Accéder au contenu principal

Combien coûte un entraîneur étranger

Source : Aujourd'hui

Avec le salaire d’un entraîneur étranger, on peut aisément recruter un technicien national pour chaque joueur de l’équipe nationale. Dans ce métier difficile, la différence de traitement entre les locaux et les étrangers relève de l’abysse.


Avant sa démission, Didier Deschamps coûtait à la Principauté 250T000 euros par mois. Des émoluments qu’il ne manquerait pas de faire valoir à ceux qui voudraient le voir entraîner les Lions de l’Atlas. Beaucoup plus modeste, Badou Zaki valait 300T000 dirhams par mois.



En 1994, Abdallah Blinda qui a conduit l’équipe nationale au mondial américain percevait en tout et pour tout 100T000 dirhams. Somme jugée élevée par la presse au lendemain de la débâcle (2 à 1) face à l’équipe d’Arabie Saoudite. Le français Henri Michel, demi-finaliste avec les Bleus en 1986 et qui a failli de justesse propulser le Maroc au deuxième tour du Mondial français, était payé 40T000 euros.


Presque cinq fois moins que ce que touchait Didier Deschamps, revalorisé plusieurs fois après son brillant parcours en Ligue des Champions. Avec le salaire de l’ancien co-équipier de Zidane, cité aujourd’hui parmi les 20 repreneurs potentiels des lions de l’Atlas, d’aucuns diront que la Fédération pourrait engager un entraîneur national évoluant dans le GNF1 pour chaque joueur de l’équipe nationale et même mettre à leur disposition des préparateurs physiques. Car, il n’est pas un secret que ces entraîneurs nationaux du GNF1 sont logés à des émoluments modestes variant de 10 à 30T000 dirhams le mois contre 30T000 euros en moyenne pour les techniciens étrangers. Payés en devises, ces derniers disposent aussi de logements de fonction et de voiture avec chauffeur.


Des prétentions inimaginables pour Mohamed Fakhir qui a hissé deux fois sur le podium du championnat national le Hassania d’Agadir avec comme tout salaire, 30T000 dirhams. Dix fois moins que Badou Zaki qui, il est vrai, avait l’espoir de toute une nation entre ses mains.


Il faut dire, qu’avant l’expédition de Tunis où il a conduit le Maroc en final, le gardien de l’équipe nationale de la campagne glorieuse de Mexico 86 coûtait même beaucoup moins.


Sous les ordres de Umberto Cuelho (une saignée de 550T000 dirhams par mois), le marocain touchait moins de 120T000 dirhams en tant que second. Après le départ du portugais balayé après l’échec à la CAN organisée au Mali, le salaire de Zaki a été relevé à 150.000 dirhams. Un montant qui ne bougera pas jusqu’au lendemain de la finale perdue en Tunisie. Dans la foulée des manifestations de joie qui ont suivi le retour triomphal des Lions de l’Atlas, le contrat de M. Zaki a été revu et renégocié avec, au finish, un doublement de salaire.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le