Accéder au contenu principal

Echos de Tunis

Source : L'opinion



  • Les deux équipes nationales, la Marocaine et la Tunisienne, seront arrivées dans la même journée à Tunis, c’est-à-dire jeudi.
    Les Tunisiens revenaient d’un court stage en France, alors que les Marocains après leur décrassage de Marbella, rentraient prendre leurs quartiers dans leur hôtel de Hammamet à 35 km de Tunis.




  • Le choix de l’hôtel des Marocains a porté sur deux critères : d’abord il permet un accès direct, via l’autoroute au stade de Rhadès, ensuite il est collé à celui des Tunisiens. Cela n’a pas plu aux hommes de Roger Lemerrre, ils ont bien réfléchi à changer de lieu de résidence mais comme justement, cet hôtel est leur porte bonheur (ils y habitaient en CAN 2004) ils ne veulent pas conjurer le sort. Alors ils sont restés, mais à vrai dire, nos amis tunisiens auraient préféré un autre voisinage que celui des Lions de l’Atlas.




  • On s’en doute, l’arrivée des Marocains à l’aéroport de Tunis-Carthage a été moins flamboyante que celle des Tunisiens. Seul un petit groupe de supporters marocains sont venus témoigner leur soutien. Après les déclarations d’usage à la presse tunisienne et aux envoyés spéciaux de la RTM, de 2M et du correspondant de la MAP, nos joueurs ont vite regagné leur car avec Zaki. Les membres de la délégation Moussamim et Sbiti, sont quant à eux, montés directement dans le véhicule. Sans parler à personne.




  • A Tunis, la confiance est totale, tout le peuple tunisien n’envisage que la victoire. Une surprise des Marocains « Non, impossible, répondent les Tunisiens, même si on encaisse un ou deux buts, on vous en marquera plus et on gagnera. C’est certain. Vous n’avez aucune chance.




  • Mardi à Marbella, grosse frayeur dans les rangs des nationaux. Souffrant d’angines, Chamakh, fiévreux, n’a pas quitté le lit. Heureusement, quarante huit heures après, il avait retrouvé punch et vigueur.




  • Inquiétude, cependant pour Mokhtari. Blessé, il risque fort d’être absent de la rencontre ce soir. Quant à Safri, gros travailleur dans la récupération, il jouera même dit-il, s’il doit jouer sur une seule jambe. On s’en souvient, en finale de la CAN 2004, la même mésaventure était arrivée à Karkouri, qui avait joué avec un gros pansement à la cuisse, et bien diminué.




  • Sans scrupules. C’est comme cela que l’on peut qualifier, les Tunisiens. Ils ont tellement envie de nous battre et d’aller au Mondial 2006 qu’ils sont prêts à employer tous les moyens. Le président Ben Ali a manifesté l’intention de recevoir l’arbitre du match. Ça veut dire, ce que ça veut dire.




  • Les anciennes générations de footballeurs se souviennent que les Tunisiens n’hésitent pas à casser les os des meilleurs. Voici le bilan de nos rencontres. En 77 pour le match capital de la qualification 1978 (Argentine) Ghouini (CODM) et Acila (Chabab) furent descendus (Cheville cassée) au Père Jégo. En 1987, (Jeux Olympiques de Séoul) c’est au tour de Hassan Fadel de déguster, et de sortir dès la 12ème minute sur une civière, cheville broyée, par un tackle de derrière. Dans les 2 cas (1977 et 1987) les Tunisiens s’étaient qualifiés.




  • Avant d’aller à Marbella, la FRMF a réglé tous les arriérés (primes) de toute la délégation. « On a tout payé, et tout le monde, jusqu’au dernier centime » a dit un responsable fédéral.




  • Le rapprochement entre la RAM et l’équipe nationale fait des miracles. Aujourd’hui le vol régulier de Royal Air Maroc entre Casa et Tunis, partira à 13h 30 au lieu de 11 heures et reviendra au milieu de la nuit au lieu de 21 heures, et tout cela pour cause de match Tunisie-Maroc.




  • Zaïri est très bien motivé, ses semaines de galère sur le banc de touche sont oubliés. Il pourrait figurer dans le onze d’aujourd’hui. Mais à quel moment. La question est posée, la réponse est chez Zaki.




  • A son arrivée à Tunis, Zaki a répété au micro que « la défaite ne serait pas la fin du monde ». Ben oui, c’est vrai. Il faut savoir relativiser. Et il y a bien plus grave que le foot dans la vie.




  • Zaki est serein. Avant son départ pour Marbella, il confiait à un ami : « J’ai bien travaillé la défense on ne devrait pas prendre de buts, et sur le match on aura beaucoup d’occasions de scorer. On va bien se concentrer pour en rater le moins possible.




  • Hier à 10h 30, Roger Lemerre a donné une conférence de presse. Avec beaucoup de diplomatie, et de ruse, il a essayé de tempérer l’enthousiasme et l’optimisme général autour de la victoire des Tunisiens.

Najib SALMI

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le