Accéder au contenu principal

Nous croyons en Vous Monsieur Zaki

Source : Maroc Football

Demain est un jour décisif dans votre carrière et dans l’histoire sportive du Maroc. Quand l'arbitre sifflera le début de la rencontre, tout le pays sera derrière vous, les Marocains du Maroc et d’ailleurs prieront pour vous et vous demandent de ne pas les décevoir.


Nous vous faisons confiance, car nous vous connaissons et vous ne nous avez jamais déçu. Les plus vieux d'entre nous se rappellent encore de ce bel été de l’an 1986. Vous étiez un capitaine comme on en voit rarement. Vos arrêts spectaculaires ont joué un rôle décisif dans la première qualification du Maroc au deuxième tour d’une coupe du monde. Grâce à vous et vos coéquipiers vous avez finit premiers de votre groupe devant de grands ténors du football mondial tels l'Angleterre, le Portugal, et la Pologne. Grâce à votre persévérance des centaines de milliers de marocains se sont emparés de la rue en cette année 1986 dans un élan de joie et de bonheur immense. C’était du jamais vu dans l’histoire du Maroc contemporain. C'était la première fois que la rue attirait autant de monde. Grâce à vous on a découvert cette année là que le peuple existe ! Vous devenez un héros national !


Quelques années plus tard, vous quittez la sélection nationale en tant que joueur, vous entraînez quelques clubs marocains et vous disparaissez. Vous faites votre traversée du désert. Vous en profitez pour perfectionner vos compétences d’entraîneur professionnel de football. Car le foot c’est votre vie, c’est votre bonheur! Vous ne savez pas faire autre chose. Dans le silence loin des regards des caméras et des journalistes, vous faites votre chemin, vous progressez et vous vous améliorez. Par le travail et la persévérance.


Après l’humiliation Humberto Coelho , vous êtes appelés en Sauveur. A l’époque beaucoup de journalistes et d’observateurs ne misaient pas sur la viabilité de votre fonction et doutaient de votre capacité à mener à bien l’équipe du Maroc dans la CAN 2004. Mais vous allez montrer aux donneurs de leçons qu’ils se trompent lourdement.


Vous faites porter les couleurs nationales par une jeune génération de joueurs. Des marocains du Maroc, des beurs de France et des compatriotes expatriés de par le monde. Vous rajeunissez l’équipe du Maroc, vous la métissez, vous réussissez là où les politiques ont échoué. Vous faites, avec vos hommes un parcours exceptionnel à la CAN 2004. Vainqueur des Eagles du Nigeria, Triomphateur des Ecureuils du Bénin, Dompteur des Bafan-Bafana de l’Afrique du sud, Héro de la grandiose bataille de Sfax contre les fennecs d’Algérie et Dresseur des Aigles de Tombouctou vous êtes le grand conquérant de l’Afrique. Vous nous faites oublier les déceptions Blinda, Henri Michel et Humberto Coelho. Vous êtes notre fierté nationale car vous êtes une valeur sûre. Vous avez honoré votre contrat en accédant en finale et en rassurant.


Nous récidivons et nous occupons la rue. A Casablanca, Agadir, Nador, Paris et ailleurs dans le monde, des cortèges de voitures se sont formés, des jeunes gens agitent le drapeau national, chantant l’amour du Maroc et scandant des slogans à votre gloire et celle de vos hommes. Des mères de famille vous accordent leur bénédiction. On a bien fait de miser sur vous. Vous l’enfant du pays, promu César du ballon rond, élevé dans la belle équipe de Mexico 86, payé au juste prix. On a bien fait de miser sur vos joueurs qui nous ressemblent et qui nous honorent. Vous nous avez offert du foot, de l’émotion, de l’élan, de la passion et de l’amour. Nous vous avons soutenus, nous avons misé sur vous et nous étions contents de notre mise de départ.


À la veille de ce match décisif et exceptionnel dans l'histoire footballistique du pays, nous avons tenu à vous rappeler cette belle histoire. Tous ces moments inoubliables que vous nous avez offerts. Car nous n’étions pas d’accord avec ceux, journalistes et observateurs, qui ont essayé de vous dénigrer et de vous abaisser au lieu d’être solidaires. Car nous ne sommes pas amnésiques et nous n’oublions pas que vous nous avez beaucoup apporté. Car bien que nous sachions que vous prenez sur vous-même et vous faites preuve de compréhension, nous estimons que certaines attaques personnelles étaient à la limite du tolérable.


Nous croyons en vous Monsieur Zaki, nous avons confiance en vous. Nous savons que vous pouvez avec vos hommes ramener la victoire et la qualification du stade Radès. Nous espérons en vous et nous allons vous soutenir jusqu’à la dernière minute de la rencontre. Alors demain à Tunis, foncez et ne nous décevez pas !


Maroc-football.com



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le