progrès général dans le football africain, il ne faut pas qu’il soit dominé par une poignée d’équipes, nous sommes en bonne voie pour mettre à terme cette inégalité », a encore dit le président de la CAF.
« La Coupe d’Afrique des Nations est actuellement l’une des sources essentielles permettant la construction des infrastructures sportives en Afrique ».


TOP NIVEAU


Le cheval de bataille de Hayatou est de faire en sorte que les pays africains soient dotés de stades de football de qualité à travers l’organisation des manifestations sportives comme la Coupe d’Afrique des Nations, qui est l’une des sources essentielles permettant la construction des infrastructures sportives en Afrique. Il ne serait donc pas indiqué de ramener la périodicité de la CAN à quatre ans ; cela porterait préjudice au football africain.


En octobre 2002, la Confédération Africaine de Football a inauguré son nouveau siège situé dans la localité du « 6 octobre », à 30 km du Caire. Cette maison du football africain, dotée d’une salle de conférence de 200 places et de trois salles de réunion, a coûté à la CAF 4 millions de dollars US.


D’une superficie de 5000 m², elle est construite sur quatre niveaux et est six fois plus grande que l’ancien bâtiment. Au cours de la cérémonie d’inauguration, le Président de la FIFA, Joseph Blatter, a félicité Issa Hayatou pour son oeuvre : « Nous devons reconnaître les initiatives prises par le président Hayatou pour construire une nouvelle maison du football pour la CAF. Le mérite lui en revient. »


Hayatou a lancé, en 2003, un projet de construction d’académies de football, dans le but de rapprocher l’administration de la base. Ces académies seront situées à Dakar, Accra, Yaoundé, Addis Abeba, Tunis et Lusaka. Dans ces académies du ballon rond, le football et toutes les disciplines relatives à ce jeu seront enseignés par des experts de haut niveau.


PARTENARIAT


Issa Hayatou croit profondément en l’esprit de partenariat et aux échanges d’idées, seuls gages de progrès. Sous son impulsion, la CAF s’est donc lancée dans des programmes de coopération avec l’UEFA et tout en renforçant son partenariat historique avec la Confédération Asiatique de Football, l’AFC.


En 1997, la CAF a signé un protocole d’accord avec l’UEFA, baptisé « projet méridien ». Dans le cadre de ce projet est organisée une compétition réunissant tous les deux ans quatre équipes européennes et quatre équipes africaines de moins de 17 ans. « La Coupe Méridien offre à nos jeunes la chance de se mesurer aux meilleures équipes d’Europe qui sont mieux organisées, ainsi que la possibilité d’exprimer tout leur potentiel », dit Hayatou.



Tous les deux ans, l’UEFA apporte également un soutien financier et logistique à deux fédérations africaines. Cette année, la CAF a élargi son champ de partenariat avec l’AFC. En plus de la Coupe Afro-Asiatique des Nations et la Coupe Afro-Asiatique des clubs champions, deux nouvelles compétitions pour les catégories des juniors et des cadets devraient voir le jour très prochainement et ce, en plus de l’échange devenu traditionnel des arbitres à l’occasion des phases finales des Coupes des Nations en Afrique et en Asie.


Au niveau de la FIFA, le combat d’Issa Hayatou, vice-président de la FIFA, et de ses collègues africains sur le nombre de places en Coupe du Monde, a porté ses fruits. Le nombre de place est passé de deux à cinq. Sous la présidence de Hayatou, les équipes africaines ont réalisé d’excellentes performances dans les compétitions de la FIFA, notamment en Championnat du Monde U-17 remportés par les représentants africains à quatre reprises et lors des Tournois Olympiques de Football, qui se sont soldés par les médailles d’or du Nigeria à Atlanta en 1996 et du Cameroun à Sydney en 2000.


En 2000, l’Afrique, par le biais de l’Afrique du Sud, a manqué d’une voix l’insigne honneur d’organiser la Coupe du Monde 2006. Issa Hayatou dira : « Ma plus grosse déception depuis que je suis Président de la CAF, c’est lorsque l’Afrique a perdu la chance d’organiser la Coupe du Monde 2006 ».


Cependant grâce à la ténacité des membres africains et la bonne volonté du Président de la FIFA et de tous les membres du Comité Exécutif de la FIFA, le système de rotation est instauré par l’instance mondiale du football. C’est ainsi que l’Afrique, par l’intermédiaire de l’Afrique du Sud, pays de Nelson Mandela, a été désignée pour organiser la Coupe du Monde en 2010.«


Nous devons saluer l’engament personnel du Président Blatter pour cette désignation. Nous devons également reconnaître le rôle du Président Blatter pour les efforts sans cesse engagés en direction des fédérations africaines pour l’épanouissement et le développement du football continental », a déclaré Issa Hayatou.


Aujourd’hui si vous interrogez Issa Hayatou sur son rêve, il vous répondra : « C’est de voir une équipe africaine remporter la Coupe du Monde de la FIFA. »


SULEIMAN HABUBA est le directeur de la Communication à la CAF.


Issa Hayatou:
Né le : 9 août 1946
Nationalité : camerounaise
Marié et père de 4 enfants


Carrière sportive : 1964-1971 : champion du Cameroun 400 m et 800 m, membre de l’équipe nationale de basket-ball du Cameroun. 1965 : membre de l’équipe nationale d’athlétisme du Cameroun aux premiers Jeux Africains de Brazzaville. Loisirs : lecture, assister aux compétitions sportives, regarder des documentaires à la télévision.


Carrière professionnelle et associative : 1973-1974 : professeur d’éducation physique et sportive au Lycée Leclerc de Yaoundé. 1974-1983 : secrétaire général de la Fédération Camerounaise de Football. 1981-1986 : Directeur des Sports au Ministère de la Jeunesse et des Sports. 1984 : vice-président de la Fédération Camerounaise de Football. 1986-1988 : président de la Fédération Camerounaise de Football.


Postes à la CAF : 1986-1988 : membre du Comite Exécutif de la CAF. 1988 à ce jour : président de la Confédération Africaine de Football.


Postes à la FIFA : 1992 à ce jour : vice-président de la FIFA, président de la Commission des Tournois Olympiques de Football, vice-président de la Commission de Sécurité et de Fair-play de la FIFA (jusqu‘à la dissolution de la commission fin 2003), membre de la Commission d’Organisation de la Coupe du Monde de la FIFA.


Autres fonctions : Depuis 1996 : membre de la Commission Sports et Femmes du CIO, depuis 2001 : membre du Comité International Olympique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le